🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Quelles sont les meilleures banques d'images ? Comparatif 2022

10 juin 2022 à 08h00

Les entreprises, agences et médias qui ont régulièrement besoin de contenus visuels ont tout intérêt à se tourner vers des banques d'images professionnelles, qui proposent des catalogues extrêmement fournis de visuels à utiliser sur son site web ou dans son média. Mais quelle banque d'image choisir parmi les solutions du marché ?

Le top du top

Shutterstock

Le top du top

  • Grande diversité de contenus
  • Filtres avancés
  • Recherche par mots-clés efficace
Le rapport qualité/prix

iStock

Le rapport qualité/prix

  • Tarifs attractifs
  • Images de très bonne qualité
  • Recherche efficace
Pour les designers

Adobe Stock

Pour les designers

  • Options de filtrage originales
  • Images de qualité
  • Plus d'un million de fichiers gratuits

Les banques d’images proposent du contenu de qualité professionnelle, de façon ponctuelle ou récurrente, contre paiement. Elles se démarquent des banques d’images gratuites sur deux points : d'une part, les artistes sont rémunérés ; d'autre part, elles proposent une offre de contenu éditorial pour les journalistes qui auraient besoin d'images d’actualité ou de marques pour leurs articles.

En 2022, les meilleures banques d'images sont :

  • Shutterstock
  • iStock
  • Adobe Stock
  • Getty Images
  • 123RF
  • Dreamstime

1. Shutterstock : la banque d’images tout-en-un

Shutterstock
  • Grande diversité de contenus
  • Filtres avancés
  • Recherche par mots-clés efficace

Shutterstock offre une grande panoplie de contenus pour tous, bien que les images plus artistiques soient rares, et sera un bon choix pour quiconque a besoin de photos de stock de façon récurrente. On apprécie la prise en charge de requêtes complexes et les nombreux filtres qui permettent de rendre les recherches efficaces. Les images proposées pourront aussi bien convenir aux entreprises qui auraient besoin d’images pour illustrer leur site ou une vidéo marketing qu’aux journalistes à la recherche d’illustrations pour leurs articles. Seul point noir au tableau : la recherche par image, encore perfectible.

Shutterstock offre une grande panoplie de contenus pour tous, bien que les images plus artistiques soient rares, et sera un bon choix pour quiconque a besoin de photos de stock de façon récurrente. On apprécie la prise en charge de requêtes complexes et les nombreux filtres qui permettent de rendre les recherches efficaces. Les images proposées pourront aussi bien convenir aux entreprises qui auraient besoin d’images pour illustrer leur site ou une vidéo marketing qu’aux journalistes à la recherche d’illustrations pour leurs articles. Seul point noir au tableau : la recherche par image, encore perfectible.

On ne présente plus Shutterstock, qui est devenue au fil des années un classique des banques d’images. À raison, puisqu'elle continue d’être l'une des meilleures dans son domaine grâce à des images utiles, de très bonne qualité et modernes - mais aussi un choix varié de contenus multimédias en tout genre.

Shutterstock permet d’acquérir les images sous deux licences : la licence « Standard », la moins chère, autorise l’utilisation des images à des fins d’illustration mais aussi de publicité et de marketing ; la deuxième, baptisée « Plus », permet d’utiliser l’image sur des produits destinés à la vente, comme des t-shirts ou des calendriers.

Shutterstock Espace

Utilisation du site et images proposées

La recherche par mot-clé, classique, est assez efficace. Il est possible de réaliser des recherches complexes mêlant plusieurs termes et d’obtenir des résultats correspondant à tous ces termes. Deuxième choix : les catégories, qui couvrent les thèmes habituels. Enfin, la recherche par image ne sera vraiment utile que dans le cas d’une photo de paysage.

Shutterstock propose des photos de stock classiques, qui auront leur utilité dans un cadre professionnel, et du contenu éditorial, à utiliser uniquement à des fins non commerciales. On trouve aussi des illustrations, des vidéos, de la musique et des templates pour les réseaux sociaux ou des supports marketing. Le service s’adresse à ceux qui ont besoin d’images utiles, modernes et de très bonne qualité.

Shutterstock Chat

Shutterstock : prix et abonnements

Shutterstock n’est pas le service le plus cher du comparatif. L'offre « A la demande », qui va de 49€ à 179€, répondra aux besoins ponctuels d’images. L'offre par abonnement commence à 99€ / mois et peut monter jusqu’à 409€ / mois. Si vous n’utilisez pas tous vos téléchargements dans le mois, ils ne seront pas reportés sur le mois suivant.

2. iStock : des images de qualité à prix abordable

iStock
  • Tarifs attractifs
  • Images de très bonne qualité
  • Recherche efficace

iStock est un très bon choix pour trouver des photos de stock modernes, variées et de haute qualité. Ses prix sont abordables, et la recherche (par mot-clé comme par image) se montre particulièrement efficace. Les formules d’abonnement proposées permettent de ne payer que pour ce dont on a besoin, que l’on se contente des images de type « Essentials » ou que l’on souhaite piocher dans l’ensemble du catalogue. De plus, les conditions d’utilisation des licences sont claires, ce qui est assez rare pour être souligné. Seul point noir de ce tableau quasi parfait : la rémunération des artistes, qui est assez faible.

iStock est un très bon choix pour trouver des photos de stock modernes, variées et de haute qualité. Ses prix sont abordables, et la recherche (par mot-clé comme par image) se montre particulièrement efficace. Les formules d’abonnement proposées permettent de ne payer que pour ce dont on a besoin, que l’on se contente des images de type « Essentials » ou que l’on souhaite piocher dans l’ensemble du catalogue. De plus, les conditions d’utilisation des licences sont claires, ce qui est assez rare pour être souligné. Seul point noir de ce tableau quasi parfait : la rémunération des artistes, qui est assez faible.

