Remplacer la taxe sur l'audiovisuel par de la TVA : facile, mais inégalitaire ?

18 janvier 2023 à 18h15
75
Delphine Ernotte © Delphine Ghosarossian / France Télévisions
Delphine Ernotte, directrice de France Télévisions © Delphine Ghosarossian / France Télévisions

En 2022, le gouvernement a respecté l'une de ses promesses : supprimer la redevance télé. Mais il n'a pas cru bon de décider quel mode de financement allait le remplacer.

En attendant d'en trouver un, c'est une fraction de la TVA qui est devenue le mode de financement de l'audiovisuel public. Cette solution devait n'être que temporaire, mais dans une interview accordée au Monde, la ministre de la Culture a indiqué envisager de la pérenniser. Si les dirigeants de l'audiovisuel public sont globalement pour, des juristes s'interrogent sur la faisabilité de ce changement.

Une solution temporaire qui semble plaire aux dirigeants

Lorsque le gouvernement a annoncé en grande pompe la suppression de la redevance pour l'audiovisuel, il a omis d'établir un moyen clair de remplacer cet impôt par un autre afin d'assurer la viabilité des chaînes du service public. Sauf que, toujours en place, les gouvernants actuels doivent composer avec un problème qu'ils ont eux-mêmes créé. En attendant que quelqu'un ait une meilleure idée, ils se sont donc contentés d'affecter une fraction de la TVA en remplacement de cette redevance, sans remplacer l'impôt lui-même.

Cette solution qui ne devait qu'être temporaire et remplacée en 2024 pourrait finalement devenir le choix définitif de l'exécutif, selon la ministre de la Culture Rima Abdul Malak. Les acteurs de l'audiovisuel public en seraient plutôt satisfaits. Alors qu'ils devaient jusque-là soumettre tous les ans leur budget au bon vouloir du ministère des Finances, ils en auraient désormais un sur lequel l'exécutif n'aurait théoriquement pas la main.

La TVA, un impôt inégalitaire et déconnecté de l'audiovisuel


Cette formule pose néanmoins plusieurs problèmes, à commencer par le fait que la redevance n'est pas remplacée. Cela signifie un impôt en moins, et donc une coupe dans le budget d'un service public. Lequel ? Entre l'hôpital, l'Éducation nationale, les transports et les indemnités chômage, le gouvernement Borne a montré qu'il avait l'embarras du choix.

Par ailleurs, la TVA, qui est la première source de revenu de l'État français, est un impôt inégalitaire, dans la mesure où le même taux (généralement 20 %) s'applique à tous de la même manière, indépendamment du niveau de revenu, du patrimoine ou de la situation familiale. Une étude de l'Observatoire des inégalités a par ailleurs démontré que cette taxe représentait 11,5 % des revenus des plus pauvres, contre 5,9 % de ceux des plus riches. Par conséquent, s'appuyer davantage sur une taxe fixe et identique pour tous est largement contreproductif dans un effort de lutte contre les inégalités.

Enfin, des juristes s'interrogent sur la faisabilité d'une telle méthode : la Loi organique relative aux lois de finances (LOLF) impose un lien entre un impôt et son utilisation. Pour certains juristes, lier une taxe sur la consommation au financement de l'audiovisuel public semble donc très compliqué si l'on souhaite respecter l'intention des législateurs.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
75
31
xryl
Par ailleurs, la TVA, qui est la première source de revenu de l’État français, est un impôt inégalitaire<br /> Je crois que vous confondez égalité et équité.<br /> Égalité vs Équité800×600 379 KB<br /> La TVA est égalitaire, c’est le même taux pour tous, c’est d’ailleurs sont principal avantage, celui qui consomme plus paye plus en valeur que celui qui consomme moins. Si elle était équitable, celui qui consomme peu ne payerait pas du tout. Il faudrait donc que celui qui consomme plus paye encore plus pour compenser la perte.<br /> Si on mène le raisonnement à terme, c’est une suite exponentielle, un peu comme pour l’IR. Et donc ça deviendrait impossible à gérer (et je ne suis pas sûr que ce soit constitutionnel).
Goodbye
J’ai pas compris en quoi c’est moins egalitaire, si la TVA ne bouge pas , en quoi un pauvre payeras plus ? C’est tout l’inverse en la supprimant, il gagne l’argent de cette taxe , et n’a rien de nouveau a payer en plus.<br /> Après sur le pourquoi du comment retrouver cette argent dans le budget de l’état, ya des gens qui sont payer pour ça , ils trouveront (ou pas) un moyen , mais pour le moment c’est tout benef pour les petits budgets
melcky
Au contraire la TVA est un impôt particulièrement juste, ceux qui consomment le plus en paient le plus.<br /> L’ancienne redevance, elle, était arbitraire et injuste.
ilyon
Tu payes 20% de TVA sur ton riz et ton PQ que tu gagnes 1000 ou 10000 € par mois. La TVA est donc strictement égalitaire et considérée comme injuste socialement. Le pauvre paye « plus » car son reste à vivre est plus impacté (en très schématique).<br /> Mais là c’est une discussion qui nous emmènera bien au delà de la grève de demain…
xryl
En même temps, avant, tu ne payais la redevance télé que si tu avais une télé (ce qui est juste). Maintenant, tu la payes via la TVA sur tes carottes même si tu n’as pas de télé (ce qui est injuste).<br /> Mais bon, la démagogie tourne à fond, « on t’a enlevé la taxe sur ta feuille d’impôt, tu es donc plus riche! »
Korgen
Faux. 10€ de tva pour un produit aussi bien consommé par les riches que par les pauvres impactera bien plus les pauvres que les riches.
justepourlefun
Un impôt « juste » est prélevé en fonction des revenus, pas des dépenses
lahire
je n’ai pas de télé mais je mange du riz (alimentation pas cher et bonne pour la santé).<br /> Donc avant je payait rien, aujourd’hui je paye plus cher mon paquet de riz, qui est un produit de 1ere nécessité et qu’un pauvre doit acheter pour se nourrir (remplacer riz par pâte/légumes si vous voulez)<br /> donc oui c’est très injuste, surtout que je regarde plus la télé que je considère comme soit un outil de propagande du gouvernement (bfm tv…) ou une sécession de connerie (c8, nrj12…) ou carrément les 2 dans le cas de certaines chaines (tf1…)<br /> De toute façon, on peut déja plus se chauffer a cause de la hausse, l’eau à pris 15% donc on peut plus que boire l’eau de pluie ou de la rivière.<br /> il me manquait plus que la privation de la nourriture histoire d’être tout en bas de la pyramide de maslow.<br /> Je sais que je travaillerais jusqu’à ma mort sans retraite.<br /> Enfin non, dans 6 mois on sera en guerre contre la Russie et la on sera tout en bas de la pyramide de maslow.
melcky
Désolé mais par définition un « riche » va acheter plus de choses et paiera donc bien plus de TVA.
melcky
Non le simple fait d’avoir un téléviseur comme justification pour vous faire financer l’audiovisuel public (qu’on la regarde ou pas) était tout sauf juste.<br /> Et tous les ménages imposables payaient le même montant quel que soit leur revenus
melcky
Les touristes (la france est la premiere destination touristique) paient aussi la TVA<br /> pourtant je toute fort qu’ils regardent la tv.<br /> Bref, de toute maniere il faut tout compter: TVA, impots sur le revenu, mais aussi allocations familiales, cheque energie, rentrée scolaire etc etc.<br /> J’avais vu un reportage intéressant sur le sujet (spoiler: pas de quoi descendre dans la rue…).
