Sur un plateau | Scythe : l'usine à Mecha

08 mars 2020 à 16h00
0
Vous êtes jeu de stratégie, jeu de rôle ou plutôt deckbuilding ? Passionnés ou débutant ? Notre chronique vous livre chaque semaine, Sur un plateau, nos recommandations en termes de jeu de société !
Scythe

Années 1920. La Première guerre mondiale a laissé des cicatrices dans cette Europe alternative. La Grande Cité-Etat appelée « Usine », qui produisait des géants de fer armés baptisés Mecha pendant la guerre, est à présent éteinte et attire les envieux.

Cinq factions, représentées par leurs héros, se retrouvent sur ces terres d'Europe de l'Est pour prendre le pouvoir de l'Usine.

Beau comme un camion

Scythe

Ce qui marque en premier avec Scythe, c'est son univers largement inspiré des illustrations qui l'animent et qui sont l'oeuvre du talentueux Jakub Rozalski. Le jeu se situe dans un monde alternatif, après une Première guerre mondial durant laquelle les Etats européens se sont affrontés à l'aide de monstres de métal géant sur-armés : des Mecha.

Ces Mecha sont vos unités dans Scythe, et il faut bien reconnaître qu'il est très agréable de les faire se balader sur le plateau. Bon, par contre... Il faudra se contenter d'imaginer qu'ils sont en métal, car les figurines sont en plastique. Mais si vous êtes sensible à ce genre d'esthétique, votre imagination fera le travail. On se plaît à voir ces Mecha déambuler dans les champs d'Europe de l'Est.

Cette ambiance, qui fait ressentir les ravages de la guerre, est aussi retranscrite dans le gameplay du jeu. Les joueurs vont devoir faire attention à leur popularité auprès des habitants usés par la guerre. Plus vous êtes populaire, plus vos actions vous rapportent des points en fin de partie. Parce que oui, encore une fois dans Scythe, la victoire se compte en points de victoire... enfin en dollars. Le but, c'est de s'en mettre plein les poches !

Les graphismes sont aussi au service de la lisibilité dans ce jeu. Tout est clair comme de l'eau de roche, les règles s'expliquent rapidement pour un jeu de ce calibre et il suffit que vous soyez un peu familier avec les wargames pour comprendre tout ça en un regard. Vous l'aurez compris : ce jeu est beau !

4X plus de raison d'y jouer

Scythe

Tout ça c'est bien joli, mais Scythe ce n'est pas que de belles illustrations. C'est surtout un jeu de stratégie, un « 4X » comme on dit. Ce terme n'est pas exclusif aux jeux de société, les joueurs de jeux vidéo le connaissent bien eux aussi : 4X pour eXploration, eXpansion, eXploitation et eXtermination.

Vous l'aurez bien saisi : dans Scythe, vous n'êtes pas là pour faucher du blé. Vous allez devoir chercher à étendre votre domination sur le plateau, y récolter des ressources et ainsi pouvoir développer votre faction. Mais vos adversaires convoitent aussi ces terres, et il vous faudra les convaincre de ne pas entrer en conflit avec vous et de plutôt se tourner vers un autre objectif.

C'est un aspect que j'aime beaucoup dans ce jeu : l'affrontement. Celui-ci est rarement direct, voire même parfois inexistant. Tout se joue sur de la dissuasion et de la menace. Comme dit plus haut, votre popularité est importante dans Scythe et faire combattre vos Mecha de 20 mètres sur les terres des habitants du coin est rarement bien vu ! Vous réfléchirez donc à deux fois avant d'attaquer un joueur. Alors oui, vous récupérerez sûrement ses terres si vous attaquez votre adversaire... mais à quel prix ?

Scythe

Afin de rendre tout ça encore plus fun, le jeu est asymétrique : chaque joueur dispose d'un plateau d'action différent de celui de ses adversaires, et chaque faction offre un pouvoir unique à son possesseur. Je peux vous assurer qu'avec tout ça, vos parties ne se ressembleront jamais.

Une autre originalité de Scythe, c'est sa fin de partie. Le jeu ne se joue pas en atteignant un certain nombre de points de victoire, non : trop classique. En réalité, les joueurs devront remplir des objectifs parmi les 10 disponibles. Ici aussi, vous verrez que se battre n'apporte pas grand chose car seuls deux de ces objectifs sont basés sur les combats. Avec ces multiples possibilités, vous pouvez varier votre approche du jeu.

Evidemment, certaines factions sont enclines, plus que d'autres, à remplir certains objectifs. A vous de comprendre ce qu'il vaut mieux faire ou non, je vais quand même pas vous donner toutes les astuces non plus !

S'envoler vers d'autres cieux

Scythe
Scythe

Issu d'une campagne de financement participatif et grand gagnant du prix de l'As d'Or Expert 2017, Scythe est un jeu très apprécié de la communauté ludique, et son auteur l'a bien compris. Ainsi, des extensions sont sorties suite à la commercialisation du jeu de base en boutiques. La première, « Conquérants du lointain », rajoute les 2 factions manquantes. Je dis « manquantes » car elles sont bien représentées sur le plateau de jeu, mais pas présentes dans la boîte de base...

La seconde extension, « Stratège des Cieux », ajoute des Aéronefs, vous savez ces gros engins volants très prisés des univers steampunk. Dans Scythe, ce sont d'énormes figurines de bateaux volant, ça rend très beau sur le plateau de jeu. Les règles associées sont super sympa et renouvellent bien le jeu. Enfin, une troisième extension majeure, « Le Réveil de Fenris », propose pas moins de 8 mini-extensions différentes à découvrir au travers d'une campagne à vivre avec vos amis.

Une multitude d'autres petites extensions ou bonus sont sortis pour enrichir le jeu : des plateaux alternatifs, des cartes supplémentaires, des pièces en métal... Tout pour rendre votre jeu encore plus varié et plus beau ! Si vous en avez les moyens, du moins.

Fiche signalétique

Scythe

Auteur : Jamey Stegmaier
Illustrateur : Jakub Rozalski
Editeur : Matagot
Tranche d'âge : à partir de 14 ans
Temps de jeu : 1h à 2h
Nombre de joueurs : 1 à 5 joueur(s)
6
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top