Facebook Papers : pourquoi nous devrions tous quitter Facebook (mais vous faites ce que vous voulez, hein)

25 octobre 2021 à 19h34
33
Mark Zuckerberg © US Congress
© US Congress

Les premiers articles concernant les Facebook Papers, comme sont désormais désignés les documents leakés par la lanceuse d'alerte Frances Haugen, sont sortis et dépeignent une entreprise accaparée par le profit et dépassée par le contenu haineux et violent présent sur son site.

Ces articles sont le résultat d'une collaboration entre plusieurs rédactions du monde entier, qui ont eu accès aux documents de la lanceuse d'alerte .

Facebook n'arrive pas à contrôler les effets de ses propres fonctionnalités

Les fonctionnalités les plus reconnaissables de Facebook – le bouton Like et le partage de publications – ne sont pas aussi innocentes qu'elles pourraient le laisser croire. À la suite de plusieurs recherches, certains employés de Facebook ont tiré la sonnette d'alarme, comme le montre cet article du New York Times . Ils rapportent les effets néfastes du bouton Like, notamment sur les adolescents qui l'utilisent pour se comparer entre eux et sur qui un manque de reconnaissance de leurs publications peut avoir un effet néfaste. Après un essai peu concluant consistant à le retirer pour quelques utilisateurs en 2019, l'entreprise a finalement conclu qu'il était un problème « assez bas sur la longue liste de problèmes que nous avons besoin de résoudre ».

Le système de partage a également fait l'objet de plusieurs recherches en interne. Les chercheurs ont conclu qu'il permettait aux utilisateurs de partager très rapidement de la désinformation, amplifiée par des systèmes de recommandation et de mise en avant de contenus partagés par les amis des utilisateurs. Le système de recommandation de groupes et pages a aussi été dénoncé par un chercheur, qui l'accusait de conduire les utilisateurs sur la voie des théories du complot. Depuis, quelques actions ont été entreprises par Facebook, pour permettre aux utilisateurs de cacher des posts ou de ne plus recevoir de recommandations de groupes politiques . Rien ne modifiant fondamentalement le fonctionnement du site, qui était pourtant ce qui était mis en cause par les employés.

Facebook n'arrive pas à protéger ses utilisateurs non-anglophones

Les articles de Reuters et du Monde se concentrent eux sur l'incapacité de Facebook à modérer correctement le contenu non-anglophone, particulièrement dans les pays les plus fragiles. Utilisé dans plus de 190 pays, le réseau social n'a pas les moyens de modérer correctement dans la plupart d'entre eux, alors même que le rôle de la plateforme dans la violence exercée dans certains de ces pays est reconnu. Pourtant, Facebook établit une liste tous les six mois des pays considérés comme à risque. Mais que ce soit au niveau de ses modérateurs humains ou de ses intelligences artificielles, l'entreprise a échoué de façon répétée à contrôler les propos haineux et la désinformation.

Les documents récupérés par les rédactions montrent que l'entreprise ne possédait pas en 2020 les outils nécessaires pour une détection automatique des posts contenant de la désinformation ou des propos haineux faits en birman pour la Birmanie, ou en oromo et amharique pour l'Ethiopie, deux pays considérés comme à risque. Pourtant, dès 2018, les Nations Unies avaient déjà souligné le rôle du réseau social dans la propagation de contenus haineux contre les Rohingyas en Birmanie. De son côté, Reuters note avoir trouvé de nombreuses publications en amharique sur le site, désignant des groupes ethniques comme étant des ennemis et contenant plusieurs menaces de mort.

Les documents soulignent les mêmes problèmes dans d'autres pays, comme l'Inde où plusieurs modérateurs ont exprimé en 2021 leur inquiétude face à la montée de posts appelant à la violence contre les musulmans. Ils alertent sur le fait que les algorithmes ne sont pas équipés pour détecter les termes haineux ou violents en hindi ou en bengali. Les mêmes inquiétudes concernant l'incapacité de détecter automatiquement les posts haineux ou violents ont été rapportées pour le Pakistan, l'Iran ou l'Afghanistan.