Martin_Penwald
On peut imaginer que l’état veut diminuer le budget de l’audiovisuel public, souvent moins complaisant avec le pouvoir que les chaînes privées.
Martin_Penwald
’faut lire les articles avant de commenter. C’est écrit dedans :<br /> cette taxe représentait 11,5 % des revenus des plus pauvres, contre 5,9 % de ceux des plus riches.<br />
melcky
Il faut lire les commentaires avant d’y répondre.<br /> Oui, une somme fixe (redevance) représente nécessairement une proportion moindre d’un salaire élevé (simple math…).<br /> Et alors ?
Goodbye
J’ai bien compris, mais le pauvre était encore plus pauvre avec la taxe, donc pourquoi se plaindre ?
Martin_Penwald
Et alors la taxe est fondamentalement inégalitaire puisqu’elle prive les plus pauvres d’une plus grande partie de leur revenu.
Comcom1
Manque à l’image la « réalité » → le grand à la caisse du moyen, le moyen a quedal et le petit a ses 2 caisses… lol
MattS32
lahire:<br /> je n’ai pas de télé mais je mange du riz (alimentation pas cher et bonne pour la santé).<br /> Donc avant je payait rien, aujourd’hui je paye plus cher mon paquet de riz, qui est un produit de 1ere nécessité et qu’un pauvre doit acheter pour se nourrir (remplacer riz par pâte/légumes si vous voulez)<br /> Si aujourd’hui tu payes ton paquet de riz plus cher, ce n’est en aucun cas à cause du report du financement de l’audiovisuel public sur la TVA plutôt que sur la redevance : le taux de TVA sur l’alimentaire n’a pas été augmenté (et de manière plus générale, la suppression de la redevance n’a entrainé de hausse d’aucun des 3 taux de TVA en France, pas plus que le passage de certains produits ou services d’un taux à un autre plus élevé).<br /> Ceux qui paieront pour la compensation de la suppression de la TVA, ce seront ceux qui paieront l’impôt qui sera mis en place pour compenser le manque à gagner pour l’État ou ceux qui subiront la dégradation d’autres services publics dont le budget sera diminué pour compenser.<br /> lahire:<br /> donc oui c’est très injuste, surtout que je regarde plus la télé que je considère comme soit un outil de propagande du gouvernement (bfm tv…) ou une sécession de connerie (c8, nrj12…) ou carrément les 2 dans le cas de certaines chaines (tf1…)<br /> Aucune des chaînes que tu cites n’est financée par le contribuable. Par contre sur les chaînes financées par le contribuable, tu dois pouvoir trouver des documentaires sur la guerre de sécession, histoire d’en apprendre plus sur le sens de ce mot
Comcom1
ce qui est injuste c’est surtout que peu importe la façon, on paye toujours des chaînes tellement inintéressantes… du moins à l’époque de l’abo, franchement ils ont qu’à proposer un abonnement pour ceux qui veulent, perso ça m’enquiquine de payer d’une façon ou d’une autre ces chaînes que je ne regarde pas…
MattS32
C’est le principe de la plupart des services publics, on paye qu’on les utilise ou pas.<br /> Tu payes pour la sécu même si tu ne vas jamais chez le médecin, tu payes pour l’école même si tu n’as pas d’enfants, tu payes pour les pompiers même si tu n’as jamais eu d’incendie, tu payes pour les transports en commun même si tu ne les utilises jamais (le ticket payé par les usagers ne couvre souvent même pas 20% du coût de fonctionnement…), etc…
Comcom1
Ne dit pas ce que je n’ai pas dit, les autres services publics que je les utilisent ou pas je comprend très bien payer pour ça et c’est normal, cependant pour les chaînes TV bourré de pub et de propagande dur dur de devoir payer pour ça…
MattS32
Les chaînes publiques ne sont justement pas bourrées de pub et de propagande. Et un service public audiovisuel, c’est indispensable à toute démocratie qui se respecte, pour l’information du public (et notamment l’information politique en période électorale, mais aussi la communication de crise en cas de catastrophe), pour avoir des médias indépendants des intérêts privés (ce qui n’est justement pas le cas quand ton financement dépend quasi exclusivement de la pub…), pour avoir des contenus audiovisuels documentaires/éducatifs de qualité (parce que ça ne fait pas des audiences suffisantes pour être financé par la pub…) et accessibles à tous (contrairement par exemple à une chaine documentaire privée financée par abonnement)… Et ça contribue également au soft power du pays à l’étranger.
Comcom1
Et pourtant ils racontent un tas de conneries (c’est pas la seule chaîne à faire ça, faut bien faire de l’audience et aller dans le move)
negima
C’est beau votre débat, sauf que ce sont les commerçants qui paient la tva. Vous ne recevez pas de facture de tva à payer suite à un achat.<br /> Pour ceux qui ne sont pas encore convaincu, sachez que les prix conseillés TTC de la plupart des produits sont le prix d’achat HT x2 en ignorant complètement la tva. Cela n’a pas changé avec le passage de la tva de 19,6 à 20%. Ce sont les commerçants qui font de moins en moins de marges avec l’augmentation de la tva.<br /> Je sais ce que je dis, car je suis commerçant depuis 40 ans.<br /> Il n’y a qu’aux us que vous payez réellement la tva.
