Huawei a son OS de secours au cas où il ne pourrait plus utiliser Android

Mathieu Grumiaux Contributeur
16 mars 2019 à 13h02
0
Huawei

Le constructeur chinois, embourbé dans un long conflit avec les Etats-Unis, se prépare à d'éventuelles sanctions. Huawei possède désormais un système d'exploitation de substitution pour remplacer Android et Windows dans ses produits.

Si Huawei reste confiant vis-à-vis des conséquences de la bataille juridique qu'il mène actuellement avec le gouvernement des Etats-Unis, le constructeur travaille à un plan de secours.

Un OS mobile développé en interne pour remplacer Android si besoin

Le géant chinois pourrait, si les décisions de justice lui sont défavorables, être empêché d'utiliser des technologies provenant des Etats-Unis, parmi lesquelles les systèmes d'exploitation Android et Windows qui équipent l'intégralité de sa gamme de produits.

Huawei travaille donc sur son propre système d'exploitation maison comme l'indique Richard Yu, l'un des cadres dirigeants de Huawei dans une interview au quotidien allemand Die Welt : « Nous avons préparé notre propre système d'exploitation. S'il s'avère que nous ne pouvons plus utiliser ces systèmes, nous serons prêts et nous aurons notre plan B. »

Le développement de cet OS alternatif a débuté en 2012, lorsque les Etats-Unis, déjà, ont ouvert une enquête sur les pratiques de l'entreprise, ainsi que celles de ZTE, accusées alors de cyber-espionnage et a continué en 2016 dans l'hypothèse d'un nouveau bras de fer judiciaire.

Huawei devrait revoir toute sa chaine d'approvisionnement

Toutefois Huawei préférerait que cette affaire se termine par un accord à l'amiable, et « préférerait travailler avec les écosystèmes de Google et de Microsoft » selon Richard Yu. Même si le constructeur peut produire un smartphone sans dépendre de technologies américaines (notamment les processeurs, qu'il fabrique avec la gamme Kirin), il lui faudrait faire une croix sur l'accès au Google Play Store et ses millions d'applications indispensables au quotidien de ses clients.

Le problème est plus complexe pour les ordinateurs portables, où Huawei utilise des processeurs Intel et aucun acteur étranger ne peut actuellement délivrer la puissance nécessaire pour faire tourner un laptop moyen ou haut de gamme. Huawei serait contraint d'assurer également le développement de ses propres processeurs si la justice américaine confirmait les actions envisagées.

Source : The Verge
15 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top