CES 2019 - Un sextoy d’abord primé au CES, finalement interdit, sur fond de polémique sexiste

Par
Le 09 janvier 2019
 0
osé lora dicarlo sextoy
© Lora DiCarlo

Un sextoy destiné au plaisir féminin s'est vu récompensé d'un award de l'innovation par les organisateurs du CES 2019, avant que ces derniers ne reviennent sur leur choix et n'interdisent la présence du produit sur le salon. Une décision inique, selon la fondatrice de l'entreprise, qui dénonce une inégalité de traitement entre hommes et femmes.

C'est peut-être la première controverse majeure de ce CES 2019. Quelques mois avant son ouverture, la startup Lora DiCarlo avait eu la joie de recevoir un message lui indiquant que son premier produit était sélectionné pour recevoir un award de l'innovation, dans la catégorie « Robotique et drones ». Mais le plaisir fut de courte durée.

Un produit trop « osé » pour le CES

« Osé », c'est le nom du premier sextoy créé par Lora DiCarlo. Il s'agit d'un gadget dédié au plaisir féminin, conçu pour imiter les sensations d'une bouche, d'une langue et de doigts humains, pour une expérience reproduisant le contact d'un partenaire réel.

« Osé », c'est également ce qu'ont finalement semblé reprocher les organisateurs du CES 2019 au produit. Ces derniers ont en effet contacté la startup un peu plus tard, pour lui indiquer que, non seulement le prix lui était retiré, mais que l'entreprise ne pourrait pas non plus présenter son sextoy lors du salon. Raison invoquée : Osé est jugé comme faisant partie des produits « immoraux, obscènes, indécents, profanes ou ne correspondant pas à l'image » de l'événement.

Accusations de sexisme

Au-delà de la légitime déception, cette décision a suscité l'indignation de Lora Haddock, fondatrice et CEO de Lora DiCarlo. D'après elle, le problème viendrait en réalité de la diabolisation de la sexualité féminine, tandis que son pendant masculin serait fièrement promu. Pour appuyer son propos, elle rappelle qu'au CES 2018, des poupées sexuelles destinées aux hommes avaient été présentées, au même titre que des casques de réalité virtuelle diffusant des vidéos pornos, prisées par un public majoritairement masculin. Selon Lora Haddock, cet incident n'est en réalité qu'une des manifestations du sexisme qui sévit dans le monde de la tech, de façon générale.

Face à cette polémique, les organisateurs du CES 2019 ont changé leur fusil d'épaule. En fin de compte, Osé aurait été disqualifié, car ne correspondant pas à la catégorie « Robotique et drones » dans laquelle il avait été élu. Un rétropédalage « osé », dans la mesure où les ingénieurs de Lora DiCarlo ont collaboré avec l'un des laboratoires de robotique les plus réputés des États-Unis.

Source : The Guardian

Le CES, ou Consumer Electronics Show, est un salon consacré au monde de la haute technologie et aux différentes innovations technologiques (smartphones, voitures, TV, drones, etc.). Ce salon se déroule en tout début d'année à Las Vegas, où constructeurs, journalistes et férus de nouvelles technologies se côtoient une semaine durant.

Les dernières actualités CES 2019

scroll top