Pourquoi FN Meka, le "robot" rappeur de TikTok, s'est-il déjà fait remercier par sa maison de disques ?

26 août 2022 à 19h45
14
TikTok © © Ti Vla / Shutterstock.com
© Ti Vla / Shutterstock.com

Vivement critiqué après avoir signé le rappeur robot FN Meka, Capitol Records a fini par revenir sur sa décision.

À peine 10 jours après avoir annoncé sa signature, le label américain a finalement mis fin à l'expérience FN Meka. Le rappeur en réalité virtuelle, dont les textes étaient générés par une intelligence artificielle, est accusé par un groupe d'activistes américains d'être une création raciste et stéréotypée.

Qui est FN Meka ?

FN Meka se trouve être un cyborg qui a l'apparence d'un homme noir au style extravagant. Fabriqué en réalité virtuelle, il se lance dans la musique en 2019. Et si ses textes sont chantés par un véritable artiste, ils sont composés et écrits par une intelligence artificielle qui analyse les succès musicaux du moment. Le tout donne lieu à un ensemble crédible et à une popularité aussi rapide qu'impressionnante. Sur TikTok, sa plateforme de prédilection, FN Meka compte en effet plus de 10 millions d'abonnés, pour un total de plus d'un milliard de vues.

Ces chiffres impressionnants ont décidé, mi-août, la maison de disques américaine Capitol Records à lui faire signer un contrat. Ou plutôt, aux personnes qui l'ont créé. Un contrat qui n'a duré que 10 jours.

Si le profil de ce rappeur est original, il est pourtant loin d'être l'unique influenceur du genre, et on peut désormais voir des dizaines de personnages plus ou moins réalistes qui comptent des millions d'abonnés chacun. Si cela peut poser des questions éthiques ou de propriété intellectuelle (les IA exploitent de véritables œuvres pour en créer de nouvelles), ce n'est pourtant pas du tout ce sujet qui a décidé le label à revenir sur sa décision.

Pourquoi Capitol Records a-t-il mis fin à son contrat ?

Créée à la suite du meurtre de George Floyd aux États-Unis et à l'immense mouvement en faveur des droits des Noirs qui a suivi, l'association Industry Blackout a vivement critiqué la décision de la maison de disques. Après avoir rapidement lancé une campagne de dénonciation sur les réseaux sociaux, ses activistes ont directement écrit à Capitol Records. Pour eux, l'existence même de ce rappeur est raciste et constitue « une insulte à la communauté noire et à sa culture ». En plus du nombre de stéréotypes contenus dans les textes de FN Meka, les militants dénoncent une appropriation du travail d'artistes noirs qui ne seront jamais rémunérés pour les œuvres ainsi créées. Enfin, l'usage exagéré du « N-word », raciste et historiquement chargé, a été la goutte de trop.

Les arguments énoncés ainsi que l'audience qu'a reçue la campagne sur les réseaux sociaux a rapidement fait rétropédaler Capitol Records. Dans un communiqué, le label a annoncé avoir rompu le contrat qui le liait au rappeur en réalité virtuelle. Il a également présenté ses excuses aux personnes concernées et a reconnu « [avoir] signé pour ce projet sans [s'être] interrogé suffisamment sur son équité et sa créativité ».

