Apple continue de travailler sur la limitation de l’utilisation de smartphones et la dépendance

10 mai 2019 à 07h41
4
smartphone-2019.jpg

Dans une récente interview, Tim Cook a réaffirmé l'ambition d'Apple à endiguer les problèmes d'addiction et de l'utilisation abusive des smartphones.

La nomophobie, ça vous dit quelque chose ? Elu mot de l'année 2018 par le comité du Cambridge Dictionnary, la nomophobie est un mot-valise issu des termes « No mobile phone phobia » : la peur d'être sans smartphone. La nomophobie semble être l'alter ego de la pure addiction, contre laquelle les premiers responsables, les constructeurs de smartphones eux-mêmes, ont certaines fois décidé de s'attaquer, comme Apple.

L'ascension de Screen Time pour débusquer l'addiction à la racine

« Nos utilisateurs ne sont pas nos produits », plaide Tim Cook à la tête d'Apple. Face à l'endémie de l'addiction aux smartphones, qui toucherait une majorité des 15-25 ans, la firme a décidé de travailler à endiguer le problème avec ce qu'elle sait faire de mieux : une application.

Lancée l'année dernière et baptisée « Screen Time », l'application permet à ses utilisateurs de mesurer le temps passé sur leur téléphone et sur certaines applications. Réservée en particulier aux parents qui souhaitent garder un œil sur la consommation de leurs enfants, l'application permet avant tout de mesurer finement, selon les heures et les applications, le temps passé à garder les yeux rivés sur son smartphone.

De nouveaux réglages à venir

Si Apple reconnaît « qu'il n'existe pas de comportement parental universel » en ce qui concerne l'éducation des enfants, la firme préfère mettre à disposition des réglages personnalisés pour les parents afin de limiter l'accès à certaines applications par leurs enfants. Avec l'arrivée de l'iOS 13, de nouveaux détails pourraient être dévoilés.

Mais depuis fin avril, Apple est accusé d'avoir restreint voire supprimé 11 des 17 applications iOS de contrôle parental les plus populaires. Les représentants des applications évincées y voient là une manœuvre abusive pour rendre Screen Time plus visible et populaire. Apple s'est défendu en invoquant « une question de sécurité ».
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
0
sandalfo
Oui tranquille, virer les appli third-party concurrentes et favoriser la sienne. Microsoft connait très bien la technique, Apple aussi apparemment.
BetaGamma
Ils doivent seulement être dépendant d’Apple… et surtout pas d’autre chose !<br /> C’est très important !<br /> Skippy est d’accord avec ca !
BetaGamma
Les méthodes d’Apple relèvent désormais de l’amateurisme comparées à celles d’Apple et de Google !
philumax
Et le nocarphobie, ça existe pas ?<br /> Ça devrait.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'un des co-fondateurs de Facebook pense que le réseau social devrait être démantelé
Cloud gaming : pour Nintendo, le hardware ne pâtira pas de la démocratisation des services
Canon lance un objectif 85 mm f/1.2 pour ses appareils hybrides
Master & Dynamic lance le MW65, son premier casque à réduction de bruit active
Volkswagen : un modèle électrique sous la barre des 20 000€ présenté au Salon de Francfort ?
Huawei lance le P Smart+ 2019 : un smartphone d’entrée de gamme doté d’un triple APN
La Chine lance sa propre version de PUBG mobile
Deux-tiers des Français ne font pas confiance aux objets connectés
Intel va commercialiser ses puces 7nm en 2021 et livrer les Intel Lake dès juin 2019
Vidéo à la demande : Disney+ accueillera
Haut de page