Vous ne comprenez rien aux règles de confidentialité de Google ? Google non plus.

27 août 2020 à 08h54
16
Google Application © Tero Vesalainen / Shutterstock.com

Des mails internes indiquent que les ingénieurs de Google sont mécontents de l'interface utilisateur permettant de paramétrer la collecte de données.

La localisation des utilisateurs est essentielle pour Google afin d'affiner les publicités présentées à l'utilisateur en fonction du lieu où ils se trouvent.

Google aurait enregistré la localisation de ses utilisateurs sans leur accord

En 2018, un article d'Associated Press a épinglé le moteur de recherche à propos du volume de données collectées. Google aurait récolté des données de localisation provenant de Maps ainsi que d'autres services Google même si l'utilisateur n'avait pas donné son consentement explicite et avait désactivé l'historique de localisation.

L'entreprise avait vivement contesté ces révélations, mais cela n'a pas empêché le procureur général d'Arizona, Mark Brnovich, de lancer une enquête sur les pratiques de Google en matière de confidentialité des données.

L'État américain a ensuite déposé une plainte en mai 2020. Google est accusée de violer l'Arizona Consumer Fraud Act, une loi protégeant les intérêts des consommateurs.

Les employés de Google ne se font pas prier pour critiquer les réglages de confidentialité

C'est dans le cadre de cette procédure que des mails internes à Google ont été ajoutés au dossier, qui a été depuis rendu public par la justice. Et surprise, les ingénieurs du moteur de recherche sont aussi perdus que les utilisateurs quant aux réglages de confidentialité.

« L'interface actuelle semble conçue pour rendre les choses possibles, mais elle est suffisamment difficile pour que les gens n'y arrivent pas », indique l'un d'entre eux. Un autre renchérit : « En effet, nous ne sommes pas très bons pour expliquer cela aux utilisateurs ». « Je suis d'accord avec l'article », assène un dernier ingénieur.

La prise de conscience fut telle qu'une réunion de crise a été organisée immédiatement après la publication de l'article pour analyser la réaction des lecteurs. Sans surprise, ces derniers étaient très critiques envers Google.

Le moteur de recherche a depuis retravaillé la présentation des options de confidentialité dans l'ensemble de ses logiciels, mais devra tout de même répondre de ses anciennes pratiques. Google pourrait être condamnée à plusieurs milliers de dollars d'amende par infraction constatée.

