AMD pourrait finalement opter pour un tout nouveau socket dédié aux Threadripper de 3e génération

Nathan Le Gohlisse Contributeur
05 novembre 2019 à 11h45
0
AMD Ryzen Threadripper

AMD prévoit toujours de dévoiler cette semaine sa nouvelle lignée de processeurs Ryzen Threadripper. Cette troisième génération de puces HEDT pourrait toutefois faire son entrée sur le marché avec une mauvaise surprise en prime : l'absence de compatibilité avec la plateforme X399 existante. C'est du moins ce que laissent entendre les premiers visuels de nouvelles cartes mères en fuite.

Et si AMD nous faisait un petit dans le dos avec sa troisième cuvée de processeurs Threadripper ? À la vue des premières cartes mères de nouvelle génération apparues en ligne (et repérées par INpact Hardware sur Twitter), la question se pose. Ces dernières arborent en effet un tout nouveau chipset baptisé TRX4... mais aussi un nouveau socket « sTRX4 ». La promesse qu'était celle d'AMD de rendre compatible sa nouvelle génération HEDT avec l'actuelle plateforme X399 et son socket TR4 (utilisé par les deux premières générations de puces Threadripper) semble s'évanouir à quelques jours d'une annonce attendue de pied ferme.

Un nouveau socket très proche de l'ancien

Si l'apparition d'un nouveau chipset fait sens, notamment pour introduire le support du PCIe 4.0 (comme avec les cartes mères destinées aux processeurs Ryzen de troisième génération), l'arrivée d'un socket remanié sTRX4 paraît déjà plus difficile à justifier. D'autant plus que ce dernier reprend à s'y méprendre la silhouette du socket TR4 exploité depuis deux ans par AMD. Il faudra certainement observer de près les caractéristiques de ce dernier, et tout particulièrement son nombre de broches, pour avoir un meilleur aperçu de ce qu'il propose en plus.

Il est aussi clair que si ce changement de plateforme et cette incompatibilité avec le socket TR4 se confirme, AMD devra justifier ce parti-pris et probablement éteindre quelques incendies au passage. Et pour cause, cette perspective s'éloigne du concept de rétro-compatibilité prôné par le groupe de Lisa Su avec ses processeurs Ryzen de troisième génération... mais aussi avec ses dernières puces pour serveurs. Dans les deux cas, seule une mise à jour du BIOS/UEFI est demandée pour permettre l'installation de puces nouvelle génération sur des plateformes existantes.


AMD se sentirait-il pousser des ailes alors qu'Intel trébuche sur le HEDT ?

Une explication à cette volte-face pourrait se trouver dans la volonté d'AMD de profiter de sa position dominante sur le marché du HEDT. L'offre bientôt renouvelée des rouges promet en effet d'être nettement plus intéressante que celle d'Intel d'un point de vue technologique.

La réponse d'Intel à cette situation étant surtout de concéder à une révision drastique de son approche tarifaire, tant sur ses nouvelles puces Cascade Lake-X que sur les processeurs Skylake-X d'ancienne génération.


Reste que si AMD opte bel et bien pour ce changement intégral de plateforme pour les processeurs Threadripper de troisième génération, les prix des puces actuelles - et de leurs cartes mères - devraient sérieusement baisser d'ici quelques semaines. De quoi écouler les stocks à l'approche du Black Friday ?

Source : Inpact Hardware
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top