Palou
Korgen:<br /> Faux. 10€ de tva pour un produit aussi bien consommé par les riches que par les pauvres impactera bien plus les pauvres que les riches.<br /> Pas sur le prix au kilo de ce produit, le pauvre mangera du pâté de foie à 10 euros le kilo, le riche mangera du caviar Beluga Spécial Réserve à 12800 euros le kilo, la TVA sur ces 2 produits étant à 5.5% pour le pauvre et à 20% pour le caviar du riche, l’impact ne sera pas le même. Pareil avec la TVA sur leur voiture à 20% pour les 2, l’un roule en Dacia diesel d’occasion, l’autre en Bentley Continental GT …<br /> negima:<br /> Ce sont les commerçants qui font de moins en moins de marges avec l’augmentation de la tva<br /> Faut pas exagérer non plus, les marges sont calculées en conséquence, tu achètes au fournisseur HT, le client achète TTC, et tu reverses la part payée par le client au Trésor Public. De l’achat HT à la vente en HT aussi, ta marge est la même.<br /> ( TVA - Liquidation - Taux réduits - Produits destinés à l'alimentation humaine | bofip.impots.gouv.fr )
MattS32
negima:<br /> C’est beau votre débat, sauf que ce sont les commerçants qui paient la tva.<br /> Non. Le commerçant collecte la TVA. Il ne la paie pas, sauf sur certaines de ses dépenses.<br /> Ce que tu déclares au Trésor Public sur ta déclaration mensuelle ou trimestrielle de TVA, c’est le montant de TVA que tu as collecté en son nom auprès de tes clients, et que tu dois donc lui reverser (et non pas payer).<br /> C’est pour ça d’ailleurs que la TVA n’apparait nulle part dans tes bilans comptables, ni dans le chiffre d’affaire, ni dans le montant des impôts payés : c’est ton CA HT qui y apparait et uniquement les impôts que tu as payé (IS, CFE…), car la TVA ne relève pas de l’activité économique de ton entreprise, c’est un impôt sur la consommation, qui, par mesure de simplification et de limitation de la fraude, est collecté par les commerçants (sinon, il faudrait que chaque consommateur déclare tout ce qu’il a acheté pour payer…).<br /> Cf notamment : Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) | entreprendre.service-public.fr<br /> Cette taxe est directement facturée aux clients sur les biens qu’ils consomment ou les services qu’ils utilisent. C’est aux professionnels de la collecter sur ces opérations imposables et la déclarer.<br /> negima:<br /> Vous ne recevez pas de facture de tva à payer suite à un achat.<br /> Ben si, justement, on reçoit bien en général une facture qui sépare le prix des produits achetés et la TVA qu’on a payée…
Korgen
Palou:<br /> Korgen:<br /> Faux. 10€ de tva pour un produit aussi bien consommé par les riches que par les pauvres impactera bien plus les pauvres que les riches.<br /> Pas sur le prix au kilo de ce produit, le pauvre mangera du pâté de foie à 10 euros le kilo, le riche mangera du caviar Beluga Spécial Réserve à 12800 euros le kilo, la TVA sur ces 2 produits étant à 5.5% pour le pauvre et à 20% pour le caviar du riche, l’impact ne sera pas le même. Pareil avec la TVA sur leur voiture à 20% pour les 2, l’un roule en Dacia diesel d’occasion, l’autre en Bentley Continental GT …<br /> C’est pour ça que j’ai dit « 10€ de tva pour un produit aussi bien consommé par les riches que par les pauvres impactera bien plus les pauvres que les riches »
Palou
et si ce pauvre ne cherchait pas à se mettre au niveau du gros riche en voulant tout faire comme lui (nourriture, voiture, appart., loisirs) alors qu’il n’en a pas les moyens ? il faut vivre à son niveau, être et non paraitre !
MattS32
Ce n’est pas à cause de ça que le « pauvre » consacre une plus grande part de son revenu à la TVA que le « riche ».<br /> C’est tout simplement parce que le « pauvre » consomme une bien plus grande part de son revenu que le « riche », et ce malgré le fait que pour des produits de même usage, il consomme des produits beaucoup moins chers.<br /> Le « pauvre », il va dépenser quasiment l’intégralité de son reste à vivre. Alors que le « riche », il n’en dépense qu’une petite fraction, le reste il le met de côté et l’investi…<br /> Un exemple, tu as un reste à vivre de 300€ ce mois. Tu en utilises 150€ pour te nourrir, et 150€ pour acheter un smartphone. Tu as payé 32.82€ de TVA. 10.9% de ton reste à vivre.<br /> Tu as un reste à vivre de 6000€ ce mois. Tu utilises 1000€ pour te nourrir et tu t’offres le dernier iPhone toutes options à 2129€. Le reste, tu le met sur ton assurance-vie et on PEA. Tu as payé 406.97€ de TVA. 6.7% de ton reste à vivre.<br /> Pourtant le « pauvre » a pas essayé de se mettre au niveau du « riche », il a eu un budget alimentation 6 fois plus faible et il a pris un smartphone low cost.
Korgen
Essence, forfait mobile, abonnement internet, etc… Autant de biens et services communs et nécessaires qu’on soit au RSA ou soumis à l’ISF. A moins que les riches prennent de l’essence avec des paillettes d’or dedans ^^<br /> MattS32 a raison, sans chercher à vivre au dessus de ses moyens il est clair que la TVA est tout sauf équitable.<br /> C’est pareil pour les amendes, celles-ci sont fixes et pénalisent le plus les plus pauvres. Le riche s’en fout de se garer comme une m3rde. En Suisse par exemple, les amendes sont calculées selon un pourcentage du salaire, ce qui est bien plus intelligent et équitable.
Aloyse57
Oui, mais les riches n’y échappent pas cette fois (à part par le biais des entreprises), mais pour le reste de leur consommation, au moins ils ne peuvent pas l’éviter.
negima
C’est ce qu’on veut vous faire croire. La tva est bien une taxe sur le dos des commerçants.<br /> Lors du passage de la tva de 19,6% à 20%, les prix n’ont pas bougés. Les articles vendus à 9,99€ sont toujours vendus à 9,99€. Les articles vendus à 19,99€ sont toujours à 19,99€.<br /> Lors du passage de la tva de 19,6% à 5,5% en restauration, les prix n’ont pas baissé non plus.
MattS32
negima:<br /> Lors du passage de la tva de 19,6% à 20%, les prix n’ont pas bougés. Les articles vendus à 9,99€ sont toujours vendus à 9,99€. Les articles vendus à 19,99€ sont toujours à 19,99€.<br /> Ça c’est parce que les commerçants ont décidé de compenser la hausse en baissant leur prix HT pour garder des prix TTC « psychologiques »…<br /> Si la TVA était passée de 19.6 à 30%, les 9€99 seraient devenus 10€99 et les 19€99 seraient devenus 21€99 (avec cette fois une augmentation du prix HT, toujours pour arrondir sur un prix « psychologique »). Pour ma part, je ne pratique pas des prix psychologiques, et les 0.4% de TVA en plus ont bien été répercutés directement sur les factures de mes clients, tout comme certains de mes fournisseurs m’ont répercuté directement aussi ces 0.4%.<br /> C’est bien une taxe sur la consommation, payée par le consommateur, et c’est pour ça qu’elle apparait sur la facture, contrairement aux autres taxes que tu payes (tu ne fais par exemple pas apparaître sur tes facture une part correspondant à ton IS ou à ta CFE… et si tu regardes tes factures télécom par exemple, tu y vois bien la TVA, que tu payes, pas la TOCE, payée par l’opérateur). Et c’est bien pour ça que les professionnels qui collectent la TVA ne la payent pas sur leurs fournitures (ils la déduisent de celle qu’ils ont collecté s’ils l’ont payée lors de l’achat), parce que justement ils ne sont pas considérés comme des consommateurs…<br /> De même, c’est pour ça que le consommateur français qui commande à l’étranger au sein de l’UE est facturé la plupart du temps au taux de TVA français, pas au taux de TVA du pays du vendeur (alors que les impôts et taxes payés par les vendeurs sont bien au taux de son pays… par exemple si tu achètes un support d’enregistrement chez Amazon.de depuis la France, tu vas payer la TVA au taux français, mais Amazon va payer la taxe copie privée d’après les montants en vigueur en Allemagne).<br /> Et c’est pour ça que le consommateur français qui achète à l’étranger hors UE doit déclarer son achat et régler la TVA à l’entrée dans le pays ou à la réception du colis.<br /> Et inversement, les consommateurs étrangers qui achètent en France et rentrent ensuite dans leur pays peuvent demander un remboursement de la TVA (« détaxe »).<br /> negima:<br /> Lors du passage de la tva de 19,6% à 5,5% en restauration, les prix n’ont pas baissé non plus.<br /> Faut remettre dans le contexte hein… Les restaurateurs ont justement demandé cette baisse de la TVA pour pouvoir augmenter leurs prix sans que ça ait d’impact sur les prix pour les clients, sauf pour une partie limitée de la carte, pour laquelle la baisse devait bénéficier directement au consommateur. Le but premier n’était en effet pas de réduire la charge de la taxe pour le consommateur, mais de favoriser l’emploi dans le secteur de la restauration en faisant augmentant le chiffre d’affaire des restaurants.
