Une ancienne salariée de Facebook reproche à Zuckerberg de faire passer les profits avant la sécurité

04 octobre 2021 à 17h30
11
Mark Zuckerberg © US Congress
Mark Zuckerberg, Fondateur et P.-D.G. de Facebook, lors de son audition au Congrès américain. © Congress

Prioriser les intérêts de l'entreprise plutôt que ceux des usagers de son service, tel est le reproche fait par une ancienne cheffe de produit à son ex-employeur : Facebook. Le réseau social, déjà dans la tourmente depuis de longues semaines, fait ainsi l'objet d'une polémique supplémentaire.

Une déferlante partie d'articles publiés par le Wall Street Journal et provenant de documents internes à Facebook partagés, au moins pour partie, par Frances Haugen, qui a quitté la firme en mai dernier. L'ancienne salariée de Facebook s'est exprimée sur CBS durant un quart d'heure ce 3 octobre pour justifier sa position.

Certains choix de Zuckerberg causeraient des dommages

Frances Haugen ne travaille plus chez Facebook, mais elle est pour autant décidée à ce que les choses changent au sein du réseau social fondé en 2004 par Mark Zuckerberg. L'ancienne cheffe de produit accuse Facebook de « perpétuer un mal, notamment en ne traitant pas correctement la haine sur la plateforme, mais aussi en contribuant aux troubles de l'alimentation connus, aux pensées suicidaires et en prenant des décisions dans son propre intérêt plutôt que celui de ses utilisateurs ».

L'écho de son interview est d'autant plus fort que Frances Haugen n'a pas choisi n'importe quelle émission pour s'exprimer. 60 Minutes est une institution de CBS aux Etats-Unis depuis plus de cinquante ans, et la vidéo publiée sur YouTube cumule déjà près de 420 000 vues en seulement treize heures sur la chaîne officielle de l'émission.

Frances Haugen est cependant claire : elle n'accuse pas Mark Zuckerberg d'avoir « créé une plateforme haineuse » et déclare « avoir beaucoup d'empathie pour lui ». Néanmoins, ce dernier « a permis de faire des choix entraînant une plus grande visibilité et un portée plus importante pour le contenu haineux et polarisant », selon son ancienne employée.

Facebook conteste la vision de Haugen

L'interview de Frances Haugen avec le journaliste de CBS Scott Pelley est à retrouver en vidéo YouTube ci-dessous. Et, dans une certaine logique, ses propos ont été suivis par un démenti de la part de la directrice des politiques de communication de Facebook, Lena Pietsch. Celle-ci a déclaré que « chaque jour, les équipes [de Facebook, ndlr.] doivent concilier la protection de la capacité de milliards de personnes à s'exprimer ouvertement, et la nécessité de faire de la plateforme un endroit sûr et positif. Nous continuons à apporter des améliorations significatives pour lutter contre la propagation de fausses informations et de contenu préjudiciable ».

De son côté, Frances Haugen a déjà transmis plusieurs documents internes au Wall Street Journal qui ont permis au média américain de sortir une série d'articles suscitant la controverse, portant notamment sur la perception qu'a Facebook de l'utilisation qui est faite d'Instagram par les plus jeunes.

