Instagram toxique pour les ados ? Facebook riposte... sans dévoiler de nouvelles données

27 septembre 2021 à 10h40
6
Instagram_cropped_0x0
© Shutterstock

Après de nombreuses révélations du Wall Street Journal sur l'impact du réseau social appartenant à Facebook , Instagram , la firme de Mark Zuckerberg tente de riposter par une réponse point par point aux affirmations du journal américain.

Des arguments n'apportant pas de nouvelles données concrètes de la part du réseau social, qui est ainsi accusé d'avoir connaissance de l'impact d'Instagram sur les plus jeunes, notamment les jeunes filles, sans concrètement chercher à y remédier. Antigone Davis, responsable monde de la sécurité de Facebook, doit prochainement comparaître devant le sous-comité en charge du commerce au Sénat américain.

Facebook serait au courant de l'impact d'Instagram sur les plus jeunes

Durant le mois de septembre 2021, le très sérieux Wall Street Journal a publié une série d'articles sur la compagnie Facebook, et notamment sur le réseau social Instagram. Deux semaines plus tard, l'impact de ces investigations, permises par une série de fuites de données selon le journal américain, ne cesse de croître.

En effet, Facebook est notamment pointé du doigt pour avoir connaissance de l'impact d'Instagram sur les plus jeunes, particulièrement de sexe féminin, sans pour autant œuvrer à des améliorations concrètes permettant d'y remédier concrètement.

Par l'intermédiaire de Pratiti Raychoudhury, Vice-présidente de Facebook déléguée à la recherche, le réseau social a tenté de répondre aux allégations du WSJ par un billet sur son blog. Arguant que nombre de chiffres utilisés par le WSJ proviennent d'une étude n'impliquant qu'une quarantaine d'utilisateurs, celle-ci affirme que les données divulguées sont mal interprétées. Si certains chiffres peuvent illustrer un impact positif d'Instagram chez les jeunes filles comme les jeunes garçons, la dégradation de l'image du corps, par exemple, (32 % d'impact négatif d'Instagram contre 22 % de positif) chez les jeunes filles serait donc bien connue de Facebook.

Antigone Davis appelée à comparaître devant la sous-commission sénatoriale déléguée au commerce.

Facebook, qui comptait mettre en place un « Instagram pour enfant », pourrait bien devoir revoir sa copie. Rejetée par une majorité de sénateurs démocrates, l'idée d'un tel réseau social, conjointement avec les révélations du Wall Street Journal, doit conduire Antigone Davis à répondre devant la sous-commission sénatoriale américaine du commerce.

Marsha Blackburn, Sénatrice du Tennessee et Richard Blumenthal, Sénateur du Connecticut, ont annoncé mardi dernier avoir lancé une investigation en ce sens et prochainement auditionner Antigone Davis, sans donner encore de date.

L'impact d'Instagram sur la perception qu'ont les utilisateurs d'eux-mêmes et les réactions négatives que des publications peuvent susciter sont régulièrement pointés du doigt, y compris par des célébrités. L'auteure-compositrice-interprète américaine Billie Eilish estime avoir perdu près de 100 000 abonnés sur Instagram après son changement de look, médiatisé notamment grâce à la une du journal Vogue en mai dernier.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
natanoj
Tous les réseaux sociaux sont toxiques, de Facebook jusqu’à LinkedIn en passant par Insta. Pas besoin d’études scientifiques pour s’en apercevoir.
Pronimo
Tout comme TikTok, SnapChat… beaucoup vivent déconnectés de la réalité en prenant argent comptant les personnes qui les influencent sur ces réseaux.
Cynian90
Les utilisateurs malheureux n’avaient qu’à pas naîtrent moche, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise.
sirifa
Ils faut des études scientifiques, le ressenti n’est pas un bon indicateur.<br /> Et si ces études permettaient de mettre en évidence certains mécanismes problématiques ça serait encore mieux.
natanoj
C’est pourtant assez simple. Tout comme l’arrivée du sms à son époque, des études ont mis en évidence une évidence(sic), la déshumanisation de l’échange. On n’a plus l’interlocuteur en face et on ne peut deviner la portée des mots sans le language corporel associé. Pour les réseaux sociaux (et les forums aussi), on ajoute d’autres problèmes, comme l’effet de groupe, travestir la réalité, la quête d’attention permanente ou le besoin d’imposer ses idéaux. Tous ces problèmes amènent à des formes pernicieuses de dicature.
Jean66
Quand on voit les parents qui fournissent des tablettes et smartphones a leurs enfants sans surveillance des 2-3 ans pour être tranquille
sirifa
Une évidence n’est pas un bon critère pour prendre des décisions.<br /> La science est utile parce qu’elle permet de mettre en évidence des choses souvent contre intuitive.<br /> L’intuition est bonne pour la survie, pas pour mettre en évidence la réalité.<br /> Ici on peut remplacer intuition par expérience personnel.
natanoj
Je ne suis pas vraiment d’accord dans ce cas précis. La sociologie n’est pas une science exacte et aucune conclusion ne saurait faire consensus. Les idées véhiculées y sont fortement influencées par les intuitions et les expériences de chacuns. C’est pourquoi même si ce que j’avance n’est en aucun cas une preuve irréfutable, elle apporte un élément de réponse. Par exemple, la dictature de la beauté est fortement débattue depuis des décennies, les réseaux sociaux n’en sont que les catalyseurs au même titre que la pensée unique, dont on a la preuve dernièrement avec les histoires de pass. Pas besoin d’être spinoza pour démêler certaines ficelles. : )
Cynian90
Quasiment impossible d’étudier le sujet de façon scientifique il me semble, les questionnaires ça pue, et les neurosciences se limiteraient à la réaction immédiate. La sagesse populaire semble être le meilleur outil ici.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

GX290 Pro, le smartphone ultra-résistant de Gigaset à la batterie XXL (Interview)
Le Xiaomi Redmi Note 11 sera équipé d'un écran AMOLED 120 Hz
Avec le BIG RED, RED by SFR fracasse les forfaits mobiles concurrents
Forfait mobile : profitez de 80 Go chez Free mobile pour à peine 11€
Google Pixel Stand 2 : vous n'en avez pas entendu parler mais pourtant il arrive bientôt
Huawei dévoile le Nova 9, son flagship à destination des
Onyx Boox lance trois nouvelles liseuses grand format (et une grosse mise à jour logicielle)
Pixel 6 vs iPhone 13, un combat sans vainqueur (sur le papier) ?
Samsung s'ennuie et nous parle des nouveaux coloris du Galaxy Z Flip 3 et Watch 4
OPPO développe ses propres puces, destinées à ses téléphones haut de gamme (et aux OnePlus ?)
Haut de page