Sur un plateau | Welcome (to your perfect home)

18 janvier 2020 à 13h45
1
Welcome

Etre architecte au pays de l'Oncle Sam n'est pas un métier facile. Arriverez-vous à satisfaire les demandes de la ville et de ses « Desperate Housewives » en construisant les trois lotissements les plus luxueux de cette petite bourgade en pleine expansion ?

Vous êtes jeu de stratégie, jeu de rôle ou plutôt deckbuilding ? Passionnés ou débutant ? Notre chronique vous livre chaque semaine, Sur un plateau, nos recommandations en termes de jeu de société !

Bon nombre de jeux de « cases à cocher », appelés aussi Roll & Write, sont sortis ces dernières années. Parmi eux, Qwixx, Très Futé, Seconde Chance, Qwinto ou encore Corinth ont su plaire aux amateurs. Mais parmi tous ces cousins éloignés du Yams, Welcome a su se démarquer du lot par son approche originale.

Ce jeu aux graphismes épurés propose aux participants d'incarner les architectes d'une petite ville des Etats-Unis des années 50. La boite est compacte et simple à inventorier : un bloc de feuilles de marques, un paquet de cartes et... c'est tout. Les stylos ne sont pas fournis, mais j'imagine que vous en trouverez bien quelques-uns chez vous.

Roll & Write
adjectif, anglicisme
En français - mais personne ne se permettrait de le dire ainsi - "roule et écrit", se dit d'un jeu dont le principe est de lancer les dés, parfois d'effectuer des échanges ou des actions sur les résultats, puis de définir des actions stratégiques avec ces dés (actions écrites, donc, sur un bon vieux bloc de papier).

ex : ... et si j'ajoute des cailloux sur le board, est-ce que ça fait un Rock & Roll & Write ?... Oh ! Ou des harengs ! Est-ce que ça fait un Rollmops & Write ?

Hum.

Pardon.

Desperate Housewives

Welcome
Welcome

Pour devenir le meilleur architecte du canton, il vous faudra organiser au mieux les trois lotissements à votre charge.

Le jeu vous invite à remplir les « cases » de votre feuille, mais comme - on le rappelle - vous êtes architecte, il s'agira de maisons et non de cases. Toutefois, au lieu de simplement cocher, il vous faudra aussi numéroter vos maisons de façon croissante dans chaque lotissement. Une série de trois cartes découvertes au centre de la table vous indiquera les numéros à inscrire. A vous de choisir le meilleur endroit possible.

C'est au fil de vos choix successifs que vous vous rendrez compte que ce n'est pas un simple jeu de loterie où il suffit de tomber sur le bon tirage pour finir de remplir ses lotissements. Et même si de bonnes combinaisons peuvent sonner la fin à la partie, cela ne fera pas forcément de vous le gagnant : au bout du compte, ce sont les points engrangés qui feront la différence. A vous donc d'affiner votre stratégie !

Welcome

Ce qui m'a plu dans ce jeu, c'est qu'il faut raisonner différemment. A chaque tirage des trois numéros disponibles est associée une action (parmi 6 au total). Ces actions vont permettre, pour la plupart, d'améliorer le tableau de score présent sur le bas de sa feuille. Choisir de construire une maison pour son numéro n'est pas la seule stratégie à ourdir. Il faudra voir si l'action associée à cette maison est judicieuse pour améliorer son score de fin de partie. Car tout se jouera là !

Une fois qu'un joueur remplit un des différents objectifs de fin de partie, le jeu s'arrête immédiatement. Vous aviez encore des places pour d'autres maisons? Tant pis pour vous ! On commence alors à calculer son score dans le tableau en bas de sa feuille pour voir qui de nous est le meilleur architecte. C'est toujours très drôle et souvent surprenant de regarder les scores de ses voisins pour les comparer au nôtre.

Les 4 Saisons

Welcome

Le jeu est fluide et rapide car tout le monde joue en simultané, c'est ce qui lui confère tout son attrait. Compter environ 20 minutes par partie.

L'interaction, peu présente, pourrait déplaire à certains ; mais des cartes objectifs vous proposent quand même une petite course avec vos adversaires. Si vous êtes le premier à les remplir, un bonus de points vous sera octroyé. Mais soyons honnêtes : on joue davantage pour le plaisir d'essayer de faire mieux qu'à sa partie précédente que pour écraser ses adversaires comme les blattes d'un lotissement mal entretenu.

Je rangerais davantage Welcome parmi les jeux de détente où l'on cherche à améliorer son score que dans les jeux de stratégie pure. Comme si je me faisais un petit Sudoku ou un Picross entre deux séries d'abdos. Un jeu idéal à sortir entre amis ou en famille après un bon repas ou à la pause goûter.

Pour les joueurs qui deviendront accro, il existe des extensions avec des paquets de feuilles alternatifs aux thèmes saisonniers qui offrent des expériences un peu différentes. Elles viennent modifier quelques données pour proposer de nouveaux challenges aux joueurs. Le bloc de feuilles « Halloween » propose par exemple de partir à la chasse aux friandises, et celui « Lumières de Noël » de décorer vos maisons de guirlandes. On attend le bloc « Saint Valentin » avec impatience pour jouer en amoureux.

Fiche signalétique

Welcome

  • Auteur(s) : Benoit Turpin
  • Illustrateur : Anne Heidsieck
  • Éditeur : Blue Cocker
  • Tranche d'âge : à partir de 10 ans
  • Temps de jeu : 25 min
  • Nombre de joueurs : 1 à 100 joueur(s)
Modifié le 21/01/2020 à 16h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Soldes : le meilleur des bons plans de ce mercredi soir (2ème démarque)
Fujifilm annonce le GFX100S, un moyen format de 102 Mp prometteur
Avec OVNI(s) et ses bonnes ondes, on a envie de croire en 2021
Voici le Leica M10-P Reporter, un boîtier en édition limitée en hommage à la photo de reportage
Skate : le prochain opus de la licence est développé par Full Circle
Puyo Puyo Tetris 2 arrive sur Steam le 23 mars
Test Philips 55OLED855 : un écran OLED très fin pour une image profonde
PlayStation Plus : Control Ultimate Edition, Concrete Genie et Destruction AllStars offerts en février
Norton lance son offre Soldes avec la solution 360 Deluxe à moins 57%
Carton plein pour Hitman 3, qui a déjà rentabilisé ses coûts de développement
Haut de page