Oubliez les IA de 2023, Google veut utiliser Bard pour contrôler les robots du futur

Camille Coirault
Publié le 01 août 2023 à 17h20
 © Google
© Google

Les IA de 2023 déjà dépassées ? En tout cas, Google planche déjà sur une nouvelle manière de les exploiter à l'avenir. RT-2 est la nouvelle technologie en test chez l'entreprise américaine, et elle sera peut-être mise en œuvre dans le domaine de la robotique.

Robotics Transformers (RT-2) se veut être une révolution de l'intégration de modèles d'IA tels que Bard dans les robots. L'idée derrière ce projet est de permettre aux machines d'apprendre plus rapidement des tâches complexes. Celles-ci utiliseront alors des modèles d'intelligence artificielle pointue qui leur permettront de renforcer leurs capacités de compréhension et d'exécution.

RT-2, une vraie « Robolution  » ?

Quand vous devez par exemple jeter un déchet à la poubelle, il n'y a rien de plus simple pour vous. C'est un geste naturel, automatique, issu d'un long processus d'éducation et de conditionnement psychologique combiné avec une série de mouvements physiques. Pour enseigner cela à un robot, la tâche est autrement plus complexe. Cela passe généralement par un ensemble d'instructions et par un algorithme de programmation préétabli. Si l'on reprend l'exemple du déchet, les instructions pourraient être celles-ci :

  • Programmation des déplacements ;
  • Détection du déchet ;
  • Localisation de la poubelle ;
  • Programmation de l'action de préhension ;
  • Programmation du mouvement pour jeter le déchet ;
  • Gestion des erreurs potentielles.

L'avantage que peut représenter l'IA dans la robotique permettrait une approche plus aisée de l'apprentissage. Google, avec sa technologie RT-2, permet donc aux machines de rentrer dans un processus de conditionnement en se basant sur des sources de connaissances diversifiées : textes, images ou sons par exemple.

 © Stephen Shankland / CNET
© Stephen Shankland / CNET

Des robots plus performants et plus humains

Si les modèles d'IA générative montrent déjà des résultats plutôt impressionnants à travers les chatbots, ce n'est pas encore le cas pour les robots. Un chatbot nécessite seulement d'intégrer une immense quantité de données pour ensuite produire du texte ; le robot quant à lui doit comprendre et analyser le monde physique et adapter son comportement.

Si, à l'avenir, les robots parviennent à fonctionner en se reposant sur l'IA, leur développement serait facilité et les différents domaines dans lesquels ils pourraient intervenir s'élargiraient. L'innovation RT-2 imaginé par Google permettrait à ces êtres inanimés de se doter de capacités de raisonnement rudimentaires, facilitant ainsi leurs échanges avec l'humain et leur environnement.

Pour le moment, Google n'a dévoilé aucun plan de commercialisation de robots équipés de la technologie RT-2. Si la firme américaine poursuit ses efforts en ce sens, les perspectives d'application sont prometteuses : production industrielle, logistique, assistance domestique ou domaine de la santé. Ce qui est certain en revanche, c'est que le marché de la robotique est en pleine expansion. Il représente actuellement 30 milliards de dollars et pourrait atteindre les 60 milliards en 2030 selon Grand View Research.

Sources : CNET, DevX

Par Camille Coirault

Une fois réveillé dans le bateau arrivé en Morrowind, j’avais mis le doigt dans l'engrenage. Un autre de mes doigts fut lui aussi coincé entre les pages des livres d’auteurs classiques : Charles Baudelaire, Émile Zola, Choderlos de Laclos ou Victor Hugo pour ne citer qu’eux. Vingt ans après, quelques milliers d'heures à jouer, à lire, et me voilà ! Mon coeur balance toujours entre ma passion de la tech, des jeux vidéo et mon amour incommensurable pour les Lettres. Spoiler : je n’ai pas choisi et cela ne risque pas d’arriver de sitôt.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (1)
fredolabecane

Tant qu’ils se cantonnent a des tâches disons « ménagère » ce type de robot avec IA n’est pas dérangeant… mais attention a la dérive militaire.