La lumière comme clé pour imprimer en 3D avec de multiples matériaux

le 15 mars 2019 à 14:30
 0
Logo impression 3D

Des chercheurs ont réussi à mettre au point un nouveau procédé d'impression 3D, en utilisant diverses ondes lumineuses. L'avantage de cette technique étant de pouvoir réaliser des objets composés de plusieurs matériaux différents, à partir d'un seul réservoir de départ.

Le succès croissant de l'impression 3D n'est plus à prouver. Pourtant, malgré son utilisation dans divers secteurs, ce mode de production présente des limites handicapantes. En premier lieu, la plupart des machines ne sont capables de fabriquer des objets qu'à partir d'un seul matériau.

Les propriétés contrôlées à l'aide de différentes longueurs d'onde


Des chercheurs de l'université du Wisconsin à Madison (États-Unis) ont conduit des travaux pour lever ces barrières. Pour cela, ils sont partis dans une autre direction que les approches multi-matériaux actuelles, qui utilisent des réservoirs séparés pour chaque composant. Au contraire, les auteurs de l'étude ont souhaité ne recourir qu'à un seul réservoir, contenant deux matières premières distinctes. Leur secret pour faire fonctionner leur machine : la lumière.

En effet, leur nouvelle méthode d'impression 3D repose sur un récipient contenant deux monomères liquides, c'est-à-dire des substances chimiques capables de s'assembler pour former des matières plus complexes, comme des plastiques. De la lumière est ensuite projetée sur ce réservoir, afin d'entraîner une polymérisation de ces matériaux, qui se solidifient. Elle peut appartenir soit au spectre visible, soit aux ultraviolets. C'est d'ailleurs justement en contrôlant la longueur d'onde de cette lumière que les chercheurs sont capables d'agir sur l'un ou l'autre des monomères. Et ainsi d'influer sur la constitution de l'objet produit, ainsi que sur ses propriétés.

Une méthode encore en phase exploratoire


Cependant, la technique n'est pas encore parfaitement au point. Il reste encore à découvrir les combinaisons de monomères efficaces et les longueurs d'onde associées. Par ailleurs, pour l'heure, les scientifiques n'ont pu assembler que des matériaux durs avec des matériaux mous.

Mais ils espèrent résoudre prochainement ces problèmes. Et voir leur méthode appliquée à l'impression 3D dans différents domaines, comme la médecine. Une ambition partagée par d'autres chercheurs américains, qui comptent également profiter des propriétés de la lumière pour façonner des objets en 3D.

Source : Engadget
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Dans le but de célébrer son premier anniversaire, PUBG Mobile a mis en ligne une toute nouvelle mise à jour qui regorge de cadeaux et autres améliorations sur les différentes maps. De quoi occuper les plus de 200 millions de joueurs à travers le monde qui plongent dans ce battle royale régulièrement.
17:02 | Jeux vidéo
Amazon teste depuis plusieurs mois l’affichage de vidéos dans les résultats de recherche sur l’application iOS...
16:27 | Amazon
Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
Hier, la page de l’Apple Store australien dévolue aux AirPods, affichait une nouvelle photo de l’AirPower. Cette dernière mettait en scène la recharge simultanée d’un boîtier d’AirPods et d’un iPhone XS grâce au tapis de recharge par induction d’Apple annoncé en 2017.
La capitale a décidé de durcir le ton face à la multiplication des trottinettes, vélos et scooters en libre-service, qui provoquent de plus en plus d’accidents.
Les mots de passe d’entre 200 et 600 millions d’utilisateurs ont été accessibles à une grande partie des employés du réseau social. Facebook va prévenir les personnes touchées et les inviter à le modifier.
13:32 | Facebook
Xiaomi est en forme en ce début d’année. Après un impressionnant Mi 9, le constructeur chinois renouvelle son entrée de gamme avec le Redmi Note 7, l’indétrônable champion du rapport qualité-prix.
À l’heure où nous rédigeons ces lignes, Nick Hagues et Anne McClain se préparent à leur première sortie extravéhiculaire depuis qu’ils ont rejoint la station spatiale internationale le 15 mars à l’aide du vaisseau Soyouz. Une sortie de l’ISS à suivre en direct sur la chaîne YouTube de la NASA.
12:19 | Espace
À l’instar du service de streaming musical, la société russe de cybersécurité Kaspersky s’oppose à la politique de distribution de la firme à la pomme sur son App Store.
11:47 | Kaspersky
BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
NVIDIA cherche à rassurer. Dans le cadre d’un événement dédié à ses actionnaires, la firme au caméléon a fait part de son optimisme sur les performances de sa gamme Turing sur le marché. On apprend notamment que cette dernière se vend mieux que la génération Pascal en son temps.
scroll top