Médias : le temps de parole des femmes mesuré grâce à l'IA (spoiler : on est loin de la parité)

06 mars 2019 à 18h20
0
Journal tv

Un chercheur de l'INA a eu recours à l'intelligence artificielle pour évaluer le temps de parole des femmes dans les médias français, à partir d'un volume de données inédit. Et - sans surprise - l'étude révèle des inégalités, les interventions féminines représentant moins de la moitié de celles de leurs homologues masculins.

Constater que le temps de parole des femmes à la télévision et à la radio est largement inférieur à celui des hommes n'est pas vraiment révolutionnaire. Mais la nouveauté de l'étude de David Doukhan, chercheur à l'INA, réside dans sa méthode et la taille de l'échantillon analysé.

700 000 heures de programmes étudiés par l'IA


En effet, l'auteur du rapport s'est appuyé sur un logiciel d'analyse acoustique, capable de reconnaître le genre des différents locuteurs dans les médias. Le programme repose notamment sur des algorithmes de deep learning. Et cette intelligence artificielle a été entraînée à l'aide d'une énorme base de données de l'INA, comportant 32 000 extraits sonores diffusés entre 1957 et 2012, et identifiant les hommes et les femmes prenant la parole. Avec cette méthode, David Doukhan estime obtenir des résultats fiables, avec une marge d'erreur inférieure à 0,6 %.

À l'aide du logiciel, le chercheur a ainsi analysé plus de 700 000 heures de programmes, diffusés sur 22 chaînes de télévision, depuis 2010, et 21 stations de radio françaises, depuis 2001. Il s'agirait du plus gros volume de données jamais étudié dans le monde, ce qui permet de limiter les biais d'analyse et de dresser un bilan exhaustif de la situation.

Les femmes parlent deux fois moins que les hommes dans les médias


Et le constat est sans appel : le temps de parole des femmes dans les médias français est deux fois plus faible que celui des hommes. Il représente 32,7 % du temps de parole global à la télévision, et 31,2 % de celui de la radio.

L'étude permet également d'aller plus loin et de faire un état des lieux pour chaque média. Par exemple, à la télévision, les chaînes sportives sont celles qui offrent le moins de temps de parole aux femmes (7,4 % pour Eurosport, 16,5 % pour la chaîne L'Équipe). À l'inverse, Téva est celle présentant la plus forte proportion sur ce critère. Mais même cette chaîne, qui vise un public particulièrement féminin, affiche un temps de parole minoritaire pour les femmes (47,9 %) !

Le rapport se conclut tout de même sur une note d'espoir. Car les inégalités observées auraient tendance à diminuer ces dernières années. Ainsi, le temps de parole des femmes à la radio aurait progressé de 9,3 % entre 2001 et 2018, et celui à la télévision de 4,7 % entre 2010 et 2018. La situation évolue donc dans le bon sens, mais il reste encore du chemin à accomplir.
15 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top