Ajax
la tva est relativement juste tu payes en fonction de ce que tu achètes<br /> de plus il y a plusieurs taux en fonction de ce que l’on achete:<br /> 2.1 % médicaments remboursables par la sécurité sociale<br /> 5.5 % produits alimentaires<br /> 10 % travaux de rénovation ou aux services à la personne.<br /> 20 % s’applique à la plupart des ventes
kast_or
Certains commentaires me paraissent tellement déconnectés de la réalité.<br /> On sent les gars qui gagnent « bien » leur vie (suffisamment du moins pour ne pas avoir le couteau sous la gorge) et qui s’imaginent des smicard vivant aux dessus de leurs moyens.<br /> Pour en revenir à l’article, l’information est en partie un service public (télé, radio). Il faut financer ce service, tout comme les autres. C’était vraiment démago de faire semblant de faire sauter un impôt. On sait bien qu’à un moment il faudra tout de même financer ce service…<br /> Cela étant dit, l’impôt d’origine était déjà globalement injuste car non proportionnel aux revenus.
zoup01
kast_or:<br /> Cela étant dit, l’impôt d’origine était déjà globalement injuste car non proportionnel aux revenus<br /> L’impôt d’origine n’était peut-être pas proportionnel aux revenus ,mais il était déjà plus juste que la tva, car il permettait l’exemption de paiement de la redevance aux plus faibles revenus…
bennukem
Le riche est taxé méchamment. 30% sur les plus-values boursières. Alors les pauvres et leurs TVA à 20% c’est du peanut. Et si vous gagnez plus d’un petit million annuel, on vous tombe dessus.<br /> Il faut quand même beaucoup de pauvres pour faire un riche. Merci pour votre compassion.
AtomosF
J’espère qu’on en viendra pas à indexer le cout du PQ sur les revenus, ce serait un comble !
Droz
Moi ce que je trouve délirant c’est d’avoir plein de chaines et de radio publiques.<br /> On devrait avoir 2 chaines de TV et 2 Radios et c’est tout.<br /> Pour moi en avoir plus n’est absolument pas un service au public.
kast_or
Je partage assez votre avis.<br /> On peut se poser des questions quant à la pertinence d’avoir autant de chaînes publiques.<br /> Perso, j’imaginerai bien le combo suivant :<br /> Une chaîne « grand publique » variée (type France 2)<br /> Une chaîne régionale et culturelle (type France 3)<br /> Une chaîne d’information continue (type France Info)<br /> (cela dit la chaîne parlementaire reste pertinente dans une démocratie)<br /> Pareil pour la radio :<br /> Une radio généraliste (type France inter)<br /> Une radio d’info continue (type France info)<br /> Une chaine régionale et culturelle<br /> Une radio musicale ?<br /> Je ne connais pas la répartition des coûts, mais j’imagine que la partie TV coute bien plus cher que la partie radio
melcky
Faux…<br /> Sur un mois<br /> Si tu gagne 1200 euros net et dépense 600 euros de biens et services, aura payé 120 euros de TVA<br /> Soit 10% de tes revenus nets.<br /> Si tu gagne 5000 euros net, tu peux te permettre de dépenser 2500 euros, dont 500 euros de TVA.<br /> Soit 10% de tes revenus nets.<br /> Donc proportionnellement les TVA represente la meme chose.<br /> Sauf que celui qui gagne plus, a payé plus de TVA: 500 au lieu de 120, soit plus de 4x plus.
MattS32
Encore une fois, pour l’instant ce report sur la TVA est sans impact (les taux n’ont pas augmenté), donc pour le contribuable, c’est comme si la redevance avait réellement été supprimée sans compensation.<br /> Ce qu’il faudra voir, c’est comment l’État va compenser le fait que la TVA apporte moins au budget général. Et c’est à ce moment qu’on pourra voir si la suppression de la redevance donne lieu à un paiement par tous ou non, s’il est proportionnel ou non aux revenus, etc…<br /> bennukem:<br /> 30% sur les plus-values boursières.<br /> Charge sociales comprises… Ce qui fait que c’est proportionnellement moins taxé qu’un SMIC en fait…
xryl
kast_or:<br /> Cela étant dit, l’impôt d’origine était déjà globalement injuste car non proportionnel aux revenus.<br /> Non, c’est faux. Si tu ne voulais pas payer cet impôt, tu virais ta télé et pouf, tu ne le payais pas. Maintenant, tu payes, que tu utilises le service ou pas.<br /> Quand à l’argument sur le service public que tu payes que tu les utilises ou pas, les autres services sont vitaux pour ta survie. La télé, excuse moi, c’est clairement pas vital, il n’y a aucune raison d’être obligé de la payer.<br /> Personnellement, j’ai plus de télé depuis 2001 et franchement, j’ai pas le moindre manque, hein
melcky
Attention, les « taxes » (Brut/net) sur les salaires sont a considérer avec attention.<br /> Elles reviennent dans votre poche quand vous etes malade ou hospitalisé, quand vous etes a la retraite, etc…<br /> Ce sont des dépenses contraintes mais qui pour bonne partie restent dans votre poche
kast_or
Le droit à l’information et a la culture fait partie du service publique, même si « non vital ».<br /> C’est comme si vous me disiez que l’école devrait être payante car finalement on peut très bien vivre sans être éduqué.
kast_or
Vos chiffres sont juste.<br /> Sauf qu’à la fin, le premier il lui reste 0
pascalreedsmith
Comme quoi, toujours se méfier des paroles d’un politique quand il dit qu’il va faire des cadeaux.<br /> J’enlève à droite, je prends à gauche. Tout le monde l’a interpreté par « vous me paierez plus pour l’audiovisuel public, ils vont se sustenter par leurs propres moyens », et finalement on les laisse juste trouver un autre moyen de prendre l’argent public.
xryl
Il s’agit d’une opinion, pas d’un fait.<br /> La culture et l’information c’est justement à l’école que l’on apprend (l’esprit critique aussi j’espère). Les bibliothèques aussi. Mais la télé, c’est majoritairement du divertissement (sauf à considérer Hanouna ou la mère Lucet comme de l’info ou de la culture), donc non, pour moi (c’est mon opinion), ça ne doit pas être payant.<br /> Ça ne m’empêche pas de payer un abonnement pour du divertissement, mais ce choix, c’est le mien, c’est mon argent que j’utilise pour ça. Je n’impose pas à tous les français de payer une partie pour mon divertissement.