Source : Ars Technica

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
17
xeno
lol cela à toujours été bordélique, et c’est maintenant qu’il se rendent compte.<br /> Il n’y a qu’a regarder android et l’organisation des fichiers c’est à l’image de google.<br /> Aucune rationalité tout est fait pour décourager l’utilisateur
Alpach93
Pas mal le titre, j’ai bien ris.
Bibifokencalecon
Certes, il est vrai que ces options de configuration sont rarement simples à comprendre et trouver. Mais ce sera trop simple de leur jeter la pierre juste parce que Google est une très grande compagnie.<br /> La réalité est que ces options sont rarement bien «&nbsp;travaillés&nbsp;» en terme de UX/UI car elles ne sont jamais considérés comme «&nbsp;importantes&nbsp;» pour une organisation / produit, et même si travaillées, il y aura moins d’engagement au sein des décideurs pour réaliser un vrai QA/feedback. Cela ne rapporte pas vraiment d’argent par rapport à une autre fonctionnalité. Toutes personnes travaillant dans le développement applicatif connaît bien cette réalité.<br /> On peut au moins se féliciter que grâce à un article, des équipes et responsables internes se réunissent rapidement pour remédier au problème.
sebzuki
Mais il pourrait y avoir simplement un bouton «&nbsp;tout refuser&nbsp;» comme avec le RGPD ^^<br /> Là je crois qu’on touche à l’impossible
k43l
En même temps ça a été écrit par des juriste voir même des avocats.<br /> Et vu que tout est fait pour être à la limite de la légalité… Bref
c_planet
ou pas …, car l’action «&nbsp;tout refuser&nbsp;» ne veut pas toujours signifier bloquer tous les partenaires. J’avais remarqué qu’en clickant directement «&nbsp;tout refuser&nbsp;», des partenaires restaient actifs (donc le site résumait mon choix à «&nbsp;refuser tout sauf pour X partenaires&nbsp;»), … par défaut maintenant je passe d’abord désactiver tous les partenaires (ce qui n’est pas toujours possible en un seul click)<br /> Actuellement, c’est le «&nbsp;refuser les publicités standard&nbsp;» qui m’interpelle, refuser cette option signifie-t-il + de flicage ? faudrait-il tout refuser sauf les pubs standard pour moins de flicage ?
Rumpelstiltskin
Généralement je ne parle pas que Google , soit on est d’accord pour «&nbsp;tout accepter&nbsp;» , le clic est trèèès simple , soit on est pas d’accord et là c’est bataille navale dans les réglages<br /> On devrait avoir " accepte tout " , soit "refus total " et personnalisé sur les sites . C’est clairement du foutage de gueule . Google avant la collecte des données était simple , mais maintenant c’est devenu n’importe quoi ! Et franchement qui ? Qui a envie de se faire pister ?
max_971
Le mieux c’est de nous montrer quelles données sont envoyées et d’accepter ou non.
Furax
Si même en interne ils n’y arrivent pas c’est qu’en gros «&nbsp;ils&nbsp;» ont bien fait leur boulot.<br /> Que ça soit Google, mais aussi beaucoup d’autres «&nbsp;gros&nbsp;», on sait très bien que c’est rendu compliqué exprès, sous couvert de «&nbsp;vous pouvez tout personnaliser dans le détail&nbsp;»…
ABC
Idem dans la communication bancaire et assurances. C’est tellement tordu que même les spécialistes ne s’y retrouvent qu’à moitié.<br /> Chez Google, entre équations algorithmiques complexes liées à la collecte des données et la nécessité d’être clair pour l’utilisateur, la balance ne penche pas du bon côté.<br /> À noter que d’un point de vue UX certains comme Facebook ont changé des éléments d’interface trop simples pour l’utilisateur, afin qu’il perde plus de temps sur facebook et se farcisse donc plus de publicités. Il est probable qu’ils procèdent de même chez Google, ou quand l’expérience utilisateur n’a qu’un seul but, la rentabilité au détriment de tout le reste.
Demongornot
Il faut être naïf pour penser que ce n’est pas volontaire, bien-sûr que les employé ne vont pas être au courant des pratique illégales de ce genre de boites, qui prendrait un tel risque ?<br /> Donc pour collecté des données on va simplement laisser des informations ambiguë tout comme on utiliser des backdoor que l’on fait passé pour des faille de sécurité pour échanger directement les informations avec les partenaires officieux.<br /> Ceux décidant de ce genre de pratique et ceux développant les outils pour les exploité travaille sans en toucher un mot au employé plus généraux et de les orienter vers des pratique qui semble saine mais qui permettent de faire cela, sauf que ici, les employé l’on remarqué car ce n’était pas assez subtile.
newseven
J’adore le titre .
chaton51
t’achetes pas google ds ce cas. lol
cyrano66
Si il n’y avait que celles de Google encore.<br /> On ne peut pas dire que dans l’ensemble ils fassent dans la clarté.<br /> Entre les tournures de phrases ambiguës, les sous-menus des sous-menus et les CGU de 30 pages.<br /> Bienvenue dans le monde de l’embrouille.
ares-team
Et donc… Trump ne va pas interdir Google ?<br /> Il me semble que c’est plus que prouvé (depuis des années) qu’ils récolte des informations sur les utilisateurs (et toujours) contre leur consentement.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La lutte contre la fraude financière dans les publicités va s'intensifier chez Google
Amazon baisse le prix de ce lot de 4 AirTags d'Apple
Stadia : dès janvier, des millions de manettes inutilisables ?
Tesla produit toujours plus vite en 2022 : +42% par rapport au trimestre précédent
La semaine commence fort avec le Google TV 4K en promo sur Amazon
Tesla AI Days : où en est le robot humanoïde d'Elon Musk qui doit
Saisissez dès à présent cette licence antivirus couvrant 5 appareils simultanément chez Norton
Découvrez pourquoi cette licence VPN à -82% chez CyberGhost vaut vraiment le détour !
On connaît les prix des Pixel Watch en euros !
Découvrez le nouveau Pixel 7 de Google dans cette vidéo
Haut de page