Projet Ara : Google dévoile officiellement le premier prototype

31 octobre 2014 à 12h30
0
Ces derniers mois Google a publié quelques détails sur son Projet Ara. Une nouvelle vidéo présente le laboratoire chargé de concevoir le téléphone modulaire.

0096000007723059-photo-projet-ara.jpg
Un smartphone à la carte sur lequel il est possible de choisir chacun des composants, voilà l'idée de Google avec son Projet Ara. Plus précisément, la société californienne travaille avec les ingénieurs de NK Labs chargés de produire les différents composants et de tester leurs fonctionnalités sur des prototypes.

Basée à Boston et constituée de 7 personnes, la société NK Labs a premièrement défini la manière dont le smartphone modulaire fonctionnera avant de s'intéresser à chacun des composants. L'équipe a fait fondre une première carte et conçu le support sur lequel les composants s'enficheront.

Sur ce premier prototype, baptisé Spiral 1, nous retrouvons un écran, une batterie, le CPU, le haut-parleur et la prise MicroUSB. NK Labs explique qu'il n'y a pas encore la place de rajouter d'autres composants, celle-ci étant pour l'heure occupée par les mécanismes assurant la modularité de l'appareil. Le tir sera rectifié au sein du second prototype, lequel embarquera une puce désignée par NK Labs et produite par Toshiba. Spiral 2 sera dévoilé en janvier 2015.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top