90 % des apps sur Android envoient vos données aux géants du web

29 octobre 2018 à 11h30
6
Fotolia protection des données verrou internet

Si vous utilisez régulièrement des applications sur votre smartphone Android, il est fort probable que vos données soient communiquées à des sociétés comme Google, Facebook ou Twitter. En effet, une étude a montré que 90 % de ces applications avaient recours à ce transfert d'informations.

Vous n'allez sans doute pas tomber des nues en lisant que vos données personnelles sont fréquemment exploitées. Mais avez-vous une idée de l'ampleur du phénomène ? Des chercheurs de l'université d'Oxford se sont intéressés à cette pratique, en étudiant 959 000 applications du Google Play Store.

Près de 90 % des apps envoient des données à Google

Les conclusions de l'étude sont édifiantes. Premier constat : 90,4 % de ces applications utilisent au moins un tracker, qui transfère ensuite vos données. Et dans le détail, on observe que, sans grande surprise, l'entreprise qui bénéficie le plus de ces informations est Google. En effet, 88,44 % des applications sous Android envoient des informations à Alphabet, maison-mère du moteur de recherche. Suivent ensuite : Facebook (42,55 % des applis lui communiquent des data), Twitter (33,88 %), Verizon, qui comprend Yahoo (26,27 %), et Microsoft (22,75 %).

Tous les types d'applications ne sont toutefois pas logés à la même enseigne. En effet, celles qui trackent le plus les données personnelles sont les applications d'actualité et celles... pour enfants. Un procédé qui peut s'avérer illégal, sans le consentement explicite des parents.

Google s'insurge contre la méthodologie de l'étude

L'intérêt pour ces grandes entreprises est d'exploiter ces informations pour mieux vous connaître et vous pousser des publicités ciblées. Encore faut-il savoir de quelles données il est question.

C'est une des critiques émises par Google au sujet de l'étude de l'université Oxford. En effet, selon la société, les chercheurs ont parfois confondu le transfert de données personnelles avec des services classiques, comme le signalement de bugs ou des rapports de plantage. La firme de Mountain View a ajouté que les développeurs d'applications étaient soumis à un règlement strict concernant l'utilisation des données personnelles.

Soyons donc rassurés : Google ne laissera personne (d'autre) s'emparer de nos informations.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
fightermad
Après c’est sûr que quand j’utilise mes jeux, ils se connectent à Google play pour les sauvegardes, d’autres pour la localisation c’est pareil, cela utilisé Google Map.<br /> Après, mon profil est rempli au minimum, et je n’ai pas FB ni tweeter.
manu0086
Etude toute pourrie sans valeur…<br /> Normal que Google soit mécontent. Surtout que avec ce même principe, c’est 99% des sites web transmettent vos “données personnelles”…
KlingonBrain
Sincèrement, je trouve qu’il y a bien trop de laxisme concernant les pratiques dans le monde des technologies.<br /> On laisse les entreprises tout faire sans aucun débat de société. Et une fois devant le fait accompli, on nous dit qu’on ne peut rien faire parce que sinon ça mettrait des gens au chômage.<br /> Mais les libristes nous avaient prévenu. Si nous ne maîtrisons pas les logiciels, c’est eux qui nous maîtriseront. L’avenir leur a juste donné raison…
KlingonBrain
@manu0086 Sauf qu’un site web ne peut pas aspirer le contenu de ton ordinateur. Et un smartphone, ça contient énormément de données sensibles pour la vie privée.
nirgal76
Faudrait plus de détail sur la méthode et le type (et le contenu) des données.<br /> Balancé comme ça, l’article ressemble à un billet de blog d’un petit rageux anti-google.<br /> J’attends mieux de journalistes, si c’est le cas, mais j’en doute de plus en plus. Finalement, que ce site crève, il ne redeviendra jamais quelque chose de bien.
Popoulo
“90,4 % de ces applications utilisent au moins un tracker, qui transfère ensuite vos données” mais l’article ne dit à aucun moment de quelles infos il s’agit ! C’est du n’importe quoi. Si ces études avaient permis de savoir les données qui étaient soit disant transférées, ils ne se seraient pas privés de le balancer. Mais bon, si en plus ils confondent le transfert de datas et un service classique… Du vent tout ça…<br /> De plus, quels acteurs ne récupèrent pas vos infos lorsque vous adhérez à leurs services ? Pas “d’études” sur Apple ? Ce dernier est un énorme acteur du domaine et n’est cité aucune fois dans l’article.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Fallout 76 : un trailer en live action plutôt... étrange
Parrot : de nouveau modes photo pour l'Anafi
Microsoft : des prototypes de manettes pour smartphone et tablette
Les résultats d'Amazon (qui sont encore excellents) boostés par Alexa
Aux US, il est désormais légal de hacker un DRM pour réparer son smartphone
Cambridge Analytica : une amende de 500 000 £ pour Facebook (au Royaume-Uni)
OnePlus 6T : suivez l’annonce du nouveau flagship en direct
Samsung travaillerait bien sur un ordinateur portable à écran pliable
Les coûts de réparation des voitures s'envolent, et c'est à cause de la tech
Le SSD Crucial MX500 1 To à 139 euros
Haut de page