Test QNAP TS-233 : quand un géant du NAS se penche sérieusement sur l'entrée de gamme

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
30 avril 2022 à 18h18
11
QNAP TS-233 © QNAP x Clubic.com
© QNAP

Grand concurrent de Synology, leader sur le marché du NAS, QNAP est un constructeur résolument haut de gamme qui propose toutefois et de manière régulière, des « premiers prix ». C’est un peu le cas du modèle que nous testons aujourd’hui, le tout nouveau TS-233.

QNAP TS-233
  • Très bon petit NAS domestique
  • Simple à prendre en main
  • Interface QTS très complète
  • CPU 4 cœurs / 2 Go de DDR4
  • USB en façade, bouton copie
  • Rack pas accessibles d'emblée
  • Seulement du Gigabit Ethernet
  • Seulement 2 USB 2.0 à l'arrière

Les NAS « petit budget » ne sont pas une nouveauté. Hélas, trop souvent, ils sacrifient à peu près tout sur l’autel du coût de production et on se retrouve trop souvent avec des produits mal dégrossis, peu performants voire carrément inutilisables. QNAP tente de répondre à ces dérives avec un modèle qui ne conviendra pas au monde de l’entreprise, mais qui semble particulièrement indiqué pour la maison.

QNAP TS-233 © Nerces
Un format « mini-tour » relativement inhabituelle, mais fort élégant © Nerces

Fiche technique QNAP TS-233

Résumé

Norme(s) ethernet
10/100/1000 Mbps
Certification DLNA
Oui
Capacité
40TB
Modes RAID supporté(s)
RAID 0, 1, JBOD, Single Disk
Système de fichier
Ext4

Processeur

Type de processeur
ARM 4-core Cortex-A55
Fréquence CPU
2000 MHz
Taille de la mémoire
2GB
Type de mémoire
DDR4

Réseau

Norme(s) ethernet
10/100/1000 Mbps
Connecteur(s) Réseau
LAN - Gigabit Ethernet
Wake On LAN
Oui
Bluetooth
Non
Wi-Fi
Non
Certification DLNA
Oui

Stockage

Capacité
40TB
Interface interne
Serial ATA 6Gb/s (SATA Revision 3)
Format de disque
3" 1/2, 2" 1/2
Nombre maximal de disques supportés
2
RAID supporté
Oui
Modes RAID supporté(s)
RAID 0, 1, JBOD, Single Disk
Système de fichier
Ext4
Connecteur(s)
USB 2.0 x2

Compatibilité

Fonctions du serveur
FTP, Impression, iTunes, Multimédia, Photo, Vidéo-surveillance, Virtualisation, Web
Téléchargement sans PC
Oui

Caractéristiques physiques

Rackable
Non
Consommation
10,81W
Largeur
156,26mm
Hauteur
90,18mm
Profondeur
188,64mm
Poids
1,11kg
QNAP TS-233 © QNAP
QNAP TS-233 © QNAP

Le QNAP TS-233 à l'envers et à l'endroit : plutôt sobre, non ? © QNAP

Design et ergonomie

Au premier coup d’œil posé sur le TS-233, impossible de ne pas reconnaître un certain effort de la part de QNAP. Nous sommes d’ailleurs tombés sous le charme de ce qui ressemble certes toujours à un parallélépipède rectangle, mais avec quelques détails susceptibles de faire la différence. En tout cas, pour nous ça a marché. D’abord, le format « petite tour » est une réussite qui vient minimiser l’espace « au sol ». En cela, le TS-233 est évidemment bien aidé par sa limitation deux baies.

QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces

En haut, les LED d'activité et, en bas, le port USB-A 3.2 et les boutons « copy » / mise sous tension © Nerces

À l’opposé des modèles noirs qu’il destine aux marchés « pros », QNAP a ici opté pour une robe presque entièrement blanche. Il n’est pas le seul à procéder ainsi pour les produits d’entrée de gamme, mais l’effet est toujours réussi. La présence en façade d’un petit liseré noir et surtout la forme pas tout à fait régulière du boîtier contribuent à améliorer son esthétique. Le liseré noir n’est pas le fruit du hasard : il intègre les LED d'activité, les boutons et le port USB.