Frances Haugen a également prévu d'aller témoigner cette semaine devant le Congrès américain pour encourager les autorités américaines à réguler le réseau social. En septembre, ses avocats ont déposé plusieurs plaintes auprès de la Securities and Exchange Commission : en effet les données internes de Facebook contrediraient les déclarations publiques faites par la firme. Une affaire loin d'être close en somme.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
philumax
Zuckerberg de faire passer les profits avant la sécurité / ça se comprend…<br /> C’est un patron !<br /> Y a des gens qui rêvent.
Catstom
Comme pour toutes les grosses boites à fric multinationales…
Maitre_Yoda
Grosse panne mondiale de facebook d’ailleurs
bennukem
C’est ce qu’on attend d’une entreprise, faire des profits.<br /> La sécurité commencerait par les personnes qui fichent toute leur vie dessus.<br /> Au passage, je doute que Zuckerberg se fasse des cheveux blancs. Il doit déjà dormir sur un paquet de cash et faire ses besoins dans des toilettes en or en pensant à sa journée de glande.
philouze
«&nbsp;Zuckerberg de faire passer les profits avant la sécurité / ça se comprend…<br /> C’est un patron !<br /> Y a des gens qui rêvent.&nbsp;»<br /> Je suis patron, merci de ne pas généraliser.<br /> De très nombreux dirigeants suivent au contraire aveuglément la logique «&nbsp;safety first&nbsp;» et encore heureux, si le monde était drivé comme Zuck drive sa boite, tes centrales nukes, tes trains, les bus qui emmènent tes enfants à l’école … je ne te fais pas un dessin.
Yves64250
Oui facebook ne répond pas,aucune info sur ce qu’il se passe,problème de sécurité ? je sors
SlashDot2k19
Tu peux pas comparer un site internet avec une centrale nucléaire, des bus, des trains qui sont ultra réglementés a juste titre. Cette comparaison n’a aucun sens.<br /> En effet Zuckerberg peut garder l’objectif de faire du bénéfice en priorité numéro 1.
bmustang
on voit ça depuis aujourd’hui !
cyrano66
Tout ça n’est pas de la dernière fraîcheur<br /> Qu’est ce que peut dire de nouveau une ancienne employée que les sénateurs ne lui aurait pas déjà mis dans la tronche ?<br /> Ça a changé quelque chose ? Non<br /> Il y’a t’il eue régulation ? non<br /> A croire qu’il s’en fou ou qu’il bosse dans une autre dimension.<br /> Quant à ses lignes de défense on les connaît.<br /> On n’arrête pas le progrès, vous n’avez rien compris à internet et je sais pas.
Khonar_LeBarban
1/ Arrêtons de transformer le sentiment d’injustice qui nous anime tous devant ce monde décadent en trouvant des boucs emissaires : non, les patrons, ce n’est pas le mal. Les entreprises font ce que leur patron leur demande, petites ou grandes elles peuvent nourir la planète, ou bien tuer des gens, tous ne font pas le même choix. Par ailleurs, avis aux cadres de grosses boites, en moyenne, un patron de petite PME/PMI gagne moins que vous, après avoir hypothéqué leur barraque et en dormant mal les fins de mois en espérant pouvoir payer les employés qui comptent sur eux pour toucher leur salaire.<br /> 2/ Le profit, est une nécessité économique. Je suis désolé que les Français soient aussi nuls en économie, ils ont pourtant des prix Nobel dans cette matière… Les profits d’aujourd’hui sont les investissements de demain et les emplois d’après-demain, Helmut Schmidt a encore raison : les profits sont un moyen. C’est quand ils deviennent une fin (faim?) en soi qu’il y a des problèmes.<br /> 3/ TOUT EST QUESTION D’OBJECTIFS et de stratégie pour les atteindre. Zuckerberg (mais regardez sa face de robot!) renie toute son humanité pour le dieu Dollar, c’est un fait. J’aimerais qu’il explique à ses enfants, que sa fortune vient d’une entreprise dont il a volé le concept et qu’il a développé par tous les moyens, y compris ceux qui ont rendu des milliards de gens malheureux. Zuckerberg veut être le Maitre du Monde, et le plus vite possible, la sécurité n’est pas sa priorité, puisqu’il considère que les données personnelles appartiennent à tout le monde, sauf les siennes (chaterton sur son MAc!) comme ses autres copains milliardaires mégalos Bill ou Jeff.<br /> Mais on me souffle dans l’oreillette que la loi du Karma le punit en ce moment même, il vient de perdre 6% de sa fortune virtuelle…à cause de la panne mondiale de ses services.
clockover
Vous ne devez pas connaître beaucoup de patron…<br /> Les géants du CAC40 qui ne sont là que pour manager oui mais les patrons qui fournissent de l’emploi, pensent à la vie de leur salarié, pensent à la satisfaction/sécurité de leur client, etc… sont bien plus nombreux
philumax
