Le MIT planche aussi sur sa voiture intelligente

16 juillet 2012 à 12h43
0
00E6000005302336-photo-mit-voiture-intelligente.jpg
Google n'est pas la seule société à concevoir les voitures du futur. Les chercheurs du MIT viennent de présenter leurs travaux en la matière.

Pour leurs recherches, les cerveaux de l'Institut de technologie de l'université du Massachusetts se sont principalement concentrés sur la sécurité de la conduite. Plus précisément, les chercheurs Sterling Anderson et Karl Iagnemma, du département de robotique mobile au MIT, ont conçu un mécanisme semi-automatique doté de caméras et de télémètres capables de déterminer les obstacles susceptibles de perturber l'avancée du véhicule. Puis, ils ont concocté un algorithme pour identifier les zones sans danger, c'est-à-dire, sans potentielles collisions. Plutôt que de prédéterminer des itinéraires jugés sûrs, les chercheurs ont entouré le véhicule de triangles virtuels dont les sommets représentent de potentiels obstacles ou les limites d'une voie. En cas d'assoupissement du conducteur, le mécanisme repérant un danger s'enclenchera automatiquement et prendra brièvement le contrôle de la voiture.

Le dispositif, décrit comme un « co-pilote intelligent », est testé dans l'état du Michigan depuis le mois de septembre. Au total, 1200 évaluations ont été réalisées. Le MIT précise que les quelques collisions ont été le plus souvent causées par le manque de réactivité de la caméra n'ayant pas identifié un danger à temps. Alors que Google propose des voitures à pilotage automatique, « la vraie innovation est de permettre à la voiture de partager avec vous le contrôle de celle-ci », explique ainsi M. Anderson. Et d'ajouter : « si vous désirez conduire, (le mécanisme) s'assurera simplement que vous ne percuterez rien ». Cette approche permettrait d'effectuer des économies notamment en ce qui concerne la quantité de capteurs, comme ceux utilisés sur les voitures de Google. Par ailleurs, le nombre d'algorithmes requis serait bien moins élevé. Finalement, son implémentation au sein des chaines de production actuelles s'en trouverait simplifié.

Ces travaux ciblent pour l'heure les conducteurs lambdas. Par la suite, le mécanisme sera adapté aux apprentis afin qu'ils ne se reposent pas trop sur l'« intelligence » de la voiture mais également aux conducteurs aguerris frileux d'embarquer ce type de dispositifs. Le MIT se montre d'ailleurs particulièrement ambitieux puisqu'ils envisagent même de reposer sur la caméra d'un smartphone posé contre le pare-brise et de tirer parti des différents capteurs embarqués au sein de ce dernier pour repérer les éventuels dangers.

0226000005302334-photo-mit-voiture-intelligente.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top