MattS32
Et pareil pour le autres taxes… Ça finance des services publics, donc ça nous revient…
MattS32
pascalreedsmith:<br /> Tout le monde l’a interpreté par « vous me paierez plus pour l’audiovisuel public, ils vont se sustenter par leurs propres moyens »<br /> Et pourtant ils ont toujours bien dit que l’État continuerait à financer l’audiovisuel public… Si tu l’as compris différemment, c’est que tu as vraiment pas suivi le dossier, tu ne peux t’en vouloir qu’à toi même hein…
Palou
Korgen:<br /> C’est pareil pour les amendes, celles-ci sont fixes et pénalisent le plus les plus pauvres<br /> Pas tout à fait, le pauvre a moins de chances de se faire prendre au radar à 200 à l’heure avec sa Dacia diesel que le riche avec sa Ferrari …<br /> (et puis, si tu n’as pas une Rolex à 50 ans, c’est que tu as raté ta vie )
kast_or
Le rôle de l’école n’est pas d’informer (on parle pas d’actualité) et très très peu de culture (un peut d’art, mais c’est marginal).<br /> Ok pour les bibliothèques, mais de mon point de vue au même titre que la télévision.<br /> Vous sités Hanouna, et bien justement, c’est une chaîne privé. Je préfère largement que les gens regardent Lucet, que les « débats » d’Hanouna. Je ne suis pas naÏf, je sais que les gens ne vont pas beaucoup regarder d’émissions culturelles. Mais on se doit de leur permettent d’y accéder, tout comme on leur laisse la possibilité d’aller à la bibliothèque (alors que très peut vont réellement y aller).<br /> Pour la partie divertissement pur (ex : les jeux entre midi et deux &amp; co…) je peux comprendre votre point de vue mais, comme vous le dites, vous vous payez un abonnement pour du divertissement. Quant est-il de ceux n’ayant pas l’argent en question ?<br /> Lorsque vous me dites que le droit à l’information et à la cutlure ne tient pas du service public (« Il s’agit d’une opinion, pas d’un fait. »). On pourrait en dire exactement de même de tous les autres services. Ex : pourquoi l’hopîtal devrait être un service publique casi gratuit ? Ce n’est pas le cas aux US donc c’est discutable. En tout cas, personnellement, je ne peux pas envisager l’inverse.
keyplus
retablir l isf et la faire payer aux medias possedés par milliardaire
Palou
MattS32:<br /> comment l’État va compenser le fait que la TVA apporte moins au budget général<br /> Avec tous les tarifs dans tous les domaines qui ont augmenté, le taux est le même mais la manne financière est bien là.<br /> xryl:<br /> Mais la télé, c’est majoritairement du divertissement (sauf à considérer Hanouna ou la mère Lucet comme de l’info ou de la culture)<br /> Si toutes ces émissions de n’étaient pas regardées par tant de monde, ces animateurs de n’existeraient plus, ils ne toucheraient plus leurs millions d’euros chacun, la télé nous reviendrait moins cher, et la taxe sur l’audiovisuel serait plus faible ou inexistante. Mais si tous ces Hanouna ou autres branlotins de TF1 sont encore là à compter les biftons chaque soir, c’est bien que ces émissions de sont adorées par certains, qu’ils aiment le les paillettes, et peu importe s’ils ont quelque chose dans l’assiette le lendemain … les gens ont la télé qu’ils méritent !
glandeuranon
"Si on mène le raisonnement à terme, c’est une suite exponentielle, un peu comme pour l’IR. Et donc ça deviendrait impossible à gérer "<br /> C’est pour ce la que c’est un impôt absurde, l’IR est bien plus équitable et facile à gérer.
Wen84
Qu’ils coupent dans le lard de toutes ces chaines publiques. La taxe sur l’audiovisuel pourrait tout à fait etre supprimé pour être remplacé par rien, sachant qu’on fait partie des pays les plus taxés, que l’argent public est souvent dépensé n’importe comment. En france, on a pas un problème d’entrée d’argent, on a un probleme de comment cet argent est utilisé.
bennukem
Sauf quand tu fais une moins-value, personne ne te rembourse la taxe. Alors que ton SMIC tu le gardes.
StephaneGotcha
« la TVA (…) est un impôt inégalitaire, dans la mesure où le même taux (généralement 20 %) s’applique à tous de la même manière »<br /> Wahou.<br /> Quand on essaye de te faire croire l’inverse de la réalité/les mathématiques.
MattS32
Tes moins-values, tu les déduit des plus-values… Et si tu es en moins-value nette sur une année, c’est reportable sur 10 ans. Il n’y a donc que si tu ne fait pas de plus-values pendant plus de dix ans que tu ne « récupères » pas l’équivalent de la taxe sur tes moins-values…<br /> https://www.impots.gouv.fr/particulier/questions/j-ai-realise-une-moins-value-mobiliere-comment-est-elle-prise-en-compte
Bombing_Basta
Mais stop de citer le pire des chaines PRIVÉES qui ne sont pas financées par l’argent public, pour justifier de vouloir couper le financement public des chaines publiques !<br /> Tu veux une chaine publique quasi à 100% financée par l’argent public, bah prend comme exemple Arte, là tu verra que chaque denier qui y est injecté ou presque, est utilisé à bon escient !<br /> Hanouna est financé par la consommation, Elisabeth Qin, par l’argent public.<br /> Dans les deux cas avec la suppression de la redevance, c’est FINANCÉ PAR TOUT LE MONDE.<br /> Bah oui, je ne regarde pas hanouna, mais il est fort à parier que j’achète certains produits qui passent des spots publicitaire qui financent sa fosse sceptique télévisuelle, car la pub est financée par le prix des choses que l’on nous vend.<br /> Donc ouais, je préfère largement financer la TV publique même les chaines que je ne regarde pas, que la TV privée…<br /> Merci à l’école de m’avoir appris à réfléchir plus loin que le bout de mon nombril en effet (ou c’était mes parents ) …
MattS32
xryl:<br /> La culture et l’information c’est justement à l’école que l’on apprend (l’esprit critique aussi j’espère). Les bibliothèques aussi.<br /> Donc une fois qu’on ne va plus à l’école, les bibliothèques devraient être le seul moyen de culture et d’information fourni par l’État ? Pratique pour ceux qui ne sont pas à deux pas d’une bibliothèque… Pratique pour ceux qui ont des difficultés à se déplacer, des difficultés à lire…<br /> Puis la fraîcheur des informations dans une bibliothèque, c’est pas top non plus hein, même si certaines ont des quotidiens, le nombre de personnes pouvant consulter les exemplaires du jour est forcément limité…<br /> Et même quand j’étais à l’école, heureusement que je ne me suis pas limité à ce qu’on m’y a appris… Le temps scolaire est forcément limité, et pour construire une bonne culture générale, il faut aller bien au-delà.<br /> Des émissions comme C’est pas sorcier ont sans doute eu un impact majeur sur mon appétence pour les sciences et donc sur la façon dont j’ai construit ma vie et ma carrière.<br /> Et même en étant allé bien au delà du temps scolaire, j’ai quand même encore de sacré lacunes dans de nombreux domaines culturels… et j’en apprends donc encore beaucoup aujourd’hui, 20 ans après être sorti des cursus de l’EN, et notamment grâce aux chaînes publiques.