«&nbsp;Vous ne devez pas connaître beaucoup de patron…&nbsp;» Merci, j’ai travaillé toute ma vie… Quand j’étais gamin, j’aidais mes parents. Quand il a fallu bosser après les diplômes, mon cher papa m’a dit " si tu trouves pas du boulot, je te fous dehors!" Donc, j’ai trouvé du boulot, à l’usine (conserverie). J’y allais à vélo. J’y ai passé un an, je travaillais du Lundi au Dimanche. J’étais mineur, la paye n’était pas grosse, donc, je faisais du rab et je travaillais avec mes patrons, le Week-End. Je me suis toujours bien entendu avec eux (père et fils) Puis j’ai changé de boulot et je suis passé dans la fonction publique : postier. Là aussi, il y a des patrons et je m’entendais très bien aussi avec eux, sauf avec certains, mais je n’étais pas le seul. J’ai aussi travaillé un peu à droite et à gauche, pour augmenter un peu ma paye (la paye d’un postier, c’est pas gras, mais elle avait un avantage, elle tombait tous les mois ).
clockover
Alors vous devez savoir que la grande majorité des patrons préfère la sécurité de leurs collaborateur que l’inverse…<br /> Quand à «&nbsp;j’ai travaillé toute ma vie&nbsp;» oui oui c’est ce que disent tous les retraités qui pourtant on la plus longue retraite du monde ^^.
Blackalf
@philouze message supprimé pour le motif message à caractère insultant.
cyrano66
c’est assez maladroit de mettre dans le même sac un Zuck, CEO et actionnaire majoritaire d’une boîte de 45000 personnes Et le chef d’entreprise d’une PME de 12 salariés.<br /> Les grandes entreprises donnent l’impression qu’il n’y a qu’elles à faire tourner le monde, pourtant elles n’emploient « que » 30% des salariés.<br /> L’avantage c’est que leur structure en conseils d’administration d’actionnariats permet à leur CEO de tellement diluer la responsabilité qu’ils sont relativement à l’abri de la case prison.<br /> Et avec pas moins de 12 fonds de pension dans son actionnariat pas très étonnant<br /> Alors que le patron de la PME du coin il serre plutôt les fesses et sait l’intérêt de se soucier de la sécurité de ses salariés et de ses clients si il ne veut pas avoir une tonne d’emmerdements.
philumax
J’ai pris ma retraite, à 63 ans et demi, ce n’est pas vieux, je suis en retraite depuis le 1er Janvier 2019…<br /> Alors les retraites longues, ce n’est sûrement pas pour moi, c’est plutôt mal barré, à cause d’une poignée de gens qui ne se conduisent pas bien.
clockover
à 63 ans avec une espérance de vie de 80 (homme) /85 (femme) ce n’est juste que le quart d’une vie presque. C’est bien ce que je dis, la retraite la plus longue du monde.
cyrano66
Désolé mais ça ne rime à rien comme réflexion.<br /> Déjà « du monde » ça veut rien dire il faut comparer ce qui est comparable.<br /> « La retraite la plus longue » pas mieux.<br /> Il faut raisonner en âge de départ et en durée de cotisation.<br /> 62 ans c’est l’âge minimum en France pour les personnes nés avant 1956 avec 42 ans mini de cotisations. Et pour pouvoir prétendre au taux plein.<br /> C’est en aucun cas une généralité.<br /> Et les réformes successives font que pour les générations post 1956 et les suivantes le 62 ans à taux plein n’est plus d’actualité.<br /> Un diplômé bac+5 qui n’a pas travaillé pendant ses études et qui est né en 1965 aura « peut-être » sa retraite à taux plein à 65 ans sinon c’est 67 ans.<br /> Et globalement l’Europe (base comparable) est en train de s’harmoniser autour de 65.<br /> Maintenant rien ne vous oblige à partir à cet âge si vous avez encore les capacités de bosser. Il n’y a pas d’âge maxi en France pour bosser.<br /> Mais vous devrez être à votre compte, parce qu’en entreprise on commence à vous monter la porte passé 50 ans alors escompté pas trop qu’on vous garde jusqu’à 70 ans.
Palou
@tous : le sujet de l’article n’est pas l’age de la retraite en France (ou ailleurs)<br /> MAIS : Une ancienne salariée de Facebook reproche à Zuckerberg de faire passer les profits avant la sécurité<br /> Merci de revenir au sujet de l’article
philumax
Et si on parlait de toi ?
Jean-Claude.Quenon
Votre dernière phrase est pour le moins malheureuse…devraient-ils s’excuser d’être encore vivant selon vous?
clockover
Pas du tout ce n’est pas un reproche.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

GX290 Pro, le smartphone ultra-résistant de Gigaset à la batterie XXL (Interview)
Le Xiaomi Redmi Note 11 sera équipé d'un écran AMOLED 120 Hz
Avec le BIG RED, RED by SFR fracasse les forfaits mobiles concurrents
Forfait mobile : profitez de 80 Go chez Free mobile pour à peine 11€
Google Pixel Stand 2 : vous n'en avez pas entendu parler mais pourtant il arrive bientôt
Huawei dévoile le Nova 9, son flagship à destination des
Onyx Boox lance trois nouvelles liseuses grand format (et une grosse mise à jour logicielle)
Pixel 6 vs iPhone 13, un combat sans vainqueur (sur le papier) ?
Samsung s'ennuie et nous parle des nouveaux coloris du Galaxy Z Flip 3 et Watch 4
OPPO développe ses propres puces, destinées à ses téléphones haut de gamme (et aux OnePlus ?)
Haut de page