La lecture sur écran avant le coucher nuirait au sommeil

26 décembre 2014 à 15h32
0
Avant de vous coucher, vous aimez sûrement lire sur une liseuse rétro-éclairée ou sur une tablette. Vous pensez que ça vous aide à vous endormir ? Une récente étude américaine démontre tout le contraire : les écrans à LED des appareils mobiles détraqueraient les rythmes circadiens, et donc votre sommeil !

Des chercheurs du Brigham and Women's Hospital de Boston (Massachusetts) ont conduit de nouvelles études sur cette question intéressante de l'impact des écrans sur la santé. Ils ont observé douze patients à qui ils ont fait lire des livres électroniques sur iPad pendant les quatre heures qui précèdent le coucher, sur cinq jours consécutifs. Puis rebelote avec l'équivalent en texte sur papier, dans les mêmes conditions. Certains participants ont commencé par l'iPad, d'autres par le papier. Que donnent les résultats ?

01F4000007829813-photo-lecture-nocturne.jpg
Crédit Chris Sweda - Chicago Tribune

Les participants ayant lu sur iPad ont mis plus de temps à s'endormir, ils étaient moins somnolents dans la soirée, et leur phase de repos réparateur a été plus courte. Les chercheurs ont également détecté une baisse de sécrétion de mélatonine chez les lecteurs d'iPad (ne pas confondre avec la mélanine), l'hormone du sommeil que le corps produit normalement à la tombée de la nuit pour favoriser l'endormissement.

La mesure des niveaux de mélatonine a par ailleurs révélé un décalage d'une heure dans le rythme circadien. Les utilisateurs d'iPad étaient moins fatigués avant l'heure du coucher mais après une nuit de huit heures, leur niveau de vigilance était alors plus bas. Le communiqué du BWH précise enfin que si l'étude a été conduite avec des iPad, les mêmes effets ont été mesurés avec toutes sortes d'appareils électronique émettant de la lumière bleue (liseuses électroniques, ordinateurs portables, smartphones, moniteur LED).

Cette lumière bleue, très présente dans la lumière du jour, et que les rétro-éclairage à LED utilisent également beaucoup, prolonge artificiellement la journée quand on utilise de manière prolongée un appareil qui en émet une fois que le soleil est couché. De quoi détraquer l'horloge circadienne, chargée selon le BWH, de « synchroniser le rythme du sommeil quotidien avec les repères temporels environnementaux ». Logique puisque la lumière du jour est un de ces repères.

Charles Czeisler, responsable de la Division des troubles circadiens et du sommeil, prévient « Durant les cinquante dernières années, on a assisté à un déclin de la durée moyenne et de la qualité du sommeil. Puisque de plus en plus de personnes choisissent des appareils électroniques pour lire, communiquer et se divertir, en particulier les enfants et les adolescents qui souffrent déjà de pertes significatives du sommeil, il est urgent de mener des recherches épidémiologiques pour évaluer les conséquences à long terme de ces appareils électroniques sur la santé et la sécurité. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test Oddworld Soulstorm : une relecture sympathique, mais imparfaite de L'Exode d'Abe
15 classiques du cinéma à (re)voir en streaming sur Netflix, OCS et Amazon prime video
Vandenberg, de la brume et des fusées
Ce chargeur à induction sans fil Samsung est gratuit grâce à une double réduction 🔥
RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Haut de page