Microsoft négocierait le rachat de Shoutcast et Winamp

22 novembre 2013 à 08h42
0
Plutôt que d'être simplement abandonnés le mois prochain, le lecteur audio Winamp et ses services pourraient finalement être rachetés par Microsoft.

008C000006856898-photo-shoutcast.jpg
Nous apprenions hier qu'AOL avait décidé d'arrêter au 20 décembre le support de son logiciel Winamp ainsi que des services associés tel que les radios de Shoutcast. Racheté en 1999 pour 80 millions de dollars à Nullsoft, ces activités pourraient toutefois trouver un autre repreneur.

En effet, le blog TechCrunch, détenu par AOL, rapporte d'une source interne que le portail Internet serait actuellement en train de négocier le montant d'une éventuelle acquisition. Très populaires autrefois, Winamp n'a toutefois pas su s'adapter aux évolutions du marché. A l'ère des offres de musique en streaming, le logiciel ne compterait plus qu'un million d'utilisateurs à travers le monde contre 25 millions revendiqués par AOL en 2000. Plutôt que d'investir sur le secteur de la musique, AOL a préféré étoffer ses activités média en ligne.

Avec son offre Xbox Music, facturée à 9,99 euros par mois et déployée sur les principales plateformes du marché, Microsoft s'est positionné face à Spotify ou Deezer. Le rachat des quelque 51 000 radios de Shoutcast pourrait cette fois permettre à la firme de Redmond de mieux concurrencer les services tels que Rdio, Last.fm ou Pandora outre-Atlantique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top