Face à Twitter, Facebook se présente comme le défenseur de la liberté d'expression... et des fake news

29 mai 2020 à 12h09
17
Mark Zuckerberg © Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Mark Zuckerberg a expliqué sur Fox News que son réseau social ne se posait pas « en arbitre de la vérité » et défend l'idée de neutralité des plateformes vis-à-vis des opinions des personnalités politiques.

Donald Trump a trouvé un allié inattendu dans sa bataille contre Twitter en la personne de Mark Zuckerberg.

Facebook entend garantir la pluralité des opinions

Le président des États-Unis vient de signer un décret qui pourrait à l'avenir lever l'immunité des plateformes d'hébergement de contenus, comme Twitter et Facebook, et les rendre responsables des messages postés et de leurs actions de modération.

Donald Trump, visiblement vexé, a fait passer ce texte de loi suite à l'ajout d'un message d'information par Twitter sur deux de ses tweets et renvoyant à une plateforme de fact-checking.

Interrogé à ce sujet sur la chaîne républicaine et pro-Trump Fox News, le fondateur de Facebook, sans approuver la démarche du président américain, a expliqué que son entreprise avait « une politique différente de celle de Twitter à ce sujet ».

« Je crois fermement que Facebook ne devrait pas être l'arbitre de la vérité de tout ce que les gens disent en ligne. Les entreprises privées ne devraient probablement pas le faire, les plateformes, en particulier, ne devraient pas être en mesure de le faire », ajoute Mark Zuckerberg.

Zuckerberg ne s'engage pas dans le débat en prévision des élections présidentielles 2020

Ce n'est pas la première fois que le fondateur du plus grand réseau social au monde plaide pour un respect total de la liberté d'expression, même à propos des messages les plus mensongers et fantaisistes.

Il y a quelques mois, Facebook avait annoncé que ses règles de modération ne s'appliqueraient pas aux personnalités politiques, qui pourraient publier ce qu'elles souhaitent sans vérification des informations par les équipes de fact-checking.

Une manière pour la plateforme de ménager les sensibilités en vue des élections présidentielles 2020, qui verront les équipes de campagne dépenser des millions de dollars en publicité sur le réseau social.

Le fondateur de Twitter Jack Dorsey a immédiatement répondu à Mark Zuckerberg, sans jamais le citer, en indiquant que sa plateforme ne se considère pas non plus comme un « arbitre de la vérité » mais continuera à « mettre en évidence les déclarations contradictoires et de montrer les informations litigieuses afin que les gens puissent juger par eux-mêmes ».