xryl
Ne pas prendre un exemple pour une généralité. La culture, par définition, ça se cultive. Il n’y a pas de canal privilégié, il faut utiliser tous les canaux qui marchent pour toi.<br /> Typiquement, j’ai pas de télé depuis, pfff, peut être plus de 20ans et pourtant, je ne suis pas inculte. J’ai eu les bases à l’école, j’ai appris à apprendre, ce qui est la fonction n°1 pour moi de l’EN.<br /> La culture, ça peut être dans les journaux papiers, et pourtant, l’État ne fourni pas de « service public » dans ce domaine. Ça peut être via Internet, et encore une fois, il n’y a pas de SP pour ça non plus. Ça peut être via des livres (et là, il peut y avoir un SP grâce aux bibliothèques ou pas).<br /> Ça peut être aussi au cinéma, ou à un concert. Et là encore, pas de SP.<br /> Pourquoi la télé ou la radio seraient privilégiées par rapport à tous ces autres formats ?<br /> Pour moi, ça ne fait pas sens.<br /> Après quand on a grandi dedans, je peux comprendre que c’est bizarre de sous-classer la TV ou de penser comme moi, mais fondamentalement, l’idée d’avoir un « média neutre grâce au SP » pour moi c’est de la poudre au yeux.<br /> Je ne vois pas pourquoi une chaîne de télévision financé par le gouvernement serait indépendante ou plus neutre, c’est juste illogique. Jamais France 2 ou France X va donner à l’antenne des informations qui pourraient porter atteinte à l’État. Dans le pire des cas, elle va « suivre » les autres infos des autres journalistes, mais je ne la vois pas dénoncer une magouille dans son propre financement ou sur le ministre des finances, car sinon, c’est comme d’hab, un coup de fil du col blanc et fini pour le journaliste imprudent.<br /> Attention, je ne dis pas qu’il n’y a pas d’émissions intéressantes à la TV. C’est juste que, dans le monde actuel, lesdites émissions sont également sur Youtube, sur Viméo, sur Dailymotion, sur Peertube, etc…<br /> Bien sûr que le financement d’une émission comme « C’est pas sorcier » n’est pas à la portée de toutes les bourses. Je comprends qu’il faille financer ce genre d’émission et il y a un organisme pour cela (qui pourrait le faire: le CNC et stocker les archives: l’INA, ça pourrait même être l’EN).<br /> J’ai plus de mal pour les jeux télé, les télé réalités, les reportages qui sont de la pub déguisée, et tout le reste. Le rapport qualité/coût est pour moi bien trop faible. Je pense que ce n’est pas à l’État de faire ça.
xryl
Bombing_Basta:<br /> Tu veux une chaine publique quasi à 100% financée par l’argent public, bah prend comme exemple Arte, là tu verra que chaque denier qui y est injecté ou presque, est utilisé à bon escient !<br /> Autant, je suis d’accord avec toi, autant, quand je regarde l’audimat, il semble que le peuple ne le soit pas. C’est beau de citer Arte, mais dans la réalité, l’audimat, c’est pour les émissions à la c.n, jamais pour Arte. Et des émissions comme ça, tu en trouves sur les chaînes publiques à foison (bon, peut être pas sur LCP), donc ne pas généraliser à partir d’Arte qui tire son financement majoritairement de l’Allemagne aussi.<br /> Bombing_Basta:<br /> Donc ouais, je préfère largement financer la TV publique même les chaines que je ne regarde pas, que la TV privée…<br /> Ça tombe bien, car avec tes achats, tu finances à la fois les chaînes que tu ne regardes pas mais aussi les chaînes que tu regardes. Perso, j’en regarde aucune, donc pour moi, je m’en fous de la source de revenu ou du contenu.<br /> Ça m’embête par contre que je finance maintenant une Élise Lucet ou un Hulot en achetant une place pour un séminaire sur la décroissance.
