Pour son app store, Microsoft veut jouer la carte de l'ouverture face aux développeurs

10 février 2022 à 12h45
4
Microsoft Logo © 360b / Shutterstock.com
© 360b / Shutterstock.com

Les boutiques d’applications gérées par les GAFAM sont au centre des préoccupations des législateurs du monde entier. Là où Apple et Google sont souvent pointés du doigt, Microsoft est également très impliqué sur les questions de pratiques anticoncurrentielles.

Dans l’espoir d’amadouer les autorités qui doivent approuver l'acquisition d'Activision Blizzard, la firme de Redmond vient de publier un communiqué où elle promet un app store plus ouvert aux développeurs. 

Vers un Microsoft Store plus ouvert et transparent 

Microsoft veut jouer la carte de l’ouverture face aux développeurs. La firme de Redmond s’est engagée ce mercredi 9 février à concevoir un magasin d’applications « ouvert » et respectueux de la concurrence, une nécessité selon Brad Smith, président du groupe informatique. Dans un long communiqué de presse, le géant américain détaille les principes que l’entreprise promet de respecter pour son futur app store, qui sera accessible à « tous les développeurs, du moment qu'ils respectent des standards raisonnables et transparents en matière de qualité et de sécurité ».

La firme de Redmond s’engage, entre autres, à ce qu’aucune information ou donnée non publique de son store ne soit utilisée à des fins déloyales, tandis qu’elle assure plus de transparence quant aux règles de promotion et de marketing, qui seront appliquées « de manière cohérente et objective ». Le géant américain promet de traiter toutes les applications de manière égale dans ses boutiques, sans privilégier ou classer de manière déraisonnable ses propres apps ou celles de ses partenaires commerciaux, qui seront soumises aux mêmes normes que celles des concurrents.

Des règles qui ne s'appliquent pas au Xbox Store

Une liste de nouvelles règles qui ressemble peu ou prou aux souhaits des développeurs (notamment Epic Games) envoyés à Apple pour son App Store. Plus concrètement, Microsoft n’imposera pas aux développeurs son système de paiement pour traiter les transactions in-app. Ils ne seront par ailleurs pas désavantagés s’ils choisissent un système de paiement tiers ou « s’ils proposent des conditions différentes dans d’autres magasins d’applications », stipule le géant de la tech. Dans la même optique, les développeurs ne seront pas contraints de proposer des conditions plus favorables sur l’app store de Microsoft que chez la concurrence. 

De bien belles promesses avec lesquelles Microsoft espère convaincre les autorités d'approuver l'acquisition des studios d'Activision Blizzard. Cette transaction de 69 milliards de dollars serait la plus importante opération de fusion-acquisition à avoir jamais eu lieu dans le milieu de la tech, mais elle arrive dans un contexte particulièrement tendu pour les géants du secteur. Google, Meta, Apple et même Amazon sont tous dans le viseur des gouvernements et institutions partout dans le monde, accusés d'abus de position dominante.

Toutefois, ces nouvelles règles ne seront appliquées qu’au Microsoft Store de Windows 10 et Windows 11 et non à l’autre boutique juteuse du groupe : le Xbox Store, pourtant plus fermée. Brad Smith estime néanmoins que les consoles de jeux ne sont pas à comparer avec des smartphones ou PC prévus pour de multiples usages, d’autant que les consoles sont vendues à perte et que leur modèle économique repose sur la vente de jeux.

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Popoulo
Je doute que cela va « amadouer » qui que ce soit. Y a le papier vert pour amadouer efficacement.
HAL1
Il ne faut pas se leurrer : si Microsoft avait réussi à imposer sa boutique, elle serait aujourd’hui du côté d’Apple et Google et ne manquerait pas une occasion de rappeler combien les développeurs ont pu profiter de son magasin, combien il est important qu’elle ait le contrôle sur les applications pouvant être installées afin de garantir la sécurité des utilisateurs, combien il est essentiel qu’aucune régulation étatique vienne perturber les rouages parfaitement huilés de son éco-système.<br /> C’est uniquement parce que Microsoft n’a pas réussi à obtenir une position dominante ou un monopole similaire à ceux de Google et d’Apple qu’elle est obligée de proposer mieux, que ça soit en terme de commission, de fonctionnalités ou de pratiques équitables, aux développeurs avec sa boutique applicative. Il n’en reste pas moins que c’est une excellente chose pour ces derniers et on ne peut que souhaiter pour eux que dans un future pas trop lointain la situation soit identique sur le marché des applications mobiles.
g-m1n1
Aucun doute là dessus.<br /> C’est d’ailleurs dommage que MS ne ce soit pas imposé sur mobile.<br /> Un 3e acteur aurait fait du bien niveau concurrence.
Sampro
Franchement une ouverture sans contrôle rigoureux, on télécharge déjà des sale bêtes sur le Web faut pas que ça vienne de l’officiel et avec Microsoft je n’ai aucune confiance sont passé est trop lourd pour avoir quelconque confiance, la concurrence doit vraiment rattraper son retard et crée un équilibre
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Vous pouvez voir dans quelle station aller faire le plein ce week-end grâce à Waze
Pourquoi Amazon arrête les tests de son robot de livraison à roulettes
Pixel 7 vs iPhone 14 : on compare les derniers smartphones de Google et d'Apple
Foncez ! NordVPN vous propose une offre VPN exclusive à l'occasion du grand prix de Squeezie !
Pixel Fold : le smartphone pliant de Google arriverait finalement début 2023
Attention, Facebook s'est fait voler 1 million de mots de passe, changez le vôtre !
Transfert de données personnelles UE-USA : Joe Biden signe un décret fondateur
Apple : les nouveaux AirPods Pro 2 sont en promo en ce moment !
Mise à feu ! Ariane 6 passe une nouvelle étape de ses tests en Allemagne
Prime Day : Amazon baisse le prix des écouteurs JBL Wave 200TWS en avance
Haut de page