Mark Zuckerberg ne veut pas que la politique gâche votre expérience sur Facebook

29 janvier 2021 à 18h53
28

Depuis les élections présidentielles américaines de 2016, la politique et la place qu'elle prend sur Facebook est une grosse épine dans le pied de la plateforme. Après de multiples tentatives pour faire preuve de transparence et redorer son blason, l'entreprise pense désormais à réduire la place de la politique sur le fil d'actualité des utilisateurs.

En parallèle, les recommandations de groupes dédiés à des questions sociales et politiques pourraient être complètement supprimées du réseau
social, annonce Mark Zuckerberg.

Un énième changement pour Facebook ?

Facebook vit depuis toujours au rythme de la vie politique, américaine et
internationale. On se souvient, il y a dix ans désormais, de la place qu'avait eu la plateforme à l'occasion des Printemps arabes. Mais, depuis 2016, le Brexit et l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche, c'est surtout au rythme des controverses que Facebook vit.

Mark Zuckerberg compte mettre un terme à ce lien entre la plateforme et la vie politique. Lors de la présentation des résultats trimestriels du groupe, le fondateur de Facebook a révélé ses perspectives pour l'année à venir. « Les gens ne veulent plus que la politique et le combat
[militant] prennent trop de place dans leur expérience » a-t-il affirmé, sans préciser les limites de ce qui caractérise le Facebook politique du Facebook, pourrait-on dire, social.

Son objectif, néanmoins, est de « décourager les conversations clivantes » et de créer une expérience « positive » pour les utilisateurs. Ainsi, 2021 devrait être l'année pour « inventer des moyens de créer des opportunités économiques, construire des communautés et aider les gens à simplement s’amuser » selon Mark Zuckerberg.

La fin des recommandations de groupes « militants »

Durant son speech, Mark Zuckerberg a expliqué que Facebook avait, en 2019, supprimé plus d'un millions de groupes « politiques » violant ses règles d'utilisation. Il veut désormais ne plus encourager les utilisateurs à rejoindre des groupes militants, même si ceux-ci ne violent pas les règles de Facebook.

« Désormais, nous planifions de garder hors des recommandations les groupes civiques ou politiques (…). Pour être clair, c'est une continuité
du travail que nous avons accompli récemment pour faire redescendre
la pression et décourager les conversations et communautés qui divisent »
a affirmé Mark Zuckerberg, en rappelant que les groupes politiques ne seraient pas bannis, mais simplement écartés des recommandations.

De la même manière, il a expliqué que le réseau social réfléchissait
à modifier le fil d'actualité de façon à ce qu'il mette moins en avant les sujets politiques. « Nous travaillons encore à la meilleure manière pour faire cela » a-t-il dit, sans donner plus de détails.

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
28
19
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Envie d'une réelle immersion lors de vos séances ciné à la maison ? Découvrez notre comparatif des amplis Home-Cinema
SoundCloud lance son système de rémunération
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?
La Space Force, entre risée mondiale et future élite numérique
Blade (Shadow), placée en redressement judiciaire, cherche un repreneur
Ionity, formé par Volkswagen et BMW, veut booster le réseau de recharge européen
Xbox Game Pass : NBA 2K21 et une vague de jeux de sport débarquent bientôt
Brave va lancer un moteur de recherche privé et basé sur un index indépendant
AMD officialise la Radeon RX 6700 XT et avance quelques benchmarks
Forfait RED by SFR : plus que quelques jours pour profiter de l'offre 100 Go à 15€/mois
Haut de page