MattS32
xryl:<br /> La culture, ça peut être dans les journaux papiers, et pourtant, l’État ne fourni pas de « service public » dans ce domaine.<br /> Ben si, comme pour les livres : bilbliothèque.<br /> Après, c’est vrai qu’il n’y a peu de titres publics (mais il y en a, 60 Millions par exemple… bon, c’est le seul qui me vienne à l’esprit).<br /> xryl:<br /> Ça peut être via Internet, et encore une fois, il n’y a pas de SP pour ça non plus.<br /> Les sites des France TV / Radio France justement, qui ne proposent pas que de l’audiovisuel. Et les sites de musés publics, qui donnent souvent accès à tout ou partie des collections, voire à des contenus additionnels.<br /> xryl:<br /> Ça peut être aussi au cinéma, ou à un concert. Et là encore, pas de SP.<br /> Ben si, l’audiovisuel public participe largement au financement du cinéma français et sponsorise ou organise des concerts (et notamment, des concerts gratuits, accessibles à tous)…<br /> xryl:<br /> Pourquoi la télé ou la radio seraient privilégiées par rapport à tous ces autres formats ?<br /> Tu n’as juste pas compris que l’audiovisuel public ne se limite pas à la télé et la radio. Et que l’audiovisuel public est très loin d’être le seul support culturel financé par l’État.<br /> C’en est un parmi de nombreux d’autres, mais qui a l’énorme avantage d’être le plus facile d’accès pour tous, puisque ne nécessitant ni de se déplacer, ni de pouvoir/savoir lire et pouvant être reçu à domicile pour un coût minimal (20€ pour une radio FM, 200€ pour une TV, et encore, sans compter l’occasion, et sans abonnement à payer en plus ensuite…).<br /> xryl:<br /> Bien sûr que le financement d’une émission comme « C’est pas sorcier » n’est pas à la portée de toutes les bourses. Je comprends qu’il faille financer ce genre d’émission et il y a un organisme pour cela (qui pourrait le faire: le CNC et stocker les archives: l’INA, ça pourrait même être l’EN).<br /> Euh, que ça soit le CNC, l’EN ou France Télé qui finance, ça reste un financement public hein, donc ça ne change pas grand chose…<br /> xryl:<br /> J’ai plus de mal pour les jeux télé, les télé réalités, les reportages qui sont de la pub déguisée, et tout le reste.<br /> Les jeux, ce sont justement pas ceux qui sont financés par tes impôts en fait… Ce sont des contenus qui sont autofinancés justement par les pubs (parce qu’il y a bien de la vraie pub aussi sur les créneaux horaires ou France TV diffuse le gros de ses jeux), et dont les marges permettent de compléter le financement d’autres contenus qui ne sont pas autofinançables. Ce que sont justement les contenus culturels.<br /> Et même les jeux, ils ont quand même en général une certaine dimensions culturelle, avec par exemple des questions de culture générale parfois assez pointue.<br /> Quand à la téléréalité, je vois pas de quoi tu parles. Il ne me semble pas en avoir déjà vu sur une chaîne de France TV, à part dans Vu… Et la longue liste sur Wikipedia des émissions de TV réalité diffusées en France me le confirme.<br /> Bref, en d’autres termes, pour produire les mêmes émissions culturelles sans ces quelques émissions servant à rapporter des sous, le financement public devrait être plus élevé, pas moins élevé…<br /> xryl:<br /> Ça m’embête par contre que je finance maintenant une Élise Lucet ou un Hulot en achetant une place pour un séminaire sur la décroissance.<br /> Les émissions d’Hulot n’ont pas été sur l’audiovisuel public depuis la fin des années 80.<br /> xryl:<br /> Jamais France 2 ou France X va donner à l’antenne des informations qui pourraient porter atteinte à l’État.<br /> Au contraire, et c’est justement pour ça qu’il faut un financement pérenne et indépendant du bon vouloir du gouvernement, comme l’était la redevance… La grosse crainte avec la suppression de la redevance, c’est la perte d’indépendance qu’impliquerait un financement direct sur le budget de l’État, donc à la main du gouverment.<br /> Et c’est pour ça que la pérennisation d’un financement par une fraction de la TVA serait une bonne chose, parce que ça permettrait, comme avec la redevance, d’empêcher le gouvernement d’avoir la main dessus.
xryl
La raison de l’État, c’est d’assurer la sécurité, l’éducation, les transports et le bien être de son peuple. Pour moi, ce sont ses missions régaliennes.<br /> La sécurité, c’est via l’armée, la police, l’éclairage public, les normes, le commerce, etc…<br /> L’éducation et le transport, c’est assez évident.<br /> Le bien être, c’est la santé, le respect des uns et des autres (donc les lois sur la construction également, les nuisances, etc…), la retraite aussi.<br /> Une fois que ces missions sont accomplies, l’État ne devrait plus être impliqué. Le divertissement, je ne le classe pas dans ces catégories, c’est privé, tu payes pour le divertissement que tu veux.<br /> Après, c’est pas le cas en France, où il faudrait que chaque plaisir/désir des Français soit gratuit et payé par l’autre…
xryl
Bah tu pars avec comme hypothèse de départ qu’il doit y avoir un audiovisuel public. Donc logiquement, vu que la redevance ne suffit pas à financer les « bonnes » émissions, il est acceptable qu’il y en ait des mauvaises avec de la pub (comme sur les chaînes privées au final).<br /> Perso, si je gère une boite dont 50% du financement arrive quoi qu’il advienne, il n’y a aucune raison que je ne cherche pas à augmenter les 50% qui restent du chiffre d’affaire. Il n’y a pas de limite supérieure…<br /> Donc du fait qu’il y a des pubs, France 2 c’est comme TF1, l’objectif est de faire un max de thunes, sauf que France 2 a une super bouée de sauvetage qui la suit. C’est pas super « juste » en fait.<br /> Mais bon.<br /> Oui, heureusement qu’il y a d’autres systèmes de financement de la culture (CNC, niches fiscales, 1% culture, bibliothèques, …). Ça prouve que la culture est accessible même sans TV, et sans redevances.<br /> MattS32:<br /> Les émissions d’Hulot n’ont pas été sur l’audiovisuel public depuis la fin des années 80.<br /> Oups <br /> MattS32:<br /> Et c’est pour ça que la pérennisation d’un financement par une fraction de la TVA serait une bonne chose, parce que ça permettrait, comme avec la redevance, d’empêcher le gouvernement d’avoir la main dessus.<br /> Là, je ne comprends pas. C’est le gouvernement qui décide via la loi des finances, comment rediriger la TVA ou les redevances. Je ne vois pas en quoi ça change (d’ailleurs, il me semble que ça avait gueulé à l’époque de Sarkozy qui avait viré la pub sur les autres chaînes que celles de son pote Martin).<br /> Idéalement, il faudrait que ce soit le peuple qui décide de la part d’argent qui va à la TV. C’est le principe de la démocratie, mais dans le gouvernement actuel il suffit des bons copinages pour que l’orientation budgétaire soit, ou pas, à l’avantage de France TV ou TF1, il n’y a qu’à voir la période Sarkozy.
MattS32
xryl:<br /> Donc du fait qu’il y a des pubs, France 2 c’est comme TF1, l’objectif est de faire un max de thunes<br /> Non. Parce que son statut de chaîne publique ne l’autorise pas à faire comme TF1. Elle doit suivre certaines règles sur les contenus qu’elle diffuse. Et la pub y est en plus bien plus limitée et encadrée que sur TF1.<br /> Et surtout, France TV n’a pas d’actionnaires qui lui demandent de générer du bénéfice. Donc pas spécialement de raison de chercher à en faire… (et s’il y en avait, ça serait au profit de l’État, donc in fine du contribuable).<br /> xryl:<br /> C’est le gouvernement qui décide via la loi des finances, comment rediriger la TVA ou les redevances.<br /> Ce n’est pas le gouvernement qui finalise et vote les lois, il ne fait que des propositions, qui sont ensuite finalisées et votées (ou pas) par le parlement. Et même si le gouvernement passe en force à coup de 49.3, il y a une différence majeure : ça se voit. Alors que quand c’est juste une dotation annuelle déterminée par décret, c’est beaucoup moins transparent et il n’y a absolument aucun contre pouvoir.
Korgen
Pardon ? L’amende c’est à partir de 131 km/h. Même une Dacia diesel ou une Fiat Uno sait dépasser les 130.
Maspriborintorg
Quand un gouvernement met une taxe temporaire, c’est toujours pour l’éternité.<br /> En Suisse, en 1945, un impôt provisoire « Défense nationale » a été instauré. On est en 2023 et on paye toujours cet impôt. De même, une taxe provisoire sur les carburants avait été instauré pour construire les autoroutes. Elles sont terminées mais la taxe est toujours prélevée.
