La Chine crée un présentateur virtuel pour lire les actualités

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
09 novembre 2018 à 21h59
2

Le métier de présentateur du journal télévisé en Chine serait-il menacé ? C'est ce que nous pourrions croire avec cette nouvelle prouesse technique qui pourrait bien faire des émules partout dans le monde.

L'agence de presse officielle chinoise Xinhua a dévoilé un présentateurs virtuel qui liera prochainement toutes les actualités. Il y aura une version anglaise et une autre chinoise. Il a été modélisé d'après un présentateur bien réel de l'agence et il reprend également sa voix. Pour le moment, personne ne sait quelle technologie a été utilisée pour le créer.

Plus vrai que nature (et surtout plus malléable)

D'après Xinhua, les présentateurs "pourront travailler 24 heures par jour sur leur site officiel et sur les médias sociaux, réduisant ainsi les coûts de production et améliorant l'efficacité avec laquelle l'information sera traitée."

Comme vous pouvez le voir via les vidéos publiées par New China TV, tout n'est pas encore totalement au point. Les expressions faciales ne semblent pas très variées et demeurent assez rigides. La voix est encore très robotiques également. Le présentateur lui-même nous promet qu'il s'améliorera au fil des semaines .



Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Bon Plan : carte PlayStation Network 50€ à 41,99€
Les DLC prévus pour Final Fantasy XV en 2019 ne sortiront pas
⚡ Xiaomi Redmi 6 Pro 64 Go à 133 euros pour le Single Day !
⚡ Xiaomi Mi 8 64 Go à 280 euros pour le Single Day !
Chine : un nouveau système de surveillance à reconnaissance... de démarche
Le temps d’écran n'aurait que peu d'impact sur le sommeil des enfants, selon une étude
BMW a des projets : cinq nouveaux véhicules électriques d’ici 2021
Amazon lance PayMens, un crédit à la consommation pour faciliter les gros achats
Chronologie des médias : Canal+ négocie un nouvel accord, Netflix et Amazon Prime délaissés
Huawei et Honor prennent une longueur d’avance dans la course à la 5G
Haut de page