PayPal incite les petits e-commerçants à vendre à l'étranger

01 juin 2018 à 15h36
0
L'herbe est parfois plus verte ailleurs, y compris dans le e-commerce, car d'autres pays sont plus dynamiques que la France. Pour aider les petits commerçants à se saisir de ces opportunités, PayPal lance un site dédié, listant quelques bonnes pratiques - sans s'aventurer lui-même en terre inconnue.

00F0000007335652-photo-logo-paypal-2014.jpg
Les petits e-commerçants n'ont pas toujours le réflexe de vendre à l'international, ni les moyens. Pour les aider à saisir des opportunités dans d'autres pays, où la demande peut être plus forte que dans leur propre pays, PayPal lance PassPort, un site censé les y aider. Sur une page, il recense plusieurs informations utiles à l'exportation de ses produits, au-delà de la simple traduction de son site.

On y retrouve, par exemple, les informations relatives aux pics saisonniers (vacances et grands événements), coutumes, tendances et tabous locaux, mais également des informations d'ordre logistique et d'autres sur les taux de change, les procédures douanières, les taxes, etc. Dix pays ont été retenus, parmi les plus dynamiques, comme la Chine, le Brésil, les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Saisir des opportunités à l'étranger

« De nombreux commerçants sont conscients que le fait de se développer à l'international peut considérablement augmenter leurs ventes mais beaucoup ne savent pas forcément par où commencer », explique Carey Kolaja, vice-présidente solutions chez PayPal. Gimena Diaz, directrice générale de PayPal en France, pense qu' « en aidant les entreprises à savoir quand et comment s'adresser à un marché en dehors de leurs frontières (...), nous leur permettons en effet de générer de nouvelles opportunités de revenus ».

En 2013 en France, la croissance du e-commerce était de 13,5% selon la Fevad. Une progression qui, à première vue, paraît importante. Mais elle témoigne en réalité d'un ralentissement de l'appétence pour les ventes en ligne, signe d'une maturation du marché. De 14% en mars 2013 et 16% en juin de la même année, la croissance des ventes en ligne a atteint 12,5% en décembre et 11% à la fin du premier trimestre 2014.

Parallèlement, d'autres pays affichent un plus fort dynamisme. La Chine devrait voir son volume de ventes en ligne grimper de 64%, cette année, selon eMarketer. Le e-commerce brésilien devrait progresser de 19%, dopé par la coupe du monde de football. Le commerce électronique au Royaume-Uni, premier pays d'Europe sur ce marché, devrait s'améliorer de 14% environ en 2014, contre 10% seulement en France.


01E0000007452159-photo-paypal-passport.jpg


Mais PassPort n'est pas la panacée

Pour aider les e-commerçants français à profiter de ce dynamisme à l'international, PayPal essaie de leur débroussailler le terrain pour améliorer leur visibilité, mais se limite finalement à survoler la question. Dans un document PDF censé résumer le e-commerce international en sept étapes, la filiale d'eBay recommande par exemple de vérifier si son site Web est multilingue, rappelle qu'il existe « de nombreuses façons d'attirer les clients à l'étranger » et au cas où, sur le paiement, que PayPal couvre 203 pays et 23 devises.

Mais tous les pays ne se mettent pas au commerce en ligne de la même façon. La moitié des acheteurs en ligne polonais préfèrent le paiement contre-remboursement, qui se règle plutôt par chèque lors de la livraison. Quant aux consommateurs en ligne russes, ils préfèrent payer comptant, selon RetailMeNot. Au-delà du paiement, l'un des sujets les plus complexes dans le commerce international reste la logistique.

Sur ce point, PayPal conseille de se tourner vers des solutions packagées d'acteurs internationaux comme USPS, DHL ou FedEx. Expédier des colis à l'étranger depuis ses entrepôts français peut devenir coûteux, passé un certain volume. Sans parler des retours (très fréquents en Allemagne, avec près de 40% dans l'habillement), qui peuvent être difficiles à gérer, mais sont nécessaire pour rassurer à le consommateur.

PassPort est un site de vulgarisation des pratiques locales d'autres marchés. Cela peut aider certaines PME du commerce en ligne à mettre le pied à l'étrier, et PayPal à gagner de nouveaux clients. C'est aussi une façon de mettre les e-commerçants face à leurs limites, pour qu'ils finissent par mettre leur catalogue sur eBay.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Microsoft offre gratuitement 1 To de stockage sur cloud
Withings Activité : quand le capteur se déguise en montre à aiguilles
Domaines : Google ouvre son bureau d'enregistrement
Microsoft lance le Nokia X2, double SIM sur base Android à 129,90 euros
Yahoo lance Aviate son launcher Android racheté en janvier
Votez pour le #Diginnovant 2014
Orange revendique 65% de couverture 4G et se rapproche de Bouygues Telecom
Gaël Duval veut valoriser les start-up françaises à New York
Baboom, le service de musique de Kim Dotcom, streamera du FLAC
DHL avait laissé plus de 680 000 fiches clients en clair
Haut de page