10 ans plus tard, Google met fin au litige sur la collecte abusive de données Street View

29 juillet 2019 à 11h32
10
Google Street View Voiture

En 2011 Google était accusée d'avoir récupéré, avec ses véhicules Street View, les données personnelles des habitants des quartiers visités. Le géant de Mountain View a passé un accord avec 38 états américains pour mettre un terme à cette affaire qui court depuis plus d'une décennie.

Google va enfin clôturer ce long feuilleton judiciaire qui lui empoisonne la vie depuis plus de 10 ans. À l'époque, le géant du web avait multiplié, aux Etats-Unis, les véhicules équipés de capteurs et d'appareils photo pour améliorer Street View, son service de navigation virtuelle.

Des informations personnelles récupérées jusqu'en 2010

Google avait alors été rapidement accusée d'avoir récupéré, de manière involontaire, de nombreuses informations grâce aux routeurs Wi-Fi installés chez les habitants des rues traversées. Ces données non cryptées qui pouvaient être des e-mails, des mots de passe ou tout autre fichier non sécurisé, étaient captées par les systèmes de Google et conservées sur les serveurs de la société.

Google s'est ainsi retrouvé au cœur d'une polémique et les analystes prévoyaient des milliards de dollars d'amende au vu des nombreuses plaintes déposées par plusieurs collectifs d'utilisateurs. Il n'en sera finalement rien.

Un accord dérisoire face aux milliards de dollars que Google aurait pu débourser

Après avoir passé un accord avec 38 états américains, le moteur de recherche ne devra en fin de compte débourser que 13 millions de dollars pour tirer un trait sur cette affaire. Pourtant la Cour d'appel des États-Unis de San Francisco avait conclu qu'en cas de procès, Google aurait pu avoir à payer près de 10 000 dollars par infraction constatée.

L'entreprise devra également effacer les 600 Go de données récupérées par les véhicules Street View jusqu'en 2010. La vingtaine de plaignants à l'origine des accusations devront également toucher une indemnité dont le montant n'a pas été précisé.

Un juge de San Francisco doit encore valider cet accord pour que le géant du web puisse une fois pour toutes laisser cette affaire derrière lui.

Source : Android Police
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
BetaGamma
10 ans plus tard… Google a engrangé des milliards, assis sa domination et ses situations de monopoles… et ne versera qu’une petite broutille …<br /> Quant à l’effacement des données, qui va y croire. D’autant plus que la plupart doivent etre totalement obsolètes.<br /> Notre laxisme nous tuera
Vanilla
Non, encore la même faute !!<br /> le moteur de recherche ne devra en fin de compte débourser que 13 milliards de dollars pour tirer un trait sur cette affaire<br /> C’est 13 MILLIONS et pas milliards !!
raphta
Effectivement, c’est mieux comme ca…<br /> ca me paraissait énooorme.<br /> Pourtant c’est pas comme si c’était difficile a traduire…
Blues_Blanche
10 ans après Gogle devra effacer les données. C’est une blague ? Après avoir tranquillement pu exploiter les données, ils peuvent enfin liberer la place sur leurs serveurs, ces datas sont obsolètes.<br /> En Europe où ils n’ont pas été inquiétés pour la même chose, il y a sans doute longtemps que ces données ont été remplacées par de nouvelles plus fraîches et pertinentes.
LeGrosWinnie
“Ces données non cryptées qui pouvaient être des e-mails, des mots de passe ou tout autre fichier non sécurisé, étaient captées par les systèmes de Google et conservées sur les serveurs de la société.”<br /> Je pige toujours pas comment c’est techniquement possible…<br /> C’est même en principe impossible puisqu’il faudrait intercepter les données entre un PC ou autre et le serveur extérieur.<br /> Or même en se connectant sur les hotspot ce n’est pas possible de détourner le flux réseau d’une IP vers une autre sans que ça soit intentionnel (et c’est du piratage du coup)…<br /> Si quelqu’un à l’info d’un point de vue technique ça m’intéresse.
BetaGamma
C’est la que le scandale démarre… récupérer de telles données relève d’une volonté spécifique et malveillante !
Oncle_Picsou
Tout le monde peut “sniffer” les réseaux wifi ouverts.<br /> Comme à l’époque le HTTPS n’était pas vraiment démocratisé, du coup tu avais un tas d’information qui transitaient en clair, sans cryptage.<br /> Tout le monde, dont Google, n’avait donc qu’à ce servir.
Nmut
Si mes souvenirs sont bons, les données récoltées et utilisées étaient relativement limitées et utilisées pour la localisation: Id réseau, périphériques visibles, … Bref ce que tes voisins voient si ton id réseau n’est pas caché, ou pire quand tu laisses ouvert ton réseau. Les “mots de passe” et autres “fichiers” n’ont pas été récupérés.<br /> Le gros problème, c’est que dans certains cas, il y a eu sniffage des données pour analyse du traffic, et là on peut imaginer avec beaucoup de temps et d’acharnement que des données sensibles aurait peu être utilisées. Mais bon Google en sait bien plus sur nous par le moteur de recherche et les smartphones, ça serait assez curieux qu’ils aient exploiter ces données là autrement que pour des statistiques…
Nmut
Si faire du fric avec des données accessibles à tous c’est malveillant, alors oui…
Exosia
Je suis fan.<br /> Une voiture qui est là UNIQUEMENT pour cartographier/numériser les rues et qui se retrouve à sniffer les réseaux wifi de façon non intentionnelle ? J’essaie, mais alors vraiment, de trouver le rapport entre cartographier les rues et sniffer le réseau! Je suis mort xDDDD
Nmut
@Exosia<br /> La localisation par le Wifi est aussi précise que par le GPS, vu la portée du Wifi et le nombre de spots. Pour identifier un réseau, il faut son id, ou des stats sur ses données. Le fait de garder toutes les données est étrange, vu la quantité et la valeur ajoutée de celles-ci par rapport à des meta-données et c’est là qu’est le problème à mon avis.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Soldes Amazon : Clé USB PNY 512 Go USB 3.0 à 60,58€ au lieu de 99€
🔥 Bon plan : Logitech M330 Souris sans Fil à 15,90€ au lieu de 39,99€
Face au manque de profils qualifiés, Studyrama va promouvoir les métiers du numérique avec 12 salons
🔥 Soldes Amazon : Enceinte Ultimate Ears WonderBoom 2 à 61,74€ au lieu de 99,99€
65% des joueurs en ligne auraient été victimes, au moins une fois, de menaces ou de harcèlement
Star Wars Jedi: Fallen Order se joue comme Sekiro, selon ses développeurs
Les trois prochains iPhone, prévus en 2020, devraient supporter la 5G
Vidéosurveillance excessive : l'école 42 est en conformité avec la loi, confirme la CNIL
St. Noire, le projet de jeu de société augmenté par Alexa du fondateur d'Atari
For Honor et Alan Wake seront gratuits sur l'Epic Games Store à partir du 2 août
Haut de page