Facebook a écarté des recherches internes visant à réduire la polarisation des opinions des utilisateurs

27 mai 2020 à 09h30
16
Mark Zuckerberg © Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Les cadres de l'entreprise ont volontairement mis fin à un programme montrant comment la plateforme enferme ses utilisateurs dans une chambre d’écho.

En quelques mots :

  • Mark Zuckerberg a abandonné un programme visant à rendre Facebook moins clivant. Des recherches menées par Facebook en interne en 2018 ont montré que le réseau social rendait ses utilisateurs de plus en plus enclins à adopter des positions extrêmes sur différents types de sujets. Ces recherches proposaient également des pistes pour éviter cet écueil. Mais elles ont été abandonnées sur ordre de Mark Zuckerberg et d’autres cadres de l’entreprise, qui craignaient qu’elles ne donnent mauvaise presse à Facebook. C’est ce que révèle une enquête du Wall Street Journal.

  • Le phénomène de la chambre d’écho. Facebook utilise différents types d’algorithmes pour décider quels contenus afficher lorsque les utilisateurs surfent sur le réseau social. L'objectif est notamment de faire en sorte que nous restions le plus longtemps possible sur la plateforme, et pour cela, les algorithmes tendent à exploiter un biais du cerveau humain, qui consiste à préférer les informations qui renforcent nos croyances. Ainsi, ces algorithmes ont tendance à mettre en avant des contenus présentant une version extrême de ce que nous pensons déjà, polarisant ainsi nos attitudes et nos opinions. C’est ce que l’on nomme la chambre d’écho des réseaux sociaux. Par exemple, si les algorithmes détectent qu’un utilisateur exprime des doutes quant à l’efficacité des mesures du confinement, ils risquent de lui montrer des vidéos affirmant que l’épidémie est un complot orchestré par Bill Gates .