Le Monde se concentre sur les problèmes récurrents dans les pays arabophones, où l'entreprise cumule un manque de modérateurs humains capables de modérer les contenus et une intelligence artificielle qui se trompe très régulièrement et supprime des contenus tout à fait légitimes, ce qui conduit à une censure récurrente des utilisateurs. Les employés ont pourtant lancé l'alerte, soulignant le risque de violence dans ces pays amplifié par le réseau social, et l'importance d'un système de modération solide. En vain semblerait-il, une porte-parole de Facebook ayant admis qu'il restait encore du travail dans ce domaine.

Les décisions de Mark Zuckerberg mettent les utilisateurs en danger

L'article du Washington Post se concentre par ailleurs sur les décisions prises personnellement par le CEO de Facebook, Mark Zuckerberg. Ce serait notamment lui qui aurait décidé au final de répondre positivement aux demandes du gouvernement vietnamien qui réclamait plus de censure des publications qui le critiquaient. L'alternative étant l'interdiction pour Facebook d'opérer dans le pays, le CEO a préféré obtempérer, le Vietnam représentant plus d'un milliard de revenus annuels pour la firme, d'après une estimation d'Amnesty International.

Il aurait également sciemment menti au Congrès américain en déclarant que l'entreprise supprimait 94 % des contenus haineux, quand des recherches internes, auxquelles il avait accès, avancent plutôt le chiffre de 5 %. Lorsque des employés de WhatsApp ont proposé de faire une version en espagnol du centre d'informations sur les élections développé par Facebook pour les élections américaines de 2020, c'est le patron lui-même qui s'y est opposé, déclarant que ce n'était pas « assez neutre politiquement ». Il a également rejeté les propositions des chercheurs de l'entreprise pour réduire la désinformation sur le coronavirus dans les premiers mois de la pandémie.

À la suite de plusieurs décisions prises par le fondateur du réseau social, des membres de l'équipe chargée d'atténuer les préjudices causés par la plateforme ont quitté leur rôle en 2019. « Notre existence-même est fondamentalement opposée aux objectifs de l'entreprise, aux objectifs de Mark Zuckerberg », a déclaré l'un de ces employés. Une vision corroborée par l'article du New York Times, dans lequel plusieurs cadres de la société confirment que plusieurs changements proposés pour limiter la désinformation ont été bloqués au nom de la croissance.

Entre les bugs à répétition et les scandales qui éclaboussent régulièrement le réseau social le plus utilisé du monde, de nombreux membres ont pris une décision radicale : supprimer leur compte Facebook. Vous souhaitez faire de même ? Qu'à cela ne tienne, nous vous avons préparé un tutoriel pour savoir comment supprimer son compte Facebook en quelques minutes !
Lire la suite