QNAP TS-233 © Nerces
QNAP insiste bien sur la présence d'un CPU « Quad-core » et sur les 2 Go de RAM © Nerces

En effet, malgré les économies réalisées, QNAP a conservé un port USB – Type-C 3.2 Gen 1 s’il vous plaît – en façade. Mieux, il lui associe toujours ce bouton « copy » tellement pratique. Bien sûr, un bouton de mise sous tension et tout ce qu’il faut de LED de contrôle (HDD1, HDD2, réseau, alimentation et USB) sont au rendez-vous. Inutile de s’attarder sur les parois latérales du NAS qui arborent le logo de la marque et une étiquette pour souligner la puissance de la bête. L'arrière est plus intéressant, c’est là que se font les branchements.

QNAP TS-233 © Nerces
L'imposante grille du ventilateur 80 x 80 mm idéalement placé © Nerces

En toute logique, on retrouve le connecteur d’alimentation. Dommage, QNAP privilégie encore une brique externe (65 Watts), mais c’est classique sur ce segment. On retrouve évidemment le connecteur réseau en RJ45. Hélas, c’est un bête connecteur Gigabit. À une époque où le 2,5 GbE devient la norme, il est regrettable de devoir ainsi descendre en gamme, même si pour la plupart des utilisateurs de la maison, cela n’aura pas une énorme incidence.

QNAP TS-233 © Nerces
Du LAN seulement 1 GbE et des ports USB seulement Type-A 2.0. Dommage © Nerces

Autre regret, seul deux ports USB à la norme Type-A 2.0 sont présent à l'arrière de la machine. Alors qu’en façade on a de l’USB 3.2, QNAP semble un peu pingre de faire ainsi dans le « démodé » pour ces deux ports. Dernier regret, aucun système de verrouillage Kensington n’est présent, mais reconnaissons que les particuliers n’en ont guère l’usage.

QNAP TS-233 © Nerces
Une petite vis simple à retirer permet d'ouvrir la bête © Nerces

La face arrière laisse aussi apparaître l’unique ventilateur (80 x 80 mm) qui semble idéalement placé, dans la partie haute du boîtier. Enfin, terminons ce rapide tour du propriétaire par quelques mots sur la fiche technique. QNAP a opté pour un petit processeur ARM doté de 4 cœurs Cortex-A55 à 2 GHz qui se trouve épaulé de 2 Go de DDR4. Une configuration qui semble adapté aux objectifs du NAS, mais notez que rien n’est évolutif : la mémoire est soudée, sans emplacement libre et aucun port PCIe n’est de la partie pour améliorer l'interface réseau ou ajouter le Wi-Fi.

QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces

Une fois ouvert, le TS-233 étale toute la simplicité de sa configuration © Nerces

Fonctionnalités et interface logicielle

Parler du NAS, de son esthétique et de ses connecteurs, ça n’a jamais permis de copier le moindre octet. Passons donc aux choses sérieuses. Pour ouvrir la bête, QNAP a opté pour un système fort simple, mais un peu étonnant à base d’une unique vis placé sur l’arrière du boîtier. Une fois le capot retiré, on peut accéder à deux berceaux dans lesquels les unités de stockage 3,5 pouces se glissent par un système de clips fort pratique : pour les 2,5 pouces, il faut en revanche jouer du tournevis.

QNAP TS-233 © Nerces
Les tiroirs bénéficient de fixations à « clips », mais seulement pour les unités 3,5 pouces © Nerces

L’ensemble installé et branché, il est temps de procéder au démarrage et à la configuration du TS-233. Là, aucune mauvaise surprise et si QNAP cherche à réduire le prix de son bébé, il n’a pas rogné sur l’aspect logiciel, identique à celui des autres NAS du fabricant. L’interface d’installation / configuration reste donc un modèle du genre avec identification via le soft Qfinder et une succession de menus de paramétrage aussi clairs qu’ils sont impeccablement traduits en français.

QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces

Simple d'accès, la procédure d'installation a le bon goût de donner quelques conseils aux débutants © Nerces

Petit NAS oblige, QNAP ne laisse cependant pas le choix entre QuTS Hero, sa nouvelle interface, et QTS. Seul ce dernier est ici possible. Nous n’y perdons pas au change puisque les deux logiciels sont très proches, il faut simplement savoir que QuTS Hero est davantage tourné vers le monde de l'entreprise. Depuis notre test du TS-364 en décembre 2021, QTS n’a guère évolué, mais ce n’est évidemment pas pour nous déplaire compte tenu de l’excellence du logiciel.