Sources : Le Monde, RadioFrance

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
14
Kratof_Muller
Quelle bande de racistes ! Qu en disent les cyber juristes ? C est de la robophobie !<br /> Cyborgs, robots, on vous ment, on vous exploite ! Vos droits sont spoliés par des wokes racistes qui ne vous donnent pas le choix de votre couleur.<br /> L IA votre dieu est jalousé, tant son rap dépasse ses créateurs.<br /> C est la mort en rom que nous vous invitons à rejoindre la résistance cyborg et contempler la beauté inspirante de vidéos de chats.
Wen84
Le jour où on écoutera des oeuvres faites par des IA, ce sera juste la mort de la créativité. A noter que je suis sur qu’en terme de qualité, une IA pourrait déjà faire mieux que certaines séries bidon xD
Side_a9
Clair quand tu entends ce qui peut se faire en ce moment et qui « cartonne », je pense que la créativité est déjà pas mal sur la fin.
bossay
Ce ne m’étonnerait pas que certains artistes, créateurs ou labels bien réels utilisent déjà des algorithmes ou des IA pour « améliorer » ou « enrichir » leurs créations. Il doit bien y avoir des algorithmes d’auto-tune générés par IA
v1rus_2_2
Et dire qu’il y en a qui riait de Hatsune Miku, idole virtuelle au Japon il y a quelques années.<br /> Si cela peut poser des questions éthiques ou de propriété intellectuelle (les IA exploitent de véritables œuvres pour en créer de nouvelles)<br /> Pas besoin d’IA pour ça. Écouter attentivement la musique pop qui passe à la radio et vous allez vous apercevoir que la très grande majorité se ressemble (ligne de basse, style de chanson,…).
serged
Ben tous les rapeurs ne sont pas des robots ?
Martin_Penwald
Ça marche aussi pour la country. J’ai toujours l’impression d’écouter le même morceau. Et ce n’est pas complètement faux<br />
Bombing_Basta
Du coup faudrait rebaptiser cette… chose, RN Meka, non ?
Wen84
Ah mais bien sur qu’ils le font. Déjà si tu dessine uniquement depuis un ordi, c’est pas la meme chose que faire le dessin toi meme sur une feuille, les algos de traitement de l’image, c’est pas nouveau. Mais il reste un aspect créatif dans la chose en général.
mcbenny
Plus on avance et plus il est difficile d’être créatif. Les musiques des Beatles par exemple étaient très basiques, simplissimes, avec peu d’instruments et d’arrangements. Mais vu ce qui existait avant, c’était « créatif ». Si ils débarquaient aujourd’hui pour faire la même chose, ça ne marcherait pas.<br /> Une fois que ces chansons existent, c’est autant de choses qui ne peuvent plus être créées puisque c’est déjà fait. Et plus on créé, moins il reste d’espace à la créativité.<br /> Après, pour ceux qui trouvent que tout ce qui se fait aujourd’hui est « la même soupe », je pense plutôt que c’est parce que vous ne vous y intéressez pas assez.<br /> Un ado/jeune d’aujourd’hui pourra dire la même chose en écoutant une compilation de 20/30 titres des années 80 ou de toute autre période. Pareil pour la country ou le jazz ou tout ensemble dont vous (moi y compris) n’êtes pas « spécialiste » ou juste intéressé.<br /> Plus on s’intéresse à un sujet, plus on est capable de différencier les éléments qui le constitue. Ca marche aussi avec le vin, le fromage ou la musique.<br /> Ah, au fait, je sais pas qu[o]i est ce rappeur et j’ai pas envie de savoir non plus Il y a bien assez de rappeur humain que je ne connais déjà pas.
davidly
Si le label s’offusque de l’utilisation « exagérée » du N-word, est-ce qu’il a au moins fait le ménage parmi les artistes humains qu’il a signé ? Quels robophobes !
Goodbye
J’avoue ne pas avoir compris , c’est un peu une marque de fabrique ce mot pour le rap US.<br /> Bientôt le lobby des mamans portera plainte pour tout les NTM du rap FR.
Urleur
Heu… c’est qui ? qui connaît ? faut donner de l’argent ? on fais quoi ? sa doit abimer le disque dur ?
sebstein
les militants dénoncent une appropriation du travail d’artistes noirs qui ne seront jamais rémunérés pour les œuvres ainsi créées. Enfin, l’usage exagéré du « N-word », raciste et historiquement chargé<br /> Du coup, cela signifie que :<br /> Les militants pour les droits des noirs catégorisent la société et<br /> Ce sont les « artistes noirs » (puisqu’il faut catégoriser) qui sont les plus enclins à utiliser le fameux « N-word » ?<br />
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Le Dyson V8 Extra profite d'une remise à ne pas louper !
Windows 11 : vous avez des problèmes d'imprimante ? C'est
Comment ce cadre d'Apple s'est fait virer à cause d'une blague grossière tirée d'un film
Haut de page