Apple continue de travailler sur la limitation de l’utilisation de smartphones et la dépendance

le 10 mai 2019 à 07h41
0
smartphone-2019.jpg

Dans une récente interview, Tim Cook a réaffirmé l'ambition d'Apple à endiguer les problèmes d'addiction et de l'utilisation abusive des smartphones.

La nomophobie, ça vous dit quelque chose ? Elu mot de l'année 2018 par le comité du Cambridge Dictionnary, la nomophobie est un mot-valise issu des termes « No mobile phone phobia » : la peur d'être sans smartphone. La nomophobie semble être l'alter ego de la pure addiction, contre laquelle les premiers responsables, les constructeurs de smartphones eux-mêmes, ont certaines fois décidé de s'attaquer, comme Apple.

L'ascension de Screen Time pour débusquer l'addiction à la racine


« Nos utilisateurs ne sont pas nos produits », plaide Tim Cook à la tête d'Apple. Face à l'endémie de l'addiction aux smartphones, qui toucherait une majorité des 15-25 ans, la firme a décidé de travailler à endiguer le problème avec ce qu'elle sait faire de mieux : une application.

Lancée l'année dernière et baptisée « Screen Time », l'application permet à ses utilisateurs de mesurer le temps passé sur leur téléphone et sur certaines applications. Réservée en particulier aux parents qui souhaitent garder un œil sur la consommation de leurs enfants, l'application permet avant tout de mesurer finement, selon les heures et les applications, le temps passé à garder les yeux rivés sur son smartphone.

De nouveaux réglages à venir


Si Apple reconnaît « qu'il n'existe pas de comportement parental universel » en ce qui concerne l'éducation des enfants, la firme préfère mettre à disposition des réglages personnalisés pour les parents afin de limiter l'accès à certaines applications par leurs enfants. Avec l'arrivée de l'iOS 13, de nouveaux détails pourraient être dévoilés.

Mais depuis fin avril, Apple est accusé d'avoir restreint voire supprimé 11 des 17 applications iOS de contrôle parental les plus populaires. Les représentants des applications évincées y voient là une manœuvre abusive pour rendre Screen Time plus visible et populaire. Apple s'est défendu en invoquant « une question de sécurité ».
Mots-clés : Apple
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
scroll top