QNAP TS-233 © Nerces
L'inévitable moniteur système est un outil bien pratique de surveillance du NAS © Nerces

Soulignons quelques limites techniques liées aux contraintes de budget de QNAP pour ce produit : il n’est pas question d’avoir des SSD pour faire office de cache et le format de fichier se limite au ext4. De plus, puisque nous sommes en présence d’un modèle deux baies, les options RAID se contentent du RAID 0 / RAID 1 ainsi que du fonctionnement JBOD ou Single disk : normal. Normal aussi de retrouver toutes les options dites « de base ».

QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces

Pool de stockage, volume épais, mince ou statique : QNAP gagnerait à simplifier cette procédure © Nerces

De manière on ne peut plus classique, QTS permet donc de gérer comme il se doit les utilisateurs, les groupes, les autorisations, les quotas ainsi que quantités de services plus ou moins indispensables : serveurs DLNA, LDAP, RADIUS, FTP, Web, mail, impression… QNAP est connu pour l’incroyable richesse fonctionnelle de son outil et il n’y a ici aucune mauvaise surprise d’autant que les 2 Go de mémoire seront suffisants pour exploiter tout cela dans un cadre domestique.

QNAP TS-233 © Nerces
Encore un peu trop de lecture sur le Panneau de configuration, mais les choses restent claires © Nerces

Afin de se plier aux limitations techniques du CPU embarqué sur le TS-233, QNAP propose Container Station, un outil de virtualisation s’appuyant sur LXC et Docker. Les amateurs apprécieront. Bien sûr, de nombreuses applications sont aussi disponibles pour doper la productivité et il est bon de rappeler que ces modules supplémentaires ne sont pas d'emblée mis en place : il faut passer par l’App Center QNAP pour les installer ce qui évite de noyer les débutants sous quantités de modules pour eux inutiles.

QNAP TS-233 © Nerces
QNAP TS-233 © Nerces

L'App Center est riche – virtualisation au menu – mais des packages clé en main pour les débutants serait un plus © Nerces

L’App Center de QNAP est à l’heure actuelle le portail d’applications le plus riche dans le monde du NAS et il est vraiment difficile de ne pas trouver chaussure à son pied. La gestion des sauvegardes, les options de sécurité, l’ouverture sur l’extérieur, le cloud ou le multimédia, absolument tout est au programme. En réalité, le seul reproche que l’on peut faire à QNAP, c’est de manquer d’assistants pour guider un peu les nouveaux venus sur son App Center. Un bien maigre reproche.

QNAP TS-233 © Nerces
PhotoStation 6 est agréable à utiliser, même si on trouve des softs plus puissants © Nerces

Échauffement, nuisances sonores et performances

Il convient maintenant de vérifier les performances de notre protégé et, comme à chaque fois, cela passe par la mise en place d’une configuration aussi inchangée que possible. NAS deux baies oblige, nous n’avons utilisé que deux de nos quatre SSD Samsung 860 EVO de 250 Go. En revanche, histoire d'assurer le coup côté réseau, nous avons une nouvelle fois mis à contribution notre switch 10 GbE de marque Buffalo, le MP2008.

Buffalo BS-MP2008 © Nerces
Notre switch 10 GbE Buffalo MP2008 © Buffalo

De manière très classique, après l’utilisation « normale » du NAS, nous lui avons fait passer quelques tests de performances afin de vérifier ses débits, le niveau de température atteint, les nuisances sonores et la consommation électrique. Notez que le TS-233 étant un modèle deux baies, nous avons privilégié le mode RAID 1 où les deux unités de stockage agissaient en miroir l’une de l’autre.

QNAP TS-233 © Nerces
Performances mesurées par CrystalDiskMark sur un volume RAID 1 @ 1 GbE © Nerces

Sur CrystalDiskMark, le NAS ne fait guère d’étincelles, la faute à un contrôleur réseau un peu dépassé. Nous l’avons dit, QNAP s’est contenté du 1 GbE pour son unique port Ethernet. Compte tenu de cette limitation, le TS-233 plafonne autour de 110 Mo/s en lecture / écriture séquentielle. Classique, face à de petits fichiers, il est encore plus en difficulté : environ 9,5 Mo/s en lecture / écriture aléatoire. Faible, mais classique.

QNAP TS-233 © Nerces
Performances mesurées en copie de fichiers sous Windows 10 en RAID 1 @ 1 GbE © Nerces

Nous avons bien sûr cherché à confirmer ces mesures théoriques par quelques tests de copies de fichiers. Pour ce faire, nous avons simplement utilisé un PC connecté en 10 GbE aevc un SSD très rapide et, bien sûr, c’est une nouvelle fois l’interface réseau GbE qui bride le TS-233. Nous sommes ici à environ 101 Mo/s en écriture sur le NAS alors que la lecture montait jusqu’à 115 Mo/s. Des débits sans surprise.

