90 % des apps sur Android envoient vos données aux géants du web

Par
Le 29 octobre 2018
 0
fotolia protection des données verrou internet

Si vous utilisez régulièrement des applications sur votre smartphone Android, il est fort probable que vos données soient communiquées à des sociétés comme Google, Facebook ou Twitter. En effet, une étude a montré que 90 % de ces applications avaient recours à ce transfert d'informations.

Vous n'allez sans doute pas tomber des nues en lisant que vos données personnelles sont fréquemment exploitées. Mais avez-vous une idée de l'ampleur du phénomène ? Des chercheurs de l'université d'Oxford se sont intéressés à cette pratique, en étudiant 959 000 applications du Google Play Store.

Près de 90 % des apps envoient des données à Google


Les conclusions de l'étude sont édifiantes. Premier constat : 90,4 % de ces applications utilisent au moins un tracker, qui transfère ensuite vos données. Et dans le détail, on observe que, sans grande surprise, l'entreprise qui bénéficie le plus de ces informations est Google. En effet, 88,44 % des applications sous Android envoient des informations à Alphabet, maison-mère du moteur de recherche. Suivent ensuite : Facebook (42,55 % des applis lui communiquent des data), Twitter (33,88 %), Verizon, qui comprend Yahoo (26,27 %), et Microsoft (22,75 %).

Tous les types d'applications ne sont toutefois pas logés à la même enseigne. En effet, celles qui trackent le plus les données personnelles sont les applications d'actualité et celles... pour enfants. Un procédé qui peut s'avérer illégal, sans le consentement explicite des parents.

Google s'insurge contre la méthodologie de l'étude


L'intérêt pour ces grandes entreprises est d'exploiter ces informations pour mieux vous connaître et vous pousser des publicités ciblées. Encore faut-il savoir de quelles données il est question.

C'est une des critiques émises par Google au sujet de l'étude de l'université Oxford. En effet, selon la société, les chercheurs ont parfois confondu le transfert de données personnelles avec des services classiques, comme le signalement de bugs ou des rapports de plantage. La firme de Mountain View a ajouté que les développeurs d'applications étaient soumis à un règlement strict concernant l'utilisation des données personnelles.

Soyons donc rassurés : Google ne laissera personne (d'autre) s'emparer de nos informations.

Modifié le 29/10/2018 à 09h54

Les dernières actualités Données personnelles

scroll top