Apple, accusée d'avoir volé les secrets commerciaux d'une société pour la partie santé de l'Apple Watch

12 janvier 2020 à 12h20
0
Apple Watch

Masimo, entreprise médicale américaine cotée en bourse, poursuit la firme de Cupertino en justice, l'accusant de vol de brevets.

Les fonctions santé présentes sur l'Apple Watch, la montre connectée de la firme à la pomme, auraient été conçues non pas par Cupertino mais à partir de brevets déposés par une société spécialisée dans les technologies médicales, Masimo, qui pèse 9 milliards de dollars au Nasdaq. Celle-ci accuse Apple d'avoir volé ses secrets commerciaux et de les avoir utilisés de façon inappropriée, outre le débauchage affirmé de plusieurs de ses salariés.

Une dizaine de brevets détournés par Apple

La société californienne Masimo, qui a mis au point des technologies destinées aux moniteurs de soins de santé, comme un oxymètre de pouls très prisé du milieu médical, ainsi que des technologies de surveillance non-invasives de constantes du corps humain, a attaqué Apple en justice pour dénoncer le vol d'informations dont elle a été victime, qui aurait été fait « sous couvert d'une relation de travail  ».


Le géant des technologies aurait, pour cela, fait preuve « d'une volonté d'établir un partenariat durable et d'en apprendre plus sur les travaux en cours de développement de Masimo », en 2013. L'entreprise médicale accuse ainsi Apple d'avoir détourné à ses propres fins une dizaine de brevets, utilisés ensuite dans différents modèles, les Apple Watch 4 et 5.

Des recrutements stratégiques effectués chez Masimo et sa filiale

Pour renforcer sa propre division santé, la firme de Cupertino aurait aussi débauché plusieurs employés de la filiale de Masimo, Cercacor, dont Michael O'Reilly, médecin-chef de la boîte et devenu l'un des piliers de la division santé d'Apple. L'ennui, c'est que le personnage avait en sa possession « des informations extrêmement sensibles  ».

L'année suivante, en 2014, c'est Marcelo Lamego, alors directeur de la technologie de Cercacor et ancien scientifique de Masimo, qui fut débauché. Plusieurs autres entretiens auraient été menés pour « braconner » le personnel compétent.


Pour l'ensemble de son œuvre, Apple est mise en cause devant le tribunal fédéral de Santa Ana, en Californie, d'où dépendent les deux entreprises. On apprend notamment, via cette affaire, que les mesures du niveau d'oxygène dans le sang et de la fréquence cardiaque via des rayons lumineux ne seraient pas des technologies d'Apple, mais de Masimo.

Masimo demande au tribunal de prendre des ordonnances afin de bloquer l'utilisation par Apple des technologies mises au point via ses brevets, ainsi que des dommages et intérêts.

Source : Bloomberg
Modifié le 13/01/2020 à 09h43
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top