Pour Google, la condamnation de Samsung "ne concerne pas les bases d'Android"

27 août 2012 à 14h47
0
Particulièrement discret au sujet de l'affaire opposant Samsung et Apple, alors même qu'Android a fait partie des débats américains, Google s'est enfin exprimé dimanche suite à l'annonce du verdict du procès. La firme de Mountain View estime que son OS mobile n'est pas en cause dans l'affaire.

00FA000004911224-photo-google-logo-icon-sq-gb.jpg
Les quelques lignes de communiqué publiées par Google dimanche sont les premières depuis le début du procès américain opposant Samsung à Apple, qui a débuté fin juillet. Alors que la perspective d'un recours en appel de la firme sud-coréenne ne devrait pas tarder, Google estime que « la plupart des revendications ne se rapportent pas au système d'exploitation Android de base. »

Le communiqué ajoute que plusieurs dépôts « sont en cours de réexamens par l'Office américain des brevets » et que « la cour d'appel va réexaminer à la fois la contrefaçon et la validité des revendications concernant les brevets. » En somme, le message de Google est similaire à celui de Samsung, à savoir que rien n'est encore joué. Mais malgré tout, la firme de Mountain View met tout de même en avant qu'Apple n'a pas ciblé directement Android, mais la surcouche logicielle implémentée par Samsung.

« L'industrie du mobile évolue rapidement et tous ses acteurs - y compris les nouveaux arrivants - s'appuient sur des idées qui existent depuis des décennies » ajoute néanmoins Google. « Nous travaillons avec nos partenaires pour offrir aux consommateurs des produits innovants et abordables, et nous ne voulons rien qui puisse limiter cela. »

Google choisit bien ses mots, mais semble tout de même solidaire à Samsung, son partenaire avec Android. Un soutien qui reste cependant bien tardif, mais qui pourrait peut-être se développer avec la procédure d'appel de Samsung.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
scroll top