Santé et désinformation : comment les comptes vérifiés sèment le doute sur Twitter

22 novembre 2022 à 16h20
9
Fake news © Shutterstock.com
© Shutterstock

Sur la liste des abus autour de Twitter Blue, on trouve notamment de nombreux individus profitant de la facilité de faire certifier leurs comptes pour répandre encore plus leurs fake news.

Cette dérive touche notamment au domaine de la santé.

Que vaut encore la certification sur Twitter ?

Twitter Blue a beau être officiellement suspendu pour une durée indéterminée, il n'empêche pas plusieurs comptes de répandre des fake news, notamment en lien avec la santé. Selon le très sérieux The Guardian, des individus ont profité de l'opportunité de faire certifier leur compte pour rendre plus crédibles les contenus qu'ils publient.

Or, d'après le média britannique, ce sont notamment des propos anti-vaccins contre la COVID-19 qui sont propagés. Un problème de taille alors que l'hiver approche et que plusieurs pays, tels que la Chine, connaissent un regain de la pandémie. Si Twitter fait partie depuis de longues années maintenant des réseaux sociaux les plus plébiscités pour répandre des fake news, la certification obtenue via Twitter Blue change la donne.

En effet, le badge de certification est un élément de plus qui induit potentiellement le public en erreur. Comment distinguer certains médias authentiques de colporteurs malintentionnés alors que, depuis des années, la certification est employée pour légitimer les prises de parole sur le réseau social à l'oiseau bleu ? La solution peut difficilement venir d'Elon Musk.

La refonte de Twitter Blue parait bien maigre face à l'ampleur du problème

Et ce n'est pas la société pharmaceutique Eli Lilly qui va dire le contraire, elle qui a perdu au moins 16 milliards de dollars alors qu'un faux compte se réclamant de l'entreprise a annoncé que l'insulte allait être gratuite. Le nouveau Twitter Blue, qui permettrait de faire perdre leur certification aux comptes dont la durée d'existence est inférieure à 90 jours ou qui changent leur identifiant, semble insuffisant pour régler ce problème en l'état.

L'ampleur du travail de modération, déjà considérable sur le réseau social, est rendue d'autant plus importante depuis les coupes drastiques opérées dans les effectifs de Twitter depuis le rachat du réseau social par Elon Musk. Cela alors que les abréviations et autres détournements de langage fleurissent pour échapper aux radars, y compris sur Facebook.

Les tweets émis par des comptes certifiés ayant une portée plus large que les comptes standards, les propos anti-vaccins ont encore de beaux jours devant eux. Selon une étude de la Brown School of Public Health citée par The Guardian, pas moins de 300 000 Américaines et Américains seraient décédés de la COVID-19 faute d'être allés se faire vacciner.

Source : The Guardian

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
10
Arthur_12
Twitter sera un cas d’école de comment détruire 44 milliards en quelques semaines.<br /> Qui peut encore croire que M. Musk est un grand manager ???
ABC
Par honnêteté, Twitter devrait remplacer son logo par celui ci : Ou celui là :
kplan
Et ce n’est pas la société pharmaceutique Eli Lilly qui va dire le contraire, elle qui a perdu au moins 16 milliards de dollars alors qu’un faux compte se réclamant de l’entreprise a annoncé que l’insulte allait être gratuite.<br /> Parce que les gens payaient pour se faire insulter ? <br /> Correcteur auto activé ?
Popoulo
« pour répandre encore plus leurs fake news. » : Tout comme sur YT, FB, etc… etc… ?
gemini7
L’article dit : « Et ce n’est pas la société pharmaceutique Eli Lilly qui va dire le contraire, elle qui a perdu au moins 16 milliards de dollars alors qu’un faux compte se réclamant de l’entreprise a annoncé que (l’insulte) allait être gratuite. »<br /> Il y a une petite erreur dans cette phrase de l’article, vous écrivez « insulte » au lieu de « l’insuline ».
MattS32
Et ce n’est pas la société pharmaceutique Eli Lilly qui va dire le contraire, elle qui a perdu au moins 16 milliards de dollars alors qu’un faux compte se réclamant de l’entreprise a annoncé que l’insulte allait être gratuite.<br /> Non, Eli Lilly n’a rien perdu. Sa valorisation boursière a temporairement chuté. Ce sont les actionnaires qui ont vendu à ce moment là qui ont perdu quelque chose (et encore, ils n’ont pas forcément vendu à perte pour autant).
clockover
Bof j’ai envie de dire maintenant il y a deux sociétés.<br /> Ceux qui pensent que le monde est comme ils croient et ceux qui tentent de rester factuel.<br /> Perso, je ne parle plus au premier groupe, la vie est bien trop courte pour perdre son temps.
juju251
kplan:<br /> Et ce n’est pas la société pharmaceutique Eli Lilly qui va dire le contraire, elle qui a perdu au moins 16 milliards de dollars alors qu’un faux compte se réclamant de l’entreprise a annoncé que l’insulte allait être gratuite.<br /> Parce que les gens payaient pour se faire insulter ? <br /> Correcteur auto activé ? <br /> Bien vu !<br /> J’étais PTDR quand je l’ai vu. <br /> Remonté à la rédac’.
jbobby
Merci bien de nous informer tous les jours sur Twitter. Je cherchais un nouveau feuilleton depuis qu’ils nous ont supprimé Plus Belle La Vie et je suis donc rasséréné.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

L'offre Disney+ plus abordable, mais avec de la pub, arrive... la hausse de prix aussi
Amazon brade son Fire TV Cube à quelques jours de Noël
C'est déjà Noël chez les VPN, découvrez le TOP 3 des promos du moment !
Fêtez Noël en musique avec l'enceinte Bluetooth JBL GO 3 à -25% chez Amazon
Ce pack Oppo Find X5 + écouteurs sans fil fera forcément plaisir sous le sapin !
Vente flash sur l'Apple Watch Series 8 chez Fnac avec en plus 40 € sur votre compte adhérent
Twitter va
Cdiscount vous propose un SSD 2,5
Grosse réduction sur le pack Amazon Echo Dot 5 avec une prise connectée Meross Smart Plug
Quand Amazon s'Inspire de TikTok : fausse bonne idée ou pas ?
Haut de page