Le grand collisionneur de hadrons (LHC) : 10 ans déjà

Par
Le 11 septembre 2018
 0
lhc-cern

Dernière machine en date à avoir rejoint le complexe d'accélérateurs du CERN, le grand collisionneur de hadrons fêtait hier son dixième anniversaire.

Le 10 septembre 2008 était tiré, pour la première fois, un faisceau de protons autour de l'anneau de 27 kilomètres de long du Grand collisionneur de hadrons, également appelé LHC (Large Hadron Collider).

Plus grand et plus puissant briseur d'atomes jamais construit au monde, l'appareil enterré 100 mètres sous terre a été bâti afin de faire entrer en collision des faisceaux de protons hautement énergétiques à une vitesse proche de celle de la lumière, comme le rapporte le site d'informations Live Science.

Son objectif : créer et découvrir le boson de Higgs, dernière pièce manquante du modèle standard (le modèle quoi ?).

Souvenirs souvenirs...


Souvenez-vous. Quelques mois avant le lancement du LHC, la mise en marche de la machine avait défrayé la chronique. A l'époque, le CERN avait même été assigné en justice par « deux illuminés » devant la Cour Fédérale d'Hawaï, ainsi que devant la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, par une Allemande qui invoquait à l'époque le principe de précaution.

Tandis que certains s'effrayaient de voir la Terre disparaître dans un mini trou noir au démarrage de l'engin, d'autres prédisaient carrément la disparition complète de toute la galaxie. Des craintes qui avaient été démenties par les plus grands physiciens de la planète, mais qui avaient, à l'époque, failli repousser le démarrage de la machine.

Ce genre d'histoires n'est malheureusement pas si rare comme le rappelle à notre bon souvenir Futura Sciences. Quelques années auparavant, en 1999, l'hebdomadaire Britannique Sunday Times qualifiait déjà de « machine à Big Bang (pouvant) détruire la Terre » le lancement de l'accélérateur de particules du laboratoire de Brookhaven aux USA.

10 ans plus tard, force est de constater que la Terre n'a (semble-t-il) pas été avalée par une aspiration galactique.

trou-noir


Quelques dates à retenir


10 septembre 2008 : lancement du LHC et premier passage d'un faisceau de protons de très faible intensité dans tout le complexe. Une prouesse à laquelle les médias du monde entier avaient à l'époque assisté.

19 septembre 2008 : une défaillance électrique a provoqué la surchauffe d'un jeu de barres en cuivre - causant sa fonte et la perforation de la bouteille thermos qui contenait l'hélium liquide permettant aux aimants de résister à 10 000 ampères (pour tout savoir sur le fonctionnement du LHC, c'est par ici).

27 février 2010 : réparation du LHC achevée. Les premiers essais reprennent et les scientifiques réussissent à nouveau à faire circuler les faisceaux de protons dans des directions opposées.

4 juillet 2012 : découverte du boson de Higgs. Une nouvelle ayant été relayée par les médias du monde entier, et qui avait été à l'époque visionnée par plus d'un milliard de personnes dans le monde.

Fin 2018 : le LHC sera mis hors-service pendant 2 ans afin d'être entièrement remis à neuf. A ce stade, 10 ans après sa mise en marche, les scientifiques estiment qu'ils n'auront enregistré qu'environ 3 % des données qui seront recueillies au cours de la vie de l'appareil.
Modifié le 11/09/2018 à 17h11

Les dernières actualités Technologie

scroll top