Apple se dote d’un robot destiné à mieux recycler ses iPhone

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
13 janvier 2020 à 08h45
0
iPhone recyclage
© Recycle International

Pour favoriser la production « en circuit fermé » de ses iPhone, Apple inaugure une machine capable de désassembler proprement ses smartphones afin d'en récupérer 14 composants pouvant être recyclés.

Daisy, c'est son nom, est un automate qui a trouvé sa place dans une usine texane d'Apple. Un bras articulé ultra performant, capable de dessouder près de 200 iPhone par heure ; permettant aux ouvriers de récupérer pas moins de 14 nouveaux composants pouvant être recyclés et, à terme, réutilisés dans de nouveaux smartphones.

Apple reste dépendante des mines de terres rares

Si l'on peut se réjouir qu'Apple prenne les devants pour s'attaquer au problème du recyclage de smartphones (dont moins de 20 % sont recyclés chaque année), personne n'est dupe : Apple restera bien dépendante des mines de cobalt ou d'autres matériaux nécessaires à la fabrication de ses produits. Des mines qui, comme chacun sait, ne sont bonnes ni pour la planète, ni pour les enfants qui y travaillent.

Outre cette dépendance à laquelle Apple aura bien du mal à se soustraire, Kyle Wiens, PDG de iFixit, estime que la firme se trompe de combat avec son robot Daisy. Pour lui, Apple ferait mieux d'œuvrer à rendre ses produits davantage réparables plutôt que de les recycler.


En effet, de par leur nature hermétique, les produits à la pomme sont parmi les moins durables du marché. L'iPhone 11, pour prendre l'exemple du dernier-né de la firme de Cupertino, n'obtient ainsi qu'un score de réparabilité de 6/10, contre 10/10 pour le Fairphone 3, pour ne citer que lui.

Une part de recyclage plus importante dans les produits Apple

Ceci étant dit, on ne peut refuser à Apple le crédit de faire des efforts sur le sujet brûlant de l'environnement. Les MacBook Air et Mac mini de dernière génération, par exemple, n'utilisent que de l'aluminium recyclé. Et les efforts de son nouveau robot Daisy devraient permettre à la firme de pousser davantage les curseurs du réemploi dans les prochaines années.


D'ailleurs, Apple s'envisage plutôt cigale que fourmi pour la suite. Lisa Jackson, responsable environnementale chez Apple, explique à Reuters que si la firme a choisi d'expérimenter Daisy sur ses iPhone, elle aimerait partager son nouvel automate avec d'autres industriels, et notamment ceux de l'automobile électrique.

Source : Reuters
Modifié le 13/01/2020 à 09h17
7
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top