MattS32
Maspriborintorg:<br /> Quand un gouvernement met une taxe temporaire, c’est toujours pour l’éternité.<br /> En France, la vignette auto a duré bien plus longtemps que prévu, mais a fini par disparaitre.<br /> Et ici, il n’y a pas eu de taxe temporaire mise en place pour compenser la suppression de la taxe d’habitation : le taux de la TVA n’a pas augmenté, c’est juste son affectation qui a changé, avant elle allait à 100% au budget général de l’État, maintenant et « temporairement », une fraction va directement à l’audiovisuel public, le reste au budget général de l’État.
Blackalf
Maspriborintorg:<br /> En Suisse, en 1945, un impôt provisoire « Défense nationale » a été instauré. On est en 2023 et on paye toujours cet impôt. De même, une taxe provisoire sur les carburants avait été instauré pour construire les autoroutes. Elles sont terminées mais la taxe est toujours prélevée.<br /> C’est un peu plus compliqué que ça. Et la Suisse est un cas à part, parce que nombre de taxes et/ou impôts sont soumis au vote populaire.<br /> https://www.unige.ch/campus/numeros/116/dossier3/
Dom90
Remplacer une taxe par une autre, je ne vois pas ce que cela change. Sauf que ceux qui n’ont pas de TV la paieront aussi.<br /> Ce qu’il faudrait, c’est privatiser toute les chaînes. Il n’est pas normal de payer une redevance pour quelques chaînes seulement alors que maintenant il y a accès à des dizaines de chaînes privées non concernées par la redevance. Quitte à se faire inonder de PUB que la plupart de regardent pas!
Palou
Dom90:<br /> Remplacer une taxe par une autre, je ne vois pas ce que cela change. Sauf que ceux qui n’ont pas de TV la paieront aussi.<br /> Ma voisine n’a pas de voiture, et elle paie sa part pour l’entretien de la route. Elle n’a pas d’enfants, et elle paie sa part pour les écoles. Un autre voisin a payé toute sa vie pour la retraite, il est mort avant d’y arriver. Etc … Cela s’appelle la solidarité
keyplus
suffit d’instaurer une taxe sur le CA des chaines privées<br /> apres tout avant il y avait bien un monopole et les chaines privées etaient interdites<br /> toutes ces chaines privées sont possédes par millairdaire ils peuvent payer
MattS32
Pas possible, pour deux raisons.<br /> Tout d’abord, le CA des chaînes privées est trop faible. Il faudrait le taxer à des niveaux monstrueusement élevé pour dégager l’équivalent des ~4 milliards de la redevance audiovisuelle.<br /> Sur la TNT gratuite, en France en 2018, les CA étaient les suivants :<br /> groupe France TV (6 chaînes, Arte non comprise, puisque ne faisant pas directement partie du groupe) : 3 005.5 M€ (dont environ 2650 M€ venant de la redevance) (+ environ 150 M€ si on rajoute Arte France)<br /> groupe TF1 (6 chaînes) : 1484.9 M€<br /> groupe M6 (3 chaînes) : 847.5 M€<br /> groupe Canal+ (3 chaînes gratuites) : 175.9 M€<br /> groupe NextRadioTV (3 chaînes) : 151.4 M€<br /> groupe NRJ (2 chaînes) : 70.7 M€<br /> autres (2 chaînes) : 77.7 M€<br /> Soit au total pour le privé 2808.2 M€. Il faudrait taxer ça à 100% pour couvrir la part de la redevance qui revient à France TV + Arte… Et à 135% pour couvrir l’intégralité de la redevance (qui, en plus de France TV et de la moitié d’Arte, finance Radio France, France Media Monde, l’INA et TV5 Monde). Complètement impossible donc, puisque ça impliquerait que ces chaînes devraient doubler leur CA pour maintenir leur financement au niveau actuel.<br /> Bien sûr, il y a aussi d’autres chaînes, qui ne sont pas sur la TNT, ou qui sont payantes. Mais ça fait pas des milliards d’euros de CA. Le groupe Canal+, qui est le plus gros groupe de TV payante en France, c’est de l’ordre de 1.5 milliards d’euros.<br /> En comptant vraiment large, toutes les chaînes privées cumulées, radio et TV, ça ne dépasse probablement pas les 6 milliards et certainement pas les 10 milliards. Donc il faudrait assurément les taxer à plus de 38%, et très probablement plus de 70%…<br /> Ensuite, financer un groupe par une taxe sur ses concurrents pose un évident problème de concurrence justement… La logique voudrait que plus France TV performe, plus le CA des concurrents diminue. Donc moins France TV toucherait… Et inversement, si France TV fait n’importe quoi de son budget et se casse la gueule, au profit de ses concurrents du coup, il serait récompensé avec un budget en hausse <br /> Puis accessoirement, il n’y a pas d’argent magique qui apparaît spontanément chez les chaînes de TV privées… Elles sont elles aussi financées par un peu tous les français, via les budgets publicitaires des produits qu’ils consomment, budgets qui sont bien entendu répercutés sur les prix des produits. Quitte à ce que ça soit le Français moyen qui paye, c’est quand même mieux d’avoir un financement le plus direct et transparent possible, plutôt que de passer par x couches d’intermédiaires prenant chacune leur part au passage…
keyplus
Basta!<br /> Le pouvoir d'influence délirant des dix milliardaires qui possèdent la presse...<br /> Venus du BTP, de l'armement, du luxe ou de la téléphonie, dix milliardaires ont pris le contrôle d'une grande partie des médias français. Avec à la clé, conflits d'intérêts, censures, pressions, licenciements, (...)<br /> bon les milliardaires trouvent du pognon pour acheter chaine télé et media mais pas pour financer une télé publique de qualité<br /> on retablit l isf et on leur fait payer.<br /> ensuite oui les chaines privés doivent financer la télé publique<br /> apres il y a trop de chaine de télé prives et publiques<br /> on ne devrait garder que 3 chaines publiques avec des contraintes de programmation<br /> france 3 ( pluralité politique,pas d’emission de variete et de religions) la 5 a vocation pédagogique et arte parceque les allemands en payent la moitié<br /> le reste lcp,france 4,…poubelle<br /> et que 3 chaines privés en les taxant plus
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Économisez 540 € sur le PC portable gamer Medion Erazer Beast X30 et sa RTX 3070 Ti
L'écran OLED gamer pliable de Corsair est disponible en France, mais il va falloir casser votre tirelire
Utilisée pour des portraits-robots, l'IA fait preuve de racisme
Découvrez à quoi ressemble l'intégration de ChatGPT dans Bing
Pourquoi cette série générée par IA s'est fait bannir de Twitch
Pourquoi Orange attaque l'ARCEP, le régulateur des télécoms
La NASA assemble déjà son prochain grand télescope spatial, le Nancy Grace Roman
Mercedes : la plus célèbre des camionnettes passe à l'électrique, avec une belle autonomie
Abonnés Free, vous avez maintenant accès à la TV en direct et en replay depuis votre navigateur ! Voilà comment
Vente flash Amazon : l'enceinte Bluetooth lumineuse Soundcore Anker Flare 2 est à prix cassé
Haut de page