Source : The Guardian

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
17
Fodger
Mouaauahahahhahah la meilleure de la journée, il est marrant le Zucker avec ses yeux injectés de sang … On lui rappelle les messages ciblés pendant la présidentielle américaine ?
i5i5
Il est toujours temps de retourner sa veste, et quand elle craque, on retourne le pantalon
Bombing_Basta
La censure à deux vitesses qu’il brandis…
nirgal76
«&nbsp;continuera à « mettre en évidence les déclarations contradictoires et de montrer les informations litigieuses afin que les gens puissent juger par eux-mêmes&nbsp;»<br /> Les gens devraient toujours juger par eux mêmes et vérifier par eux mêmes, pas seulement quand twitter leur indique de le faire, c’est là qu’ils s’érigent trompeusement en garant de la vérité (et que les gens sont bêtes)
sifujedi
Twitter et Facebook doivent garantir la liberté d expression, mais en aucun cas , ils doivent être les défenseurs de la censure.
Doss
Franchement ce débat me soule, je pense vraiment que la fake news c’est la contre partie de la liberté d’expression et qu’il faut l’accepter. Si les gens ne sont pas capable de décortiqué un info pour vérifier si elle est vrais ou fausse le probleme ce n’ai pas la fake news mais les gens qui gobe tous ce qui va dans leur sens.<br /> Et pour en revenir à la news, du coup les politiques on un permit de mentir ? c’est vraiment ridicule…
arbor111
Ce cynisme est à vomir. Quand Mark Zuckerberg va tomber, ça va faire mal.
obbiclubic
Les fake news rapportent de l’argent … il est là pour faire de l’argent … il défend les fake news : A nous d’être assez intelligents pour ne pas les boire !
Feladan
Doss:<br /> le probleme ce n’ai pas la fake news mais les gens qui gobe tous ce qui va dans leur sens<br /> Si je t’attaque avec un couteau et que je te blesse.<br /> C’est qui le problème ? Moi ? Le couteau ? Ou toi qui n’as pas réussi à te défendre (pour X raison idéologique, psychologique, physique, etc) ?<br /> Si quelqu’un manipule une personne pour qu’il me fasse un chèque ou une action que je désire, c’est qui le problème ? Le manipulant, l’abus de faiblesse, ou le manipulé ?<br /> On peut débattre de la culpabilité de la personne qui ne vérifie pas ce qu’elle entend, moi je la considère plus comme une victime, que le réel problème. Car elle n’est visiblement pas capable de vérifier, ce n’est même pas de la volonté (ce qui je te l’accorde lui donnerait une culpabilité plus élevée), c’est je pense plutôt une incapacité.
vidarusny
Ce qui m’amuse dans le débat de la liberté d’expression, c’est qu’elle n’est pas assumée ! Il est étonnant de voir à quel point les personnes s’autocensurent dès qu’ils se savent écoutés ou lus… Ces mêmes personnes très agressives véhémentes peuvent être des agneaux si elles ne se sentent pas protégé par l’anonymat… Au point d’oublier que la loi de la république, que la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres… bref la société quoi…<br /> En bref il faut sanctuariser la liberté d’expression mais ne pas passer à coté du débat des conditions ou cette liberté s’exerce, et ça on ne le dit pas assez à mon avis.
Riuzaki
Twitter choisit de ne pas censurer mais d’équilibrer en donnant la possibilité d’avoir une perspective différente.<br /> Contrairement à Facebook, ils semblent avoir compris que leur plateforme influence les utilisateurs d’une manière ou d’une autre, même sans intervention directe sur les messages par le biais des algorithmes et des abus par des personnages officiels(impossible de supprimer un compte présidentiel dans les faits …) .<br /> Je vois pas mal de limites à cette décision de Twitter, mais l’intention a l’air honnête et effectivement transparente.
philouze
«&nbsp;Les gens devraient toujours juger par eux mêmes et vérifier par eux mêmes, pas seulement quand twitter leur indique de le faire, c’est là qu’ils s’érigent trompeusement en garant de la vérité (et que les gens sont bêtes)&nbsp;»<br /> donc dans la même phrase, tu les trouves bêtes, mais suffisament pour vérifier par eux même…
philouze
«&nbsp;Contrairement à Facebook, ils semblent avoir compris que leur plateforme influence les utilisateurs…/…<br /> Je vois pas mal de limites à cette décision de Twitter, mais l’intention a l’air honnête et effectivement transparente.&nbsp;»<br /> C’est même la moindre des choses, si on juge les gens suffisament responsables pour déterminer ce qu’est une fake ou pas [ ce qui n’est PAS le cas c’est juste une évidence que les hypocrites libertariens refusent d’assumer ] , alors on doit les juger tout aussi responsables de ne pas croire un simple label «&nbsp;fake&nbsp;» ou «&nbsp;non prouvé&nbsp;» ou «&nbsp;incite à la violence&nbsp;» apposée par la plateforme cette même contribution.<br /> Il ne s’agit pas de définir ce «&nbsp;qu’est la vérité&nbsp;» , c’est un sophisme d’appel à l’émotion (la pravda tout ça…) , appuyer sur le fait qu’une info est non démontrée, ou rappeller que quelque chose est violent, une appologie de crime, ou est une arnaque démontrée, c’est juste faire oeuvre de santé sociale.<br /> Je ne vois pas en quoi démontrer un mensonge éhonté (les chiffres de la campagne de BoJo par exemple) serait «&nbsp;s’arroger la vérité&nbsp;».
nirgal76
Non t’as juste pas compris mon propos.
epodotcom
«&nbsp;mettre en évidence les déclarations contradictoires et de montrer les informations litigieuses afin que les gens puissent juger par eux-mêmes&nbsp;» justement les gens ne se font pas une idée par eux même puisque tout ce qui contredit les idées politiques de twitter est soit supprimé, soit modéré…
Blues_Blanche
Quand est-ce qu’on va interdire ces réseaux de collecte d’information ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Ce pack Oppo Find X5 + écouteurs sans fil fera forcément plaisir sous le sapin !
Vente flash sur l'Apple Watch Series 8 chez Fnac avec en plus 40 € sur votre compte adhérent
Twitter va
Cdiscount vous propose un SSD 2,5
Grosse réduction sur le pack Amazon Echo Dot 5 avec une prise connectée Meross Smart Plug
Quand Amazon s'Inspire de TikTok : fausse bonne idée ou pas ?
Un antivirus hyper efficace et gratuit ? Voici la bonne solution
Apple iPhone 14 Plus : une jolie baisse de prix chez Amazon avant Noël
Chrome : Google annonce un mode économie d'énergie et de mémoire !
Elon Musk a transformé des bureaux de Twitter en chambre... parce que le travail n'attend pas
Haut de page