Source : Engadget

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
26
obbiclubic
Je m’en fou complet. Je continuerai à Liker les photos du voyage à ma tata.
yam103
Un peu comme à chaque année, je reposte les voeux de la Russoisie au nouvel an, et je me fais systématiquement shooter pour des droits FIFA, alors qu’il n’y a que la place rouge, le kremlin, l’hymne russe.
Kratof_Muller
La patriot act s’invite dans tout SI américain mis à disposition au reste de la planète, il ne saurait donc y avoir de protection réelle des données car aucun de ces SI ne doit échapper aux scans de la NSA, dans cette optique FB joue son rôle, en empêchant la modération sous prétexte de croissance.<br /> Les contenus haineux, offensants, dangereux permettent de dresser une cartographie comportementale et de prévoir, se priver de ces informations n’est pas dans l’interet du renseignement intra et surtout extra territorial des US.
Baxter_X
«&nbsp;les documents leakés par la lanceuse d’alerte&nbsp;».<br /> En français on dit «&nbsp;fuités&nbsp;» ou «&nbsp;exfiltrés&nbsp;» et non «&nbsp;leakés&nbsp;».<br /> Sinon concernant l’article, il est clair quil faudrait quitter cette entreprise,mais on en est tous au même point. On le sait sans le faire.
norwy
Bravo pour cet article courageux et évidemment plein de bon sens.<br /> Ça n’arrêtera malheureusement pas le cœur de cible de FB : des gens qui n’en ont rien à foutre et dont la vie sociale tourne entièrement autour de celui-ci, de leur plein gré, bien sûr.
Doomy
J’ai jamais eu besoin qu’on me protège de quoi que soit de ce genre sur internet… je suis assez grand pour faire le tri moi même entre ce qui est de l’humour, de la haine, de la conspiration ou juste un point de vue différent.<br /> Et quand ça m’arrive de tomber sur un sujet réellement haineux ou conspi bah je scroll et passe à autre chose, incroyable non ?<br /> Non, la seule chose que me ferait quitter Facebook (pour ce que je l’utilise…) c’est le manque de sécurité au niveau de la vie privée et décidément pas un manque de modération/censure/autre…
Dahita
Facebook Market ceci dit, c’est top. C’est toujours gratuit pour le moment et bien pratique pour le recyclage et les economies. Outil au top pour vendre/acheter tout ce que l’on veut d’occasion facilement sans avoir a se taper des frais supplementaires du type Ebay + Paypal. Malheureusement on sent bien que ca va changer rapidement au vu des marchands et produits neufs qui commencent a y etre vendus.
ld9474
Doomy:<br /> Non, la seule chose que me ferait quitter Facebook (pour ce que je l’utilise…) c’est le manque de sécurité au niveau de la vie privée<br /> Vous pouvez donc quitter Facebook Si Cambridge Analytics (Analytica?) n’est pas significatif alors je ne sais quel argument vous fournir…
Doomy
Oui c’est ce que je dis, l’argument qui me ferait quitter facebook c’est bien les soucis liés à la vie privée qui ne sont pas neufs et non ces «&nbsp;problèmes&nbsp;» de modération.
benben99
De toute façon, il n’y a pas grand chose d’intéressant sur Facebook, et les données des utilisateurs sont avec quoi facebook fait son argent. Donc, après faut pas aller se plaindre qu’ils ne respectent pas vos données… rien d’étonnant.<br /> Moi je ne vais pas leur vendre mes données pour avoir le privilège de voir des types qui se prennent en selfies, racontent ce qu’ils mangent le matin, et distribuent des fake news.
tx41
Facebouc: fausse ID (c’était encore possible il y longtemps), vieil email zimbra bidon qui a 15 ans. Me sert à me connecter (+VPN) à pas mal des sites en mode auto (au lieu du compte Google). 0 info renseignée.
HAL1
C’est révélateur de constater à quel point Facebook est devenu le parfait petit bouc émissaire.<br /> Les adolescents ne vont pas bien ? Ne cherchons pas à savoir quelles sont les causes de leur mal-être, blâmons Facebook.<br /> Les fausses vérités se répandent incroyablement vite ? Ne nous demandons pas pourquoi tant de gens les propagent, blâmons Facebook.<br /> Comme toujours, pointer un bon gros doigt bien accusateur en direction d’un coupable tout désigné permet de soigneusement éviter de se poser les bonnes questions. <br /> P.S. : Je n’aime pas spécialement l’entreprise Facebook, et encore moins Mark Zuckerberg. Mais une chose que je pense être encore plus nocive ce sont les réponses toutes faites, les simplifications à outrance et la déresponsabilisation.<br /> Et on peut aussi garder à l’esprit que les réseaux sociaux ont permis des choses incroyables, comme le renversement de dictature ou les retrouvailles de personnes qui n’auraient sinon jamais pu reprendre contact.