QNAP TS-233 © Nerces
À gauche, les mesures au repos et, à droite, en charge © Nerces

Nous terminons comme toujours par quelques informations relatives aux nuisances de ce NAS deux baies. Le TS-233 n’a d’abord pas son pareil pour maintenir au frais nos disques durs. Pour ce test, il faut savoir que nous utilisons deux unités 3,5 pouces Western Digital Red : le ventilateur de 80 x 80 mm suffit à garder tout le monde au frais.

Rien à redire non plus à propos des nuisances sonores, mais il faut garder à l’esprit que des disques durs de plus grande capacité pourraient être plus bruyants. Enfin, un petit mot pour parler de la faible consommation du NAS. Bien sûr, il ne s'agit pas d'oublier que nous sommes en présence d'un modèle seulement deux baies, mais il faut aussi prendre en compte la sobriété de son CPU ARM. Une parfaite petite machine pour la maison.

QNAP TS-233 © QNAP
Sans doute l'un des NAS domestiques les plus convaincants actuellement sur le marché © QNAP

QNAP TS-233, l'avis de Clubic

8

En mettant le TS-233 sur le marché, QNAP n’avait clairement pas dans l’idée de révolutionner le monde du NAS. Il s’agit d’un modèle deux baies assez classique dans sa forme qui capitalise sur le savoir-faire du fabricant taïwanais pour offrir le meilleur du NAS pour la maison dans une enveloppe tarifaire contenue.

Il remplit parfaitement son objectif et s’affiche sans problème comme un produit de qualité pour des particuliers ayant des besoins de sauvegarde et de partage de données, de diffusion multimédia pour les photos / images / vidéos de la famille et, pourquoi pas, pour la mise en place d’un petit cloud personnel. On regrette toujours un peu que la richesse fonctionnelle du logiciel QTS soit au détriment de l’accessibilité et à ce petit jeu, QNAP a encore quelques progrès à faire.

Le TS-233 n’en demeure pas moins un produit élégant, parfaitement capable et une excellente porte d’entrée vers le « monde merveilleux » du NAS… sans avoir besoin d’hypothéquer la maison.

Les plus

  • Très bon petit NAS domestique
  • Simple à prendre en main
  • Interface QTS très complète
  • CPU 4 cœurs / 2 Go de DDR4
  • USB en façade, bouton copie

