Xbox, PlayStation et Nintendo s'associent autour du sujet de la sécurité dans le jeu vidéo

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
14 décembre 2020 à 17h10
11

Il est rare de voir les trois principaux constructeurs de l'industrie du jeu vidéo main dans la main. Pourtant, Xbox, Nintendo et PlayStation ont fait équipe pour évoquer leurs grandes mesures communes afin de garantir la sécurité des joueurs.

Ce programme se divise en trois grands axes : la prévention, le partenariat et la responsabilité.

Un engagement fort

Puisque le jeu vidéo est un média de divertissement plébiscité par des milliards d'utilisateurs à travers le monde, il n'est donc pas épargné par les comportements toxiques en ligne encore trop fréquents pendant une partie. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut déboucher sur du harcèlement contre lequel les trois acteurs majeurs de ce média veulent lutter dès maintenant.

Dans un communiqué commun, Xbox, PlayStation et Nintendo ont détaillé leurs engagements afin de mettre en place des espaces plus sécurisés, accueillants et respectueux sur leurs différents services. Les trois firmes évoquent une « approche multidisciplinaire » qui réclame une alliance forte pour lutter face aux agissements de personnes malintentionnées qui peuvent hélas être croisées en ligne.

Trois domaines exposés

Tout d'abord, PlayStation, Xbox et Nintendo désirent mettre le paquet sur la prévention en éduquant les joueurs et leurs parents grâce à des outils nécessaires à la mise en place d'un espace de jeu serein. Pour cela, les constructeurs transmettent constamment toutes les données importantes lors de la mise à jour des conditions d'utilisation et de leurs différentes pratiques. De plus, un investissement significatif est effectué pour éradiquer les contenus et les conduites qui ne respecteraient pas ce cahier des charges.

Ensuite, l'industrie du jeu vidéo veut mettre en avant son union pour lutter plus efficacement contre les menaces évoquées ci-dessus. Les collaborations se font avec les organisations commerciales, les organismes d'application de la loi, des spécialistes mais aussi avec les agences de classification (PEGI, ESRB...) pour que les jeux au contenu sensible ne tombent pas entre les mains des plus jeunes.

Pour finir, c'est la responsabilité qui est sous le feu des projecteurs. Les constructeurs s'engagent à fournir les outils à leur communauté pour permettre aux joueurs de signaler les utilisateurs malveillants. Ces derniers sont ensuite sanctionnés à la hauteur de leur méfait. Nintendo, Xbox et PlayStation désirent également se conformer aux lois locales en travaillant avec les forces de l'ordre sur les cas les plus délicats.

Source : Xbox Wire

Modifié le 14/12/2020 à 17h28
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
9
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Chip’n Dale Rescue Rangers : leur tactique c’est l’attaque, sur NES
Vous rêvez de jouer à la console sur écran géant ? Certains cinémas vous permettent de louer leurs salles
Google fête le début des JO 2020 de Tokyo avec un jeu vidéo 16 bits
De nombreux sites internet et services (PSN, Steam, SFR...) sont actuellement inaccessibles
Steam Deck : la console portable est-elle une porte d'entrée au jeu sur PC ?
Vous avez une PS5 ? Profitez de 6 mois d'Apple TV+ gratuitement
Valve : le mode TV Big Picture va être remplacé par l'interface du Steam Deck
Cyberpunk 2077 : de nouvelles découvertes concernant les DLC gratuits et extensions à venir
Le marché des jeux vidéo devrait prospérer ces prochaines années
Steam Deck est déjà proposé 5 000 $ par des scalpers nés avant la honte
Haut de page