Werehog
Facebook market c’est largement moins bien que le bon coin… On a toujours une clientèle pas top, mais je trouve que c’est beaucoup plus la cata sur Facebook (les gens ne voient quasi jamais la localisation, j’ai même déjà eu une Espagnole qui a débarqué en découvrant que je vendais un article en France…)
Werehog
Toute la communication de certaines villes et associations passe énormément par Facebook. Ca va être compliqué de trouver des alternatives et de faire passer tout le monde dessus…
Dahita
Vi, mais comme d’habitude avec l’ambition francaise, ce n’est pense pour l’inter (par ailleurs, je n’ai jamais eu aucun probleme de localisation).
sylvebarbe78
Facebook heeuuu c’est quoi ? Jamais abordé et jamais inscrit.
Stakh
T’inquiète, même non inscrit ils te connaissent.<br /> Le Monde.fr – 13 Apr 18<br /> Comment Facebook piste les internautes qui ne sont pas sur le réseau social<br /> Le réseau social ne s’en cache plus&nbsp;: il collecte des données même sur les internautes qui n’ont pas ouvert de compte chez lui.<br />
Francis7
Le problème de Facebook, c’est effectivement celui de la modération qui arrive bien trop tard ou jamais.<br /> J’ai mis un mini CV sur Facebook sans mettre des amis et en désactivant la messagerie pour ne pas être contacté. Comme ça les gens restent sur le cul sans pouvoir réagir. Niark, niark, niark ! <br /> Je me sers de ce compte uniquement pour me connecter à des sites qui le nécessitent. A la base c’était pour télécharger des match de foot de coupe du monde que je n’avais pas vus.<br /> Pour la modération automatique des propos j’ai un NAS WD qu’il faut complètement réinitialiser si vous entrez un gros mot comme mot de passe. Comme quoi, pour l’anecdote, WD fait mieux.
kyrios
https://fr.m.wiktionary.org/wiki/Conjugaison:français/leaker
kyrios
Tu es assez grand mais il y a aussi des plus jeunes sur le net.<br /> Et ce genre de dérives attise la haine, le harcèlement et conduit certaines personnes au suicide mais c’est pas grave parce que toi tu gères…
kyrios
L’un n’empêche pas l’autre.<br /> Le mal être de nombreux ados est un vrai problème mais les addictions/dépendances en sont également un et les réseaux sociaux comme FB sont conçus pour engendrer une dépendance qui est équivalente à la dépendance à l’alcool / tabac / drogues / jeux d’argent / etc.<br /> L’autre problème est que les algorithmes sont conçus pour générer un max de profit ce qui a pour effet pervers de mettre en avant les fake news / contenus haineux / etc. ou simplement de montrer des contenus qui vont dans le sens de ce que l’ utilisateur pense ce qui va le garder captif dans un cercle qui va le comforter dans ses idées quitte à le radicaliser. Il y a là un problème d’éthique.<br /> Ces problèmes ne doivent pas être ignorés sous prétexte qu’ils ne sont pas là cause originelle du mal êtres des personnes mais un simple catalyseur, ce serait une erreur.
benben99
Si tu as des enfants, tu peux aussi faire quelque chose de incroyablement difficile, c’est à dire faire ton rôle de parent, surveiller tes enfants et ne pas les laisser jouer sur Facebook.<br /> Facebook est un égout à ciel ouvert peuplé de nombreux types louches et de désinformation et contenu insignifiant. Est-ce que tu laisserais tes enfants jouer dans un égoût? Moi, non.<br /> D’autre part, bien souvent les ados qui fument, se droguent etc, ca vient avant tout d’un problème familial. De nombreux parents s’attendent à ce que l’école éduque leurs enfants à leur place. Ici c’est la même chose, avant de blamer facebook, l’un devrait plutôt se questionner pourquoi un gosse à un ordinateur dans sa chambre, et le parent devrait arrêter de jouer avec son téléphone comme un junkie devant son enfant et lui enseigner le bon sens!
HAL1
kyrios:<br /> Ces problèmes ne doivent pas être ignorés sous prétexte qu’ils ne sont pas là cause originelle du mal êtres des personnes mais un simple catalyseur, ce serait une erreur.<br /> Il ne s’agit pas d’ignorer les problèmes, simplement analyser correctement leur cause et ne pas céder à la facilité de désigner un coupable idéal.<br /> Facebook se retrouve dans la même situation que les jeux vidéo, que les médias accusent régulièrement à grands cris d’être responsables lorsqu’un jeune prend une arme et commet une tuerie de masse.<br /> Mais on peut aussi prendre d’autres exemples. Les jeunes se tournent vers la malbouffe lorsqu’ils se sentent mal dans leur peau ? Alors on devrait interdire les hamburgers et rendre les frites illégales ! Il est évident que ça serait la solution, non ?<br /> Les gens font preuve de comportements barbares lors des matchs de foot ? Nul doute que le problème est à chercher au niveau du football, ce sport de sauvages !<br /> Etc.<br /> Quant au problème «&nbsp;d’éthique&nbsp;», on peut en effet considérer que Facebook n’en a pas beaucoup lorsqu’ils cherchent avant tout à gagner de l’argent plutôt qu’à rendre le monde meilleur. Et, à ce moment, on peut demander à la majorité des entreprises commerciales de fermer boutique dans nos sociétés capitalistes, car – à part dans leurs publicités et leur communication publique – quasiment aucune d’entre elle ne met l’éthique avant les profits.