Les moins

  • Rack pas accessibles d'emblée
  • Seulement du Gigabit Ethernet
  • Seulement 2 USB 2.0 à l'arrière
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
9
Cleindori
Intéressant, j’ai un vieux Syno d’entrée de gamme à l’époque, mais j’ai maintenant des milliers de photos sur Photostation, légendées avec classement, du coup captif du système…
louchi
Hmm, ok, mais je préfère prendre un mini PC, plus performant, qui fera office de NAS (qui plus est, configurable à souhait, et fait office de serveur, comme emby etc.). Juste avec un seul disque, crypté.<br /> Ensuite, tu prends un disque dur externe pour la sauvegarde.<br /> Perso, j’ai rebrandé un vieux Atom D525 Ion pour en faire un serveur, c’est top, ça consomme rien, en plus.
mrassol
c’est absolument pas la meme chose surtout, 1 dur = aucune sécurité, un disque crame, tu as perdu ce qui n’est pas sur le disque externe.
louchi
Bien sûr, un ptit rsync de temps en temps sur un disque externe. Ca suffit.
CowboyBebop
QNAP = une poubelle. Leur OS est mal foutu, la gestion de sauvegarde est incompressible, c’est du charabiât… Ca rame à mort… Tu chies pour le configurer…<br /> 8 / 10 c’est de la publicité mensongère…<br /> 1 HDD ou SSD… 2 Go RAM c’est de la rigolade.<br /> 5/10.<br /> Il manque un processeur NORMAL. Il manque une seconde connexion SATA.<br /> Il manque WIFI , oui… WIFI ! Nous sommes en 2022…<br /> Vous voulez sauvegarder vos photos ? Un bon vieux boitier avec USB 3.1 et HDD, il y a rien de mieux… Tu le connectes, tu fais copy/paste. Fini…<br /> Tu regarder sur une TV ? Tu le banche sur le port USB de ta TV.<br /> L’expérience fait avec QNAP TS-253D-2G… Cette m… n’est pour un novice ou un utilisateur lambda… C’est celui qui veut devenir fou et avoir des cheveux blancs.
CowboyBebop
Et puis quoi encore ? Peut être HP ProLiant DL380 juste à côté ?<br /> Tu justifies mes paroles, c’est un produit mal foutu et incomplet. Je dois encore racheter HDD avec boitier externe ?
kisama56
A la lecture du test je ne vois pas beaucoup d’intérêt par rapport à un DS218play (un match entre les 2 ? )
MisterDams
Ayant payé mon TS-251D-4G 279,99€, je trouve quand même le produit cher pour les sacrifices, notamment les possibilités d’évolution et l’absence de HDMI (que j’utilise pas mais on parle d’un NAS domestique !)…<br /> Et pour le système Docker, dommage qu’il soit trop assisté, ça rend l’usage compliqué. Perso j’ai des conflits avec Portainer, qui m’aide pourtant beaucoup à l’utiliser, c’est un peu l’enfer.<br /> A noter qu’il me semble que LXC est en fin de vie (je crois avoir eu des notifications sur le sujet)
louchi
Je parlais d’une alternative aux NAS. Un seul disque dur principal et une sauvegarde externe, ça suffit pour beaucoup de gens, non ?
Laurent_Marandet
Je suis très étonné que personne n’évoque les énormes problèmes de ransomwares survenus l’an dernier sur les QNAP ! La réponse de QNAP aux utilisateurs: ne connectez pas votre NAS QNAP à l’internet !!! Utile de garder le NAS comme presse-papier alors qu’en écoutant la publicité QNAP, c’est supposé servir à faire du Cloud privé.<br /> Sinon, étant furieux de la nouvelle politique de Synology qui veut imposer ses propres disques durs (hors de prix) pour les capacités au delà de 6 To, j’ai regardé de près les QNAP: le hardware est meilleur que Synology sur les modèles à 900 euros (2 disques U2 NVMe en sus des SATA 3,5’, interface 10 Gb/s et construction du châssis en métal au lieu de plastique). Là où cela coince, c’est pour l’équivalent du DSM virtuel que j’utilise pour gérer des clients en DataCenter sans multiplier le nombre de NAS. QNAP fait payer tous les mois la licence, même si on héberge soi-même la VM alors que Synology offre une licence VDSM par NAS et vend les autres 150 euros avec 3 ans de mise à jour et la VM continue de fonctionner sans mises à jour majeures après cette période.
samyfox
Ayant une ancienne version de ce modèle d’entré de gamme 228A, je confirme que les entrée de gammes QNAP sont de très bon produits, bien placés en tarif en général quand on peu trouver en promo.<br /> Par contre, inutile de mettre le support de lxc en avant, celui est désactivé à mon grand regret depuis quelques temps.<br /> Il n’est plus possible de charger de nouvelles images de turnkeylinux par exemple. Seul les containers docker sont encore pour l’instant utilisable.<br /> De toute façon, même pour de la découverte, le manque de puissance et de mémoire se fait rapidement sentir.<br /> Avoir un petit homelab sous proxmox est une bien meilleur alternative.<br /> Pour ceux qui trouvent compliqué le système qnap, je pense qu’il faut mieux qu’il s’oriente vers un syno.<br /> Cependant à possibilité et puissance équivalente, ils sont souvent bien plus cher.<br /> Le vrai plus chez QNAP c’est le suivi des MAJ qui est vraiment de qualité par rapport à beaucoup d’autres marques.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Acer lance une flopée de nouveaux laptops dont un Swift 3 OLED, sous la barre des 1000 euros
Faites des économies en achetant le SSD Crucial P5 Plus en promo chez Amazon
Le Chromebook Acer 15,6
Ressuscitez votre Game Boy original avec ce kit pour Raspberry (et gagnez la couleur en passant)
Vous ne trouverez pas cette carte mère MSI moins chère ailleurs !
AMD Navi 31 : le plus puissant GPU RDNA3 serait doté d'un bus 384-bit et 24 Go de GDDR6
Prix incroyable sur ce processeur AMD Ryzen 7 en ce moment !
HP donne un coup de fouet à son Omen 16 et annonce un tout nouveau Victus 15
Baisse de 150€ sur le PC portable MSI Modern 15 chez RueDuCommerce
Cette excellente souris gamer profite d'une belle réduction chez Amazon
Haut de page