Google lache la bride sur le format AMP

Par
Le 20 septembre 2018
 0
google amp_cropped_452x452

Google annonce un "nouveau modèle de gouvernance" pour son format AMP permettant d'accélérer l'affichage d'une page web.

En 2016, Google annonçait le lancement d'un nouveau format de page web, développé par ses soins appelé AMP (pour Accelerated Mobile Pages). Cette mise en forme permet un meilleur chargement des pages web sur les smartphones ou tablettes, tout en économisant de la data 4G. Le format est particulièrement mis en avant sur Google News, où de nombreux médias en ligne ont adopté cette technologie pour permettre à leurs utilisateurs de consulter immédiatement leur contenu.

Le projet partait d'une belle intention mais Google a été immédiatement critiqué par de nombreux acteurs du web, notamment la presse en ligne, et accusé de vouloir uniformiser une grande partie du web pour mieux pouvoir la contrôler selon ses intérêts. Le moteur de recherche a régulièrement répondu que le projet était ouvert et non exclusif à Google mais les commentaires n'ont pas diminué pour autant.

Pour éteindre définitivement la polémique, Google a changé radicalement son fusil d'épaule en proposant "un nouveau mode de gouvernance" comme l'explique The Verge. Les prises de décision ne s'effectueront plus exclusivement par les équipes de Google mais également avec des personnes tierces.

Google promet un projet libre et ouvert à l'avenir

C'est ce qu'explique Malte Ubi, directeur technique du projet AMP : "Nous voulons passer à un modèle qui donne explicitement une voix à tous les membres de la communauté, y compris ceux qui ne peuvent pas contribuer au code eux-mêmes, comme les utilisateurs finaux ». M. Ubi va d'ailleurs perdre son poste actuel, remplacé par un comité de pilotage technique tandis qu'un groupe de conseil consultatif et des groupes de travail seront mis en place afin de discuter et décider des prochaines évolutions du format.

Il est prévu que rentrent dans ces groupes de travail des acteurs comme eBay, le Washington Post ou encore Cloudflare. Des défenseurs du web ouvert seront également présents. Google n'exclut pas à terme de transférer AMP à une fondation, afin de prouver sa bonne foi.
Modifié le 19/09/2018 à 15h27

Les dernières actualités Google

scroll top