Vankovic
Il finira par disparaitre de lui-même.<br /> Que reste-t-il sur Facebook ?<br /> Principalement des publications de groupe et une pub toutes les 3 publications…<br /> La plupart de mes contacts ne publient plus rien ou presque, ne lisent quasiment aucun de mes posts (attention, je vous vois venir pour les réactions ! ;-D).<br /> La seule chose encore sympa pour le moment c’est le Market Place. Bien utile pour liquider les vieilleries qui trainent dans ma cave ! MDR<br /> … et peut-être Facebook rencontre pour les célibataires ?
beubeu
Pour moi Facebook c’est devenu la poubelle du web, les videos sur «&nbsp;watch&nbsp;» sont la plupart du temps des vidéos pompées à droite et a gauche, recollée pour faire un pauvre montage moisi, , il y a des pubs tous les 2 posts sur le fil d’actu + dans les vidéos, le nombre d’arnaques est incroyable quand on se penche dessus (faux compte, fausse pubs …), et il y a une espèce de violence à chaque discussion quand quelqu’un est pas d’accord qui est à gerber ! Il suffit d’avoir un avis contraire et les insultes pleuvent.<br /> On ne parlera pas des groupes privées, dont certains sont franchement borderline…<br /> Vu l’ampleur du réseau, franchement, il n’y a pas grand chose à sauver.<br /> Il a voulu toujours plus de fric, encore et encore, il s’est goinfré sur notre dos avec nos données au passage, et ça lui retombera dessus, et ce jour là, je regarderais les yeux grand ouverts.<br /> PS : je suis sur FB depuis ces début, à l’ouverture au Grand public, le changement fait pleurer …
themancool87_1_1
Facebook a pris la décision pour moi:<br /> J’ai publié des photos sur le groupe Schneider Marathon de Paris 2021.<br /> Dans les heures qui ont suivis j’ai été bloqué par Facebook pour «&nbsp;activité inhabituelle&nbsp;» sur mon compte.<br /> Impossible de retrouver la date de naissance ajoutée à mon compte (évidemment, je suis sous pseudo et fausse date…)<br /> Date de naissance nécessaire pour commencer le débloquage.<br /> Comme j’hésitais à quitter FB, mais je ne «&nbsp;pouvais pas&nbsp;» car toute ma famille l’utilise…<br /> Ca a réglé mon soucis.
weedhopper
c’est quoi fessebouc ?
benben99
Bref t as violer les conditions d utilisation en utilisant une fausse identite, donc tu l as chercher un peu
themancool87_1_1
Je me suis plains? non<br /> j’ai cette fausse identité depuis plus de 6 ans
Bic19
Soyons sérieux, Wikipédia n’est pas un dictionnaire de la langue française !
papy6
On vit très bien sans les réseaux sociaux …
Bombing_Basta
+1 pour la première partie.<br /> Pour la secpnde, j’ai jamais eu de compte FB et je m’en porte très bien.
Essylt
Je trouve étrange qu’on demande à Facebook de s’élever en censeur de la bien-pensance… Si des propos contreviennent à la loi, c’est à la police de le régler ; sinon… Liberté de pensée et de parole. Être complotiste n’est pas un délit, on a le droit d’être méfiant sur un vaccin, d’être climatoseptique, d’être idiot aussi, c’est permis.<br /> Le problème de Facebook est dans la dépendance engendrée, le temps passé et perdu… Oui ça rend parfois bête, et pour cela on devrait éviter… Mais ce n’est pas à une intelligence artificielle ou à Facebook de se substituer à la volonté de chacun.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La console Qualcomm / Razer qui avait fuité est un kit de développement pour soutenir le Snapdragon G3x Gen 1
iOS 15 provoquerait des bugs de géolocalisation avec Philips Hue
Xiaomi 12 et Xiaomi 12 Pro : le lancement pourrait finalement attendre la fin du mois
La Pixel Watch de Google serait bien prévue pour 2022
Le Père Noël débarque à nouveau sur WhatsApp, et son
Le bloc photo du Galaxy S22 se montre dans une fuite
La caméra always-on de Qualcomm : un rêve pour certains, sûrement un cauchemar pour vous
Plusieurs montres connectées pour enfants présentent d’importants risques de sécurité
realme aura, lui aussi, son smartphone propulsé par un Snapdragon 8 Gen 1
Un iPhone SE 3 pour 2022 ? C'est bien ce qui semble se profiler
Haut de page