🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

ChatGPT déjà bloqué dans les écoles de New York, voilà pourquoi

05 janvier 2023 à 11h55
10
intelligence artificielle © shutterstock.com
© Shutterstock

ChatGPT commence déjà à être interdit. Aujourd'hui, c'est le département d'éducation de New York qui bannit le service de son réseau.

L'objectif, évidemment, est d'empêcher les petits malins d'utiliser l'intelligence artificielle pour faire leurs devoirs.

La ville de New York contre ChatGPT

Le mois de décembre a été l'occasion pour le monde de découvrir l'intelligence artificielle ChatGPT. Développé par OpenAI, ce chatbot a montré des résultats extrêmement étonnants en résolvant des problèmes complexes et en donnant des réponses au style proche de celui des êtres humains.

Et si les entreprises de la tech comme Bing ont vite senti le filon, le monde de l'éducation pouvait lui commencer à trembler. Comment en effet empêcher les élèves de sous-traiter tous leurs devoirs à la machine ? Le département d'éducation de la ville de New York a déjà pris le problème à bras-le-corps, et vient, selon des informations dont Vice se fait l'écho, d'interdire l'accès à ChatGPT aux élèves et aux professeurs.

Cette interdiction porte sur l'ensemble des appareils fournis par le département et sur son réseau internet. L'administration craint « les impacts négatifs sur l'apprentissage des élèves ».

Les professeurs démunis face au chatbot

Des inquiétudes concernant « la sécurité et l'exactitude du contenu » sont par ailleurs évoquées. Car si les conclusions produites par ChatGPT sont impressionnantes, elles n'en restent pas moins encore faillibles. Le patron d'OpenAI Sam Altman a ainsi lui-même décrit sur Twitter le chatbot comme « incroyablement limité ».

Pour autant, utilisée astucieusement, l'intelligence artificielle aurait déjà le potentiel de tromper les professeurs. Et pourrait donc détériorer le cycle éducatif, surtout que les étudiants de la ville auront toujours le loisir de consulter le chatbot directement chez eux. À leur détriment.

En effet, comme le rappelle le département d'éducation new-yorkais, « bien que l'outil puisse fournir des réponses rapides et faciles aux questions, il ne développe ni la pensée critique ni les compétences de résolution de problèmes, qui sont essentielles à la réussite scolaire et tout au long de la vie ».

