La Chine met à jour ses lois pour lutter contre les dépendances numériques des plus jeunes

19 octobre 2020 à 17h18
0

La Chine veut protéger sa jeunesse des conséquences d'une trop grande exposition au numérique.

Jeux vidéo, réseaux sociaux, contenus multimédias : l'État chinois durcit le ton envers les fournisseurs de services numériques pour mieux protéger ses mineurs.

La dépendance et le cyberharcèlement visés

Le Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire chinois a voté la révision d’une loi pour la protection des mineurs contre l’addiction aux produits numériques, samedi 17 octobre. La loi sera effective le 1er juin prochain. 

La nouvelle loi stipule que les fournisseurs de produits et services Internet « ne doivent pas offrir aux mineurs des produits et services qui induisent une dépendance, » selon Xinhua , l’agence de presse officielle chinoise. 

Restrictions de temps et de consommation : les fournisseurs de services numériques (jeux, livestream, audio, vidéo et réseaux sociaux) devront mettre en place des « fonctionnalités adaptées » pour limiter la dépendance des mineurs au numérique. Par ailleurs, la nouvelle loi autorisera aux mineurs et parents de mineurs cyberharcelés de demander des « mesures nécessaires » aux fournisseurs de services, dont la suppression et le blocage de contenu.

Le contrôle sur l'économie numérique s'intensifie

La révision de cette loi acte pour de bon une politique menée par la Chine depuis plusieurs années. En décembre 2018, le pays avait pris des mesures contre l’addiction provoquée par les jeux vidéo ainsi que contre les jeux ne répondant pas à des « préoccupations sociales ». Un Comité d'éthique des jeux en ligne se chargeait de passer en revue les jeux signalés.

Si les produits numériques chinois, notamment la branche « jeux vidéo » du géant Tencent, sont principalement visés, la nouvelle loi pourrait impacter dans une certaine mesure les jeux d’origine étrangère qui sont mis en vente sur le marché asiatique.

Les législateurs chinois ont également profité de cette session pour adopter un nouveau texte de loi stratégique. Son objet : limiter les exportations de produits et technologies sensibles , et ce dans le but de protéger sa sécurité nationale, dans un contexte de tensions commerciales avec les États-Unis.

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Coincée au Canada depuis 3 ans, la directrice financière de Huawei va enfin rentrer chez elle
Google cherche une porte de sortie à l'amiable pour sa dernière enquête antitrust européenne
Tim Cook se plaint des fuites internes… dans une note confidentielle qui fuite elle aussi
Amazon n'est plus anti-cannabis, la plateforme en assure même le lobby aux US
GitLab va entrer en Bourse
Rachat d'edX : quel avenir pour la plateforme d'apprentissage à but non lucratif ?
Levée de fonds record pour la startup française Sorare spécialisée dans les NFT
Après celui de Jean Castex, le pass sanitaire d'Emmanuel Macron est dévoilé sur les réseaux sociaux
Sécurité informatique : les entreprises adoptent de plus en plus le stockage en ligne, mais la sauvegarde sur bandes résiste
Amazon bannit plus de 600 marques chinoises de sa plateforme
Haut de page