L'Apple Car, plus qu'un lointain souvenir ? De plus en plus d'ingénieurs quittent le projet

11 décembre 2021 à 08h05
8
Apple Car

Le projet Apple Car souffre du départ de nombreux ingénieurs à responsabilités.

Encore des départs liés au projet de voiture électrique et autonome de la marque à la pomme. Seulement quelques mois après une première fuite des talents concernant l'Apple Car , de nouveaux ingénieurs importants ont quitté le navire.

Les taxis volants ont la cote

Selon les informations de Bloomberg, trois ingénieurs majeurs du projet Apple Car ont décidé de partir au cours des dernières semaines. Eric Rogers, en charge des systèmes de radar et de détection, a rejoint Joby Aviation Inc., une société spécialisée dans les taxis volants.

Alex Clarabut, responsable dans l'équipe travaillant sur les batteries, a quant à lui préféré mettre ses talents au service de l'entreprise Archer Aviation Inc., elle aussi dirigée dans le développement de taxis aériens. Stephen Spiteri, manager d'ingénierie matérielle, a lui aussi choisi de gonfler les rangs d'Archer Aviation Inc.

Autant de départs qui posent des questions quant au bon déroulé de la conception de l'Apple Car, alors que le même Bloomberg évoquait il y a peu une sortie de l'Apple Car en 2025 . En tout cas, travailler sur des taxis volants semble plus attractif pour les (anciens) ingénieurs d'Apple.

Des départs qui se multiplient

La publication rappelle qu'Apple a lancé le projet de voiture autonome il y a déjà sept ans, et que de nombreux revirements stratégiques et du turnover parmi les employés ont marqué ces années de développement. Il y a quelques mois, on apprenait par exemple la démission de Doug Field, à la tête du projet Apple Car, et de Michael Schwekutsch, responsable hardware engineering, ainsi que de quatre autres membres.

On sent que la conception de l'Apple Car est loin d'être un long fleuve tranquille. A ce stade, on peut même douter de son aboutissement et croire en un abandon pur et simple à terme. Mais Apple va sans doute se donner quelques années supplémentaires avant de prendre une décision définitive sur le sujet. Le groupe américain a certes perdu des ressources, mais continue d'embaucher pour renforcer ses équipes.

On peut citer Ulrich Kranz, un homme d'expérience passé par le département véhicules électriques de BMW et qui a dirigé Canoo, une start-up dédiée à la conduite autonome, et CJ Moore, qui était directeur du logiciel de conduite autonome chez Tesla.

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
pecore
Dans le secteur privé, les gens vont et viennent au grès des opportunités. Il suffit de se faire proposer un meilleur contrat ou de meilleures perspectives d’évolution et adios.<br /> On peut en effet supposer que les personnes sont parties car elles ne croyaient plus au projet, c’est une des explications possible. Une autre serait que les cadres formés chez Apple ont la côte chez les autres entreprises et qu’ils en profitent.
pascal16
Normale, il partaient avec les données du premier Apple Plan avec des des ravins au milieu des routes.<br /> PS : perso, j’était plutôt pour que des gens un peu à part avec une réserve de cash et une vision pas centrée sur la voiture soient de la partie. Le problème des startups, c’est que l’investissement, les data et la confrontation au mode réel de conduite ne leur sont pas à portée. Donc que des produits qui marchent sur le papier avec quelques bonnes idée d’algorithmes mais sans doute trop de patch à appliquer pour être utilisables (même Tesla rame dans ce domaine).
tfpsly
pecore:<br /> On peut en effet supposer que les personnes sont parties car elles ne croyaient plus au projet, c’est une des explications possible. Une autre serait que les cadres formés chez Apple ont la côte chez les autres entreprises et qu’ils en profitent.<br /> Dans ces boites on change de boulot en général en fin de projet, après avoir accompli quelque chose. Si on nous offre mieux ailleurs, on peut demander un meilleur salaire auprès de l’employeur actuel. Mais si on part avant la fin, c’est mauvais signe.<br /> A la limite pour une autre boite travaillant aussi sur les voitures autonomes… mais ça signifie que l’on a plus confiance dans l’autre boite pour mener ce genre de projet à terme.
SlashDot2k19
Faut dire que ça fait des années que l’on en entend parler, on dirait que le projet tourne en rond. Ils doivent s’en être lassé…
nelectron
Pourquoi se lancer dans une production de bagnoles en partant de zéro? Cela ne fera qu’un fabricant de plus, alors que l’offre est déjà pléthorique. Ils sont trop immodestes pour s’associer à un autre industriel existant, ne s’occuper que de l’électronique ne leur suffit pas. Une voiture pomme, ça risque de faire comme la voiture poire des années 70, pour ceux qui se souviennent de la Renault 14…
nordic16
Tout à fait, à moins d’arriver avec un projet révolutionnaire des technologies que n’ont pas les autres Apple n’a rien à gagner de se lancer dans un tel projet si elle ne veut devenir fabricant d’automobiles électriques. Elle semble étirer le temps espérant trouver ces technologies innovantes qui la mettrait au premier plan. Ce n’est pas dans l’ADN d’Apple de se contenter de fabriquer des produits semblables aux autres elle qui est habitué de devancer les autres et créer des modes.
Pierro787
Beaucoup de personnes du milieu automobile disent qu Apple ne pourra pas créer une voiture de À à Z sans alliance avec un mastodonte du secteur.<br /> La , ils ont tout à faire, y compris des choses qui n ont rien a voir avec leur domaine économique comme les moteurs électriques, les systèmes de suspension, la mécanique pure…<br /> Probable que les ingénieurs partis pensent qu Apple n y arrivera pas seul et que les directeurs du projet ne veulent pas entendre parler d alliance,
Nmut
Apple vise peut être plutôt la vente de concepts et de technologie, et certainement pas la construction de bagnoles. D’ailleurs les constructeurs sont souvent des assembleurs de systèmes conçus pas des boites d’ingénierie spécialisées et des éléments d’équipementiers.<br /> Après, l’ego d’Apple ne permet pas de faire un véhicule d’une marque avec juste une mention «&nbsp;designed by Apple&nbsp;» mais veut probablement que le constructeur efface totalement sa marque, là ça va être compliqué.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Opibus annonce le premier bus électrique conçu et fabriqué en Afrique
Stellantis accélère sa stratégie autour du marché de la voiture d'occasion
Yamaha dévoile EMF, un scooter électrique futuriste à batterie interchangeable signée Gogoro
L'Autopilot de Tesla sera au coeur d'un procès crucial en février
En 2021, Tesla bat les constructeurs allemands en Allemagne... mais Volkswagen n'est pas loin
Tesla vante la puissance de calcul de ses véhicules... mais il faut un Raspberry pour y profiter de CarPlay
Les draisiennes électriques sont désormais légales, direction les pistes cyclables
Le retour de la Fiat Panda se fera en électrique, et pas cher, selon Olivier François
Dès cet été, il vous sera possible de fermer/ouvrir votre Hyundai avec votre iPhone
Volvo Trucks : la nouvelle génération de camions électriques est VNR
Haut de page