  • Un autre Facebook est-il possible ? Facebook a été critiqué dernièrement pour le grand nombre de théories conspirationnistes qui ont circulé sur la plateforme depuis le début de la crise sanitaire. Le réseau social s’efforce de trouver un équilibre difficile entre le respect de la liberté d’expression et la lutte contre la circulation d’informations potentiellement dangereuses. Mais comme le montre cette recherche, le problème pourrait résider dans la façon même dont le réseau social fonctionne : parce qu’il s’appuie sur la publicité, il cherche à maximiser le temps que les utilisateurs passent dessus, et donc à leur proposer des contenus polarisés. Facebook devrait donc repenser intégralement son modèle pour résoudre ce problème, chose que Mark Zuckerberg ne semble, pour l’heure, pas prêt à faire. 
Modifié le 27/05/2020 à 11h27
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
9
bmustang
je ne connaitrais jamais facebook ! Hourra me diront certains et snif me diront d’autres !?
Doss
«&nbsp;Facebook utilise différents types d’algorithmes pour décider quels contenus afficher lorsque les utilisateurs surfent sur le réseau social.&nbsp;»<br /> Du coup supprimer ces algo ne serait pas la solution ? Perso j’ai lâchè Facebook depuis que la timeline n’est plus la chronologie des postes de gens qui je suis mais seulement des remonter d’algo. Je préfère largement tweeter ou je follow une grande diversité d’opinion donc pas de probleme d’écho.
arbor111
Il est clair que Facebook est une entreprise de manipulation, de trafic d’influences. Les gilets jaunes, Trump, le Brexit, etc… sont les vomissures de ce réseau social où la haine fait plus de trafic (et vend donc plus de publicité) que les photos de chatons ou les textes scientifiques. Donnez un merveilleux réseau social à des imbéciles et ils en feront un lieu de disputes et de propagation de haine. Pour le bien de l’humanité, quittez Facebook.
Doss
Les datas c’est un faut probleme sur Facebook, et que les datas soit en France ou ailleurs ça change rien. C’est au gens de faire gaffe a ce qu’il met sur les RS alors que d’autre objet connecter ou smartphone récupère bien plus de data de manière plus insidieuse.
Nmut
Pas de bol, twitter aussi te propose des comptes en lien avec tes opinions, désirs, envies ou biais…<br /> Tout internet est orienté vers ça: réseaux sociaux mais aussi moteurs de recherche, pubs, …<br /> De toute façon, vu la quantité d’informations disponibles, il est impossible d’étudier un panel d’opinions, tu filtreras toujours toi-même pour ne garder que ce qui te «&nbsp;caresse dans le sens du poil&nbsp;», c’est humain.
Doss
Sauf que ma timeline c’est seulement les personnes que je suis, leur tweet, leur retweet et leur like. Tout ce qui a autour de la timeline je m’en fou.
arbor111
Ce n’est pas un faux problème. La plupart des gens ignorent ce qui se trament derrière un like sur lequel ils cliquent innocemment. La protection des données et de la vie privée, c’est l’affaire des gouvernements, de la Cnil, de la justice, des constructeurs… On ne les entend pas beaucoup. Ne rien dire c’est être complice.
arbor111
L’algorithme de Facebook est beaucoup plus corrompu que celui de Twitter. Mais le principe reste le même. On rêve tous d’un réseau social open source, mais dès qu’un projet sain émerge, tout le monde va vers le projet toxique. A croire que la nature humaine est attirée par tout ce qui lui nuit.
Hyuril
Le gros souci c’est que maintenant la plupart des gens, la plupart des sites sont associés à Facebook au point qu’il est difficile assez souvent d’avoir certaines informations. C’est comme si Facebook avait privatisé Internet! On me dit souvent maintenant «&nbsp;c’est sur tel groupe Facebook&nbsp;». LoLiLoL merci Facebook
Nmut
Le problème vient de l’humain lui-même, le biais de confirmation est extrêmement puissant. Et bien sûr il est exploité à fond par FB ou autres…<br /> Etre open source, c’est bien dans le principe, mais cela ne changera pas fondamentalement la donne de l’attrait pour le trash, le complot et la confirmation! :-/ Même si on a un outil qui propose toujours une visibilité par paire opinion / contre opinion, je ne suis pas sûr que cela change grand chose. Même les publications scientifiques qui sont bâties sur ce principe génèrent des discutions toujours orientées.
Doss
Heu, le web c’est plutôt Google aujourd’hui, Google n’aime pas ton site t’as plus qu’a fermer. Google connait tout le contenue que visité chaque internaute via la pub, analytique, chrome et android etc… même sans utilise un service google en perso (gmail, android, chrome etc…), google connait plus sur ta vie réel que Facebook et tout autres gafam.
Doss
Tu sais que mes data qu’elle soit dans un système souverain ou non me change pas grand chose et ne me garantie rien. Je trouve même pire que l’état de mon pays est accès plus facilement a mes datas.<br /> Les pays qui on exiger à FB de stocker les datas en interne c’est seulement pour avoir la main dessus.<br /> Et franchement, mes photos si je veux les garder pour moi je ne le partage pas sur FB c’est aussi simple que ça.
orionb1
c’est vrai que quand la TL chronologique est quasiment devenue impossible à imposer, ça m’a bien fait ch…<br /> mais ce qui me dérange le plus avec Facebook, c’est qu’ils déprécient le contenu YouTube ou qui est extérieur et concurrent (Wordpress sans doute aussi). Tout est fait pour encourager le contenu interne, je n’aime pas des masses cela.<br /> sinon, le meilleur Algo, c’est celui qui te présente ce qui est vraiment important pour toi (mariages, naissances, meilleurs amis …) et qui n’est pas si important et qui te présente le reste au hasard.
Rapidkiller
Dis moi pas que c’est pas vrai
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

French Days : le Google Pixel 3a 64 Go en forte baisse
Après 10 ans d'absence, « Olive et Tom » revient en jeu vidéo le 28 août
Le célèbre disque dur Toshiba Canvio basics 2To bradé pour les French Days
Le Bose Headphones 700 revêt un nouveau coloris et s'étoffe d'un bundle avec étui de recharge
Xiaomi lancera ses Mi TV 4S en France le 19 juin : des téléviseurs 4K HDR dès 349€
Une Ghibli hybride rechargeable et un SUV Levante électrique pour relancer, encore, Maserati
Untold History of Arkane revient sur les projets fous du studio, dont Half-Life Ravenholm
French Days : la montre connectée Apple Watch Series 3 à moins de 200€
Alice : le projet d'avion électrique de l'Israélien Eviation est plus que jamais relancé
French Days : le casque bluetooth à réduction de bruit Jabra Elite 85h à moins de 180€
Haut de page