Windows 10 : Microsoft va bloquer les applications potentiellement indésirables par défaut

04 août 2021 à 11h45
11
Windows Defender 10
© Microsoft

Microsoft a annoncé que les applications potentiellement indésirables seraient bloquées par défaut à partir de début août sur Windows 10 .

Le blocage de ces applications avait été ajouté avec la mise à jour de mai 2020 pour Windows 10, mais jusqu'à présent, il était nécessaire de l'activer soi-même.

Deux fonctionnalités déjà présentes pour bloquer les applications indésirables

Les applications potentiellement indésirables (Potentially unwanted apps en anglais, ou PUA) ne sont pas des malwares à proprement parler, mais des applications qui ont un comportement indésirable, comme l'affichage de publicités ou l'installation d'autres programmes inutiles. Si elles sont souvent plus agaçantes que totalement malveillantes, elles peuvent tout de même rendre un PC plus lent avec leurs actions, et c'est ce que Microsoft cherche à empêcher.

Deux sortes de protection contre ces applications ont été mises en place par la société : une protection qui permet de les bloquer, gérée par Windows Defender qui les détecte grâce à un scan, et une autre pour empêcher préventivement leur téléchargement par les utilisateurs d'Edge , qui se sert des données de SmartScreen pour les détecter. Ces fonctionnalités sont déjà présentes, la seule différence est qu'elles seront désormais activées par défaut.

Des critères précis pour détecter les PUA

Fin juin, Microsoft a détaillé dans un document comment les PUA étaient détectées par ses programmes ainsi que les critères utilisés pour les définir. Pour rappel, une application est considérée comme indésirable lorsqu'elle répond à l'un de ces critères :

  • Elle affiche des publicités ou des promotions ou pousse à répondre à des enquêtes concernant d'autres produits ou services qu'elle-même ;
  • Uniquement pour les entreprises, elle sert à télécharger ou créer des torrents ;
  • Elle utilise les ressources du PC pour miner de la crypto-monnaie ;
  • Elle pousse à installer d'autres programmes qui ne sont pas créés par la même société, qui ne sont pas nécessaires à son fonctionnement ou qui sont considérés comme des PUA ;
  • Elle transmet des informations sur l'activité des utilisateurs à d'autres services pour des raisons marketing ;
  • Elle essaye d'échapper à la détection par des logiciels de sécurité ou se comporte différemment en leur présence ;
  • Elle est détectée par d'autres logiciels de sécurité comme étant indésirable et a donc une mauvaise réputation.

Si ce blocage par défaut est une bonne nouvelle pour la sécurité des utilisateurs de Windows 10, il se peut que certains voient des applications tout à fait légitimes et qu'ils souhaitent utiliser être prises dans les mailles du filet. Pour ces cas particuliers, il sera possible de créer des exceptions dans Windows Defender. Si vraiment, la fonctionnalité ne vous intéresse pas, vous pourrez également la désactiver en allant dans Sécurité Windows > Contrôle des applications et du navigateur > Protection fondée sur la réputation.

Source : Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

GPU-Z est capable d'identifier les cartes graphiques Lite Hash Rate
Windows 11 : vous voulez l'installer en avance ? C'est encore possible
Windows 11 : dernière étape avant le lancement, la Release Preview
Ubuntu étend à dix ans la durée de vie de ses versions LTS, un vrai argument en faveur de la distrib
Cloud : profitez de 3 mois gratuits de stockage en ligne avec pCloud
Gmail s'enrichit d'une recherche avancée sur Android
Le navigateur Brave se lance dans la visioconférence avec Brave Talk
Bon Plan antivirus : Avast Ultimate à -60% pour les French Days
Google Chrome 94 : un accès simplifié à Drive et aux options de partage
Bon Plan hébergeur web : -15% sur votre panier d'achat chez LWS
Haut de page