Apple se dote d’un robot destiné à mieux recycler ses iPhone

13 janvier 2020 à 08h45
7
iPhone recyclage
© Recycle International

Pour favoriser la production « en circuit fermé » de ses iPhone, Apple inaugure une machine capable de désassembler proprement ses smartphones afin d'en récupérer 14 composants pouvant être recyclés.

Daisy, c'est son nom, est un automate qui a trouvé sa place dans une usine texane d'Apple. Un bras articulé ultra performant, capable de dessouder près de 200 iPhone par heure ; permettant aux ouvriers de récupérer pas moins de 14 nouveaux composants pouvant être recyclés et, à terme, réutilisés dans de nouveaux smartphones.

Apple reste dépendante des mines de terres rares

Si l'on peut se réjouir qu'Apple prenne les devants pour s'attaquer au problème du recyclage de smartphones (dont moins de 20 % sont recyclés chaque année), personne n'est dupe : Apple restera bien dépendante des mines de cobalt ou d'autres matériaux nécessaires à la fabrication de ses produits. Des mines qui, comme chacun sait, ne sont bonnes ni pour la planète, ni pour les enfants qui y travaillent.

Outre cette dépendance à laquelle Apple aura bien du mal à se soustraire, Kyle Wiens, PDG de iFixit, estime que la firme se trompe de combat avec son robot Daisy. Pour lui, Apple ferait mieux d'œuvrer à rendre ses produits davantage réparables plutôt que de les recycler.


En effet, de par leur nature hermétique, les produits à la pomme sont parmi les moins durables du marché. L'iPhone 11, pour prendre l'exemple du dernier-né de la firme de Cupertino, n'obtient ainsi qu'un score de réparabilité de 6/10, contre 10/10 pour le Fairphone 3, pour ne citer que lui.

Une part de recyclage plus importante dans les produits Apple

Ceci étant dit, on ne peut refuser à Apple le crédit de faire des efforts sur le sujet brûlant de l'environnement. Les MacBook Air et Mac mini de dernière génération, par exemple, n'utilisent que de l'aluminium recyclé. Et les efforts de son nouveau robot Daisy devraient permettre à la firme de pousser davantage les curseurs du réemploi dans les prochaines années.


D'ailleurs, Apple s'envisage plutôt cigale que fourmi pour la suite. Lisa Jackson, responsable environnementale chez Apple, explique à Reuters que si la firme a choisi d'expérimenter Daisy sur ses iPhone, elle aimerait partager son nouvel automate avec d'autres industriels, et notamment ceux de l'automobile électrique.

Source : Reuters
Modifié le 13/01/2020 à 09h17
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
Test des AirTags : l'accessoire Apple indispensable des têtes en l'air ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
Des chercheurs ont réussi à pirater une Tesla à l'aide d'un drone (et Tesla a déjà patché la faille)
Saliout-1 : la première station spatiale, et pas la plus heureuse
Test de Resident Evil Village : une balade à la campagne qui tourne mal
Idéal pour le télétravail, cet ordinateur HP Chromebook passe à moins de 300€ !
Mini-LED à l’assaut de l’OLED ? On fait le point sur cette ambitieuse technologie LCD
Portal : un fan du jeu a transformé son Alexa en une GLaDOS plus vraie que nature
Test du Moustache Friday 27 FS Speed : un speedbike efficace, mais aussi des contraintes
Haut de page