Apple, accusée d'avoir volé les secrets commerciaux d'une société pour la partie santé de l'Apple Watch

12 janvier 2020 à 12h20
5
Apple Watch

Masimo, entreprise médicale américaine cotée en bourse, poursuit la firme de Cupertino en justice, l'accusant de vol de brevets.

Les fonctions santé présentes sur l'Apple Watch, la montre connectée de la firme à la pomme, auraient été conçues non pas par Cupertino mais à partir de brevets déposés par une société spécialisée dans les technologies médicales, Masimo, qui pèse 9 milliards de dollars au Nasdaq. Celle-ci accuse Apple d'avoir volé ses secrets commerciaux et de les avoir utilisés de façon inappropriée, outre le débauchage affirmé de plusieurs de ses salariés.

Une dizaine de brevets détournés par Apple

La société californienne Masimo, qui a mis au point des technologies destinées aux moniteurs de soins de santé, comme un oxymètre de pouls très prisé du milieu médical, ainsi que des technologies de surveillance non-invasives de constantes du corps humain, a attaqué Apple en justice pour dénoncer le vol d'informations dont elle a été victime, qui aurait été fait « sous couvert d'une relation de travail  ».


Le géant des technologies aurait, pour cela, fait preuve « d'une volonté d'établir un partenariat durable et d'en apprendre plus sur les travaux en cours de développement de Masimo », en 2013. L'entreprise médicale accuse ainsi Apple d'avoir détourné à ses propres fins une dizaine de brevets, utilisés ensuite dans différents modèles, les Apple Watch 4 et 5.

Des recrutements stratégiques effectués chez Masimo et sa filiale

Pour renforcer sa propre division santé, la firme de Cupertino aurait aussi débauché plusieurs employés de la filiale de Masimo, Cercacor, dont Michael O'Reilly, médecin-chef de la boîte et devenu l'un des piliers de la division santé d'Apple. L'ennui, c'est que le personnage avait en sa possession « des informations extrêmement sensibles  ».

L'année suivante, en 2014, c'est Marcelo Lamego, alors directeur de la technologie de Cercacor et ancien scientifique de Masimo, qui fut débauché. Plusieurs autres entretiens auraient été menés pour « braconner » le personnel compétent.


Pour l'ensemble de son œuvre, Apple est mise en cause devant le tribunal fédéral de Santa Ana, en Californie, d'où dépendent les deux entreprises. On apprend notamment, via cette affaire, que les mesures du niveau d'oxygène dans le sang et de la fréquence cardiaque via des rayons lumineux ne seraient pas des technologies d'Apple, mais de Masimo.

Masimo demande au tribunal de prendre des ordonnances afin de bloquer l'utilisation par Apple des technologies mises au point via ses brevets, ainsi que des dommages et intérêts.

Source : Bloomberg
Modifié le 13/01/2020 à 09h43
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
draugtor
On est en 2020. Bientôt on ira chercher les spécialistes d’une corpo vers une autre grace à des runners
jedi1973
On se demande , parfois, si un brevet Apple est vraiment d’Apple !! Avec le nombre de proces pour detournement/violation/copie de brevet !! Je me rappelle encore qu’APlle avait breveter le schema grossier d’une tablette itab: un rectangle avec un bouton rond en bas !!! pathetique… On se damande si tous les brevets d’apple ne sont pas issu d’autres chercheurs de petites boites racheté, volé, copié, etc… Dans le cas des iphones, plus guere de difference entre un telephone android samsung/hauwei et les derniers Iphones… meme au niveau du software !!!
nicgrover
C’est drôle mais cette news ne me surprend pas du tout… L’ogre saigne et avale tout ce qui peut lui rapporter…
yrd
@Dalton. Attention on parle d’un oxymètre lumineux. Il n’y a aucune innovation, c’est un dispositif largement utilisé dans les hôpitaux du monde entier. Au final Masimo se fait une belle pub car elle développe de plus en plus de produit à usage du grand public alors que la boîte était plus centré sur le monde professionnel. Il font plus la promo de leur Rad-67, un « gros iPhone » qui donne la tension, que se de donner vraiment justice sur une débauche qui date de 5 ans et des brevets peu innovants. Dans la guerre des brevet aux USA et dans le monde il y a des choses plus interessantes et graves. John Oliver a fait un super épisode de Last Week Tonight là-dessus. (Dispo sur YouTube).
yrd
Nan j’ai jeté un coup d’oeil et c’est vraiment sur la partie cardio/oxymetrie que les brevets contestés se tournent. Les technos sont largement connues, un simple appareil photo de smartphone permet une cardiométrie basique. Ce qui rentre en jeu dans le brevet c’est les performances énergétique et l’integration/miniaturisation pour l’objet connecté. Même la précision du capteur est pas si importante. Le médecin il veut juste savoir si t’as une basse ou forte tension par exemple, la valeur exacte on s’en fiche un peu. Conclusion, c’est plus un petit coup de pub pour eux d’attaquer Apple et d’avoir leur nom dans les médias plutôt qu’une vrai bataille technologique.
yrd
J’ai trouvé cette article en anglais qui explique vraiment mieux les détails de l’affaire, la plainte formelle et les numéros de brevets mis en cause :<br /> Patently Apple<br /> Je te laisse voir par toi-même mais ouais ça concerne bien la mesure cardiaque dont ils ont amélioré les performances et la fiabilité, notamment pour les bébés et les personnes instable à la mesure. Personnellement je connais pas de cas médicaux où il faut vraiment une grande précision sur ces appareils. J’ai été suivi médicalement et ça arrive qu’un des appareils soit pas super fiable et qu’il mesure un peu haut ou bas. On refait la mesure si il faut vraiment confirmer et quand j’étais un peu bas en tension on me faisais lever les jambes …<br /> Edit : bon trajet en train si c’est pas déjà terminé !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Des chercheurs mettent un accélérateur de particules sur une puce en silicium
Sur un plateau | ROOT : La ferme des animaux
Carte microSDXC SanDisk 128 Go pour Nintendo Switch à -27% en Soldes chez Amazon
Soldes : les écouteurs sans fil Philips UpBeat à moins 30%
Guru, la start-up qui veut tout recharger... mais sans fil
Insolite | Il faudrait 19 ans et plus de 168 000 dollars pour télécharger tout Pirate Bay
En Irlande, deux entreprises vont investir 300 millions dans une ferme solaire de 500 MW
Forfait 4G : offre Free 60 Go à 9,99€ de retour pour les Soldes
Soldes Cdiscount : disque dur externe Maxtor 4 To de stockage à moins de 80€
Haut de page