Face à la taxe européenne sur les liens, Google News pourrait fermer en Europe

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
19 novembre 2018 à 17h38
22
Google
Uladzik Kryhin / Shutterstock.com

C'est un véritable séisme qui se prépare à toucher internet en Europe dans les semaines qui viennent. En effet, le géant américain pourrait bien décider d'arrêter son service « Google Actualités » sur le Vieux Continent à cause de l'article 11 qui taxerait les clics sur les liens hypertextes.

Google ne compte pas se plier aux exigences de Bruxelles au sujet de cette nouvelle taxe qui pourrait coûter très cher à l'entreprise. Dans un entretien accordé au Guardian, Richard Gingras, vice-président de la partie « Actualités » chez Google, a déclaré que la fermeture de Google News en Europe pouvait devenir une possibilité si un accord n'était pas trouvé. Le Royaume-Uni sera lui aussi concerné si le Brexit entre en vigueur après l'adoption de la loi.

Rien n'est encore acté pour le moment

Gingras a tout de même tenu à préciser que « la fermeture d'un tel service ne se fait pas par plaisir », tout en affirmant « qu'il est impossible de prendre une décision avant de voir la déclaration finale (de l'Europe) ». D'après Google, la clôture du service empêcherait aussi les nouveaux sites liés à l'actualité de trouver leur audience. Ce n'est pas la première fois que le navigateur de recherche se retrouve dans cette situation.

En 2014, le gouvernement espagnol avait également voulu taxer les liens et Google avait alors décidé de fermer « Google Actualités » dans le pays. Les sanctions ont été plus que palpables pour l'Espagne, qui a vu le trafic de ses sites réservés à l'information baisser drastiquement. Gingras a également dit : « Nous ne voulons pas voir cela arriver en Europe. Pour le moment, nous voulons travailler avec les différents partenaires ».

Une décision qui pourrait faire trois perdants

Voilà qui serait un véritable coup dur pour les médias, qui profitent d'une visibilité supplémentaire avec « Google Actualités ». On imagine bien que Google brandira cet argument pour se mettre les grands sites d'information dans la poche.

Bien évidemment, la marque américaine a aussi beaucoup à perdre puisque l'Europe comptabilise pas moins de 500 millions de citoyens, ce qui représente un marché très important.

Source : The Guardian
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
0
manu0086
Cela ne fermera pas, cette taxe ne verra jamais le jour. Il ya trop à perdre, pour tout le monde.
Fan_de_google
Ça veut dire qu’on ne pourras plus chercher les informations sur les forums comme part exemple les stars les actualité sportives et tous donc google news finira comme google + RIP j’espert que google news ne vas pas mourrir au mois de décembre 2018 ou sinon on ne pourras plus rien faire ni utiliser Google ni s’en servir<br /> Et je ne sais même pas comment Google a pus fermer google news en décembre 2014 en espagne
Fan_de_google
En plus pour nous obliger a passer sur twitter pour regarder les actualité tout ça a cause de ce truc europeen
obyoneone
et la taxe, elle est reversée à qui ? pourquoi ?
bmustang
je me fiche de google actu et d’ailleurs je ne m’en sert même pas tout comme le reste de la liste google
narco
individualiste de M…
Rumpelstiltskin
Taxe taxe taxe , ceux là feront tout pour bouffer l’oxygène…
isosk8
Il ne faut pas oublier que d’autres moteur de recherche existe. On voit là le chantage de google afin d’éviter de payer une taxe qui ne devrait pas trop plomber ses résultats.<br /> Voilà ce qui se passe quand une entreprise devient aussi puissante qu’un état. Elle dicte ses propres loi.
manu0086
Quel chantage?<br /> Une telle loi condamnerai TOUS les autres petits moteurs de recherche… Google Actu pourrait survivre sans problème… les autres non.
isosk8
C’est écrit où dans l’article ça ? Je voudrais bien voir l’étude qui le démontre …
DefJams
Tu utilises certainement du google sans même le savoir…
dozy5341
C’est bien la le problème. L’Europe fait du bon boulot faces aux GAFA qui sont aujourd’hui totalement hors de contrôle.
dozy5341
Le problème c’est les gens qui pensent que l’information est gratuite. Google se fait de l’argent sur le dos de certains vrais site d’information journalistique qu’il est très facile de trouver sans Google pour peu que l’on se sorte un peu les doigts du …
Blap
C’est peut-etre justement tout le contraire.
Nervantoss
tu as besoin d’un étude pour ça? Un moteur de recherche avec moins de moyens à moins de chance que Google de pouvoir payer une taxes sur les liens, c’est une évidence.
yeerum
Ou pas. Je me sers parfois de Google News, je trouve ça bien pratique. Mais la terre de ne s’arrêtera pas de tourner si le service ferme. On a vécu sans avant, on vivra sans après…
LeoSilver
Là n’est pas le problème, mais le fait qu’on veuille taxer encore quelque chose qui était encore gratuit.
Giani
Quelle bonne nouvelle comme tout ce qui pourrait affaiblir Google en Europe et casser son monopole, car là est le but. Dans l’attente d’une procédure antitrust pur Android.
carinae
ceci étant de l’aveu même de Tim Cook "Les géants de la tech ne savent pas se contrôler et leur régulation est “inévitable” (voir article de Clubic …)
thurim
Le problème, c’est que cela n’affecte pas que Google. Reddit, Twitter… et je ne parle que des gros. Eux pourront payer, pas les petits.<br /> Du coup, au contraire, le monopole va s’accentuer.
carinae
je ne sais pas si le c’est pour casser un monopole ou non mais il est clair que, historiquement parlant, Google , pour ne citer qu’eux, n’ont pas hésité a jouer des coudes pour mettre la concurrence a terre … Ils ne sont pas les pionniers des moteurs de recherche, ils ont “simplement”(et le mot est faible parce qu’il fallait le faire) inventé un algorithme plus efficace que les autres …<br /> Donc un peu de place pour ceux qui ont du mal a exister ne serait qu’un juste retour des choses…
cioaz
“Le Royaume-Uni sera lui aussi concerné si le Brexit entre en vigueur après l’adoption de la loi.”<br /> Vous racontez n’importe quoi chez Clubic. C’est effrayant. Le Brexit c’est la sortie de l’UE de la Grande-Bretagne. Autrement dit si une loi au sein de l’UE doit être appliquée par TOUS les pays, une fois la GB partie, elle redevient un état souverain qui fait ce qu’elle veut chez elle !!!<br /> Donc la loi ils peuvent la conserver COMME la faire sauter.<br /> Je résume:<br /> quand tu fais parti de l’UE, bah tu obéis aux lois et directives de l’UE. 80% des lois viennent de l’UE, on tape sur Macron mais ce type ne fait qu’appliquer et mettre en oeuvre ce que l’UE lui dicte. Nos gouvernants n’ont plus les manettes, on élit des gens mais c’est un leurre, c’est l’UE qui décide de 80% au moins de toutes nos lois, etc…<br /> Une fois sorti de l’UE, c’est fini, on peut aller foutre tout ce bazar à la poubelle et continuer d’appliquer des lois qui sont bonnes pour le pays et jeter celles qui sont délirantes.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡ Amazon Echo (Gen. 2) à 59,99€ au lieu de 99,99€ pour le Black Friday
Microsoft commercialise des enceintes Echo Amazon et délaisse un peu plus Cortana
Half-Life a 20 ans aujourd'hui (et on n’est pas prêt d'avoir une suite)
Bientôt une ligue française sur League of Legends
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page