Source : Vice

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
Than
Ils n’ont rien compris à ce qui se déroule…<br /> Justement, cet outil est PARFAIT pour développer l’esprit critique, à condition de s’en servir pour en APPRENDRE les limites, en les identifiant, et en les améliorant/utilisant pour faire mieux sur cette base.<br /> Interdire par défaut c’est rater le train. Encore une fois.<br /> J’ai l’impression de revivre le début des années 2000 avec quelques profs qui critiquaient Wikipédia sans comprendre réellement le fonctionnement, ni le potentiel, ni en quoi on pouvait s’en servir pour faire mieux, aller plus loin, être plus précis plus rapidement.<br /> 10 ans plus tard c’était un autre son de cloche.<br /> 20 ans plus tard, c’est un très bon moyen de commencer à s’intéresser à un sujet pour aller plus loin, et presque plus personne n’ose soutenir le contraire.<br /> Combien de temps il faudra pour comprendre et utiliser le potentiel de ce genre d’IA sans en avoir bêtement peur ?
Palou
Than:<br /> Ils n’ont rien compris à ce qui se déroule…<br /> Plutôt l’inverse …<br /> A quoi bon avoir un cerveau si c’est pour ne pas s’en servir, quel intérêt d’aller à l’école et apprendre avec sa tête avec ça
gothax
+1 @palou<br /> Et j’ajouterai l que les gamins ce quils veulent c’est de torcher leur travaux pour aller sur YouTube ou insta …
solistice
Je pense que l’envie d’apprendre se suffit à elle-même. Quelqu’un qui ne veut pas apprendre n’apprendra rien, quelqu’un qui voudra apprendre apprendra, quel qu’en soit le moyen.<br /> Ce qui compte c’est la pertinence de la source.<br /> J’ai testé chatGPT un peu dans tous les sens. J’arrive à la conclusion qu’il est neutre et difficilement piégeable sur les sujets simples. Il sait parfaitement énoncer des faits pour schématiser et simplifier/résumer une situation (jusqu’au 31/12/2021). Reste ensuite l’interprétation humaine. Mais la source est clairement « occidentale » et liée à la culture dans laquelle je baigne depuis ma naissance. Pas certain qu’un membre du gouvernement Russe par exemple interprète la réponse que je juge neutre de chatGPT à la question que je lui ai posée sur l’origine de la guerre en Ukraine (2014) de la même manière que moi avec pourtant les mêmes éléments.<br /> Et je crois que c’est ça qui fait peur à ceux qui veulent bannir un tel outil. Il laisse libre cours à l’interprétation…
Than
Tu continues à graver sur des menhirs, ou rédiger sur du papyrus ?<br /> Sous le côté provoquant de celle-ci, c’est une vraie question. <br /> Et c’est toujours la même à chaque nouvelle potentielle façon de faire.<br /> Déjà plus de 10 ans (plutôt 15 d’ailleurs maintenant :s) que je n’écris plus sur du papier, sauf pour griffonner en mode brouillon.<br /> Il ne s’agit pas du tout d’endormir l’intelligence. Il s’agit de lui permettre d’en apprendre encore plus, mieux, plus rapidement, de façon plus large, ou différente.<br /> Réécrire quelque chose de bien plus précis et expert à partir d’une base, ça nécessite un très bon cerveau… et ça s’entraine.
Than
Merci !<br /> Comme j’ai pu naïvement penser que ma génération, avec l’accès aux connaissances de la quasi totalité de l’Humanité saurait chercher et trouver l’info’, alors que ça n’est malheureusement pas le cas, il y aura encore une grosse différence (toujours la même au final) entre ceux qui ont envie d’apprendre et ceux qui se contentent de l’accessible sans effort.<br /> Et ça ne dépend donc pas des moyens d’apprendre ni de leur accessibilité, au final.
kgp
Personnellement je l’utilise pour faire mes « motivations letters », que je retravaille après (recherche d’un nouveau job, et je pense que cet outil fait partie des choses que l’on doit savoir maîtriser dans mon domaine). Cela me permet de gagner 4-5 heures sur la structure et ensuite de me focaliser sur le fond.
estraaven
J’ai demandé à ChatGPT de répondre lui même à cet article et de trouver des solutions. Au fond, c’est lui le premier concerné au final. Voici sa réponse :<br /> Il est vrai que les modèles de langage comme moi peuvent être utilisés pour synthétiser des devoirs ou pour aider les élèves à comprendre certaines matières. Toutefois, il est important de souligner que l’éducation ne consiste pas seulement à apprendre des informations ou à résoudre des problèmes, mais aussi à développer de nombreuses autres compétences et qualités telles que la pensée critique, la communication, le travail en équipe et la créativité. Les modèles de langage ne peuvent pas remplacer complètement l’enseignement humain et ne peuvent pas offrir toutes les expériences et les opportunités d’apprentissage que peut offrir un environnement éducatif humain.<br /> Il est également important de prendre en compte les préoccupations éthiques liées à l’utilisation de modèles de langage dans l’éducation. Par exemple, il y a un risque que les élèves utilisent les chatbots de manière abusive pour sous-traiter leurs devoirs, ce qui pourrait nuire à leur apprentissage et à leur capacité à résoudre des problèmes de manière indépendante. Il y a également des préoccupations concernant l’impact de l’utilisation de chatbots sur l’emploi et les métiers de l’enseignement.<br /> Il est donc important de trouver un équilibre entre l’utilisation des modèles de langage et l’enseignement humain afin de tirer le meilleur parti de ces technologies tout en préservant les valeurs et les objectifs de l’éducation. Cela peut nécessiter un effort de recherche et de développement pour créer des chatbots qui peuvent être utilisés de manière responsable et éthique dans l’enseignement. Il pourrait également être nécessaire de mettre en place des réglementations et des normes pour encadrer l’utilisation des chatbots dans l’éducation et veiller à ce qu’ils soient utilisés de manière équitable et équilibrée. En fin de compte, l’intégration des modèles de langage dans l’éducation dépendra de la manière dont nous choisissons d’utiliser ces technologies et de la manière dont nous les intégrons dans notre système éducatif.
f-dzt
En tous cas, il ne fait pas dans le concis
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Samsung publie (enfin) un correctif pour ses SSD 980 PRO
Discord perturbe la fréquence mémoire des GeForce : corrigeons le problème
Ear (2) : les futurs intras de Nothing fuitent en photo, petits ou grands changements ?
AMD annonce le prix et les dates de disponibilité de ses Ryzen 7000X3D
Unpacked 2023 : Samsung dévoile ses nouveaux Galaxy Book3, prêts pour un face-à-face avec Apple ?
Samsung Unpacked 2023 : meilleurs... et plus chers, découvrez les nouveaux Galaxy S23
Artifact, cette appli propulsée par l'IA à mi-chemin entre TikTok et Google News
Comment ChatGPT a changé les plans de Google
Mars : Perseverance a complété sa réserve de secours d'échantillons
Partage de compte sur Netflix : ça ne va pas être simple (mais on vous explique)
Haut de page