Il peut paraître surprenant de parler d'iStock avant de parler de sa maison-mère, Getty Images. Cette dernière vise les grandes agences et la presse, avec ses prix élevés et son contenu éditorial poussé, là où iStock sera abordable pour beaucoup plus de monde, tout en restant un excellent service.

La licence iStock standard autorise l’usage des images pour tout contenu marketing ou promotionnel, mais vous ne pourrez pas reproduire l’image à plus de 500 000 exemplaires ni l’utiliser sur des produits mis à la vente. La licence étendue se divise en une version « Reproduction illimitée » et une version « Produits destinés à la revente ».

Utilisation du site et images proposées

Le moteur de recherche d'iStock est un peu plus intelligent que celui des autres sites et permettra des recherches plus complexes que la moyenne. Attention à ne pas démultiplier les termes de recherche, car le système n’arrivera pas toujours à comprendre à quel mot-clé ils se rapportent. La recherche par image est, quant à elle, excellente, même en utilisant une photo de base de qualité moyenne.

iStock essaie de proposer des images modernes et naturelles, qui tentent de reproduire un style plus « lifestyle ». Mais elle n’échappe pas toujours aux photos de stock un peu cliché, sur fond uni, avec des modèles aux réactions exagérées. Un choix divers qui saura cependant satisfaire la majorité des utilisateurs.

iStock images © iStock

iStock : prix et abonnements

Les images d’iStock sont divisées en deux collections : « Essentials » (les moins chères) et « Signature ». Les abonnements « Basique » sont les plus abordables et vont de 29€ / mois à 133€ / mois. Dès que l’on veut accéder à l’ensemble du catalogue, la facture grimpe de 70€ / mois à 266€ / mois. Si vous n’avez un besoin que ponctuel d’images, iStock vend des packs de crédits. Les images à l’unité vous reviendront plus cher, mais les crédits n’expirent pas.

3. Adobe Stock : le catalogue pour les designers

Adobe Stock
  • Options de filtrage originales
  • Images de qualité
  • Plus d'un million de fichiers gratuits

Ce n’est pas sur Adobe Stock que vous trouverez les photos les plus originales ou les plus plaisantes à l’œil. Le contenu proposé reste malgré tout très correct et de bonne qualité, pour peu que l’on cherche des images de stock ou une base pour une création graphique. Les prix abordables font d’Adobe Stock une banque d’images tout public, sur laquelle les grandes entreprises comme les indépendants pourront trouver de quoi illustrer leurs sites ou vidéos marketing. Dommage que la recherche, que ce soit par mot-clé ou par image, soit encore trop limitée dans son efficacité.

Ce n’est pas sur Adobe Stock que vous trouverez les photos les plus originales ou les plus plaisantes à l’œil. Le contenu proposé reste malgré tout très correct et de bonne qualité, pour peu que l’on cherche des images de stock ou une base pour une création graphique. Les prix abordables font d’Adobe Stock une banque d’images tout public, sur laquelle les grandes entreprises comme les indépendants pourront trouver de quoi illustrer leurs sites ou vidéos marketing. Dommage que la recherche, que ce soit par mot-clé ou par image, soit encore trop limitée dans son efficacité.

Leader des logiciels graphiques, il semblait logique qu’Adobe possède sa propre banque d’images. C’est le cas avec Adobe Stock, qui a remplacé officiellement Fotolia depuis 2019, et qui est intégrée à son Creative Cloud afin de pouvoir être utilisée en harmonie avec les autres produits de l’éditeur.

La licence standard contient les limitations classiques : possible de reproduire le fichier dans une limite de 500 000 copies, et à condition qu’il ne soit pas utilisé dans un produit où il est l’intérêt principal. La deuxième licence reprend les mêmes conditions d’utilisation tout en supprimant les limitations de copies du fichier. Enfin, la dernière licence permet d’utiliser l’image pour vendre des produits où elle est l’intérêt principal.

Utilisation du site et images proposées

Adobe Stock est le premier service de ce comparatif à montrer de réelles faiblesses lorsqu’il s’agit de la recherche : il faudra se contenter de termes simples, puis utiliser des options de filtrage pour affiner les suggestions. La recherche par image est elle aussi assez décevante par rapport à d'autres concurrents qui l'ont très bien optimisée.

Adobe oblige, l'offre d'images est variée et plus intéressante que ce qu’on peut trouver ailleurs. On trouve des photos de stock classique, parfois plaisantes, parfois peu inspirées. Certaines images sur le site ne semblent pas être faites pour être utilisées telles quelles, mais pour servir de base à une création graphique. La banque d’images propose aussi du contenu éditorial, fourni par les photographes de l’agence de presse Reuters.

Adobe Stock peintures © Adobe Stock

Adobe Stock : prix et abonnements

Les packs de crédits conviendront pour un besoin ponctuel et fonctionnent sur un système de « 1 crédit = 1 image standard ». Les prix vont de 39,95€ à 899,99€. Pour les besoins plus récurrents, des abonnements sont disponibles entre 29,99€ / mois et 159,99€ / mois. 

4. Getty Images : la banque d’images premium

Getty Images
  • Photos de très bonne qualité
  • Contenu éditorial important
  • Utilisation gratuite des images possible

Getty Images est une banque d’images réservée aux entreprises avec un budget important. Les prix demandés sont très élevés et ne seront pas accessibles à la plupart des professionnels, et encore moins à des particuliers. Cependant, si votre budget le permet, vous aurez accès à une base de données gigantesque d’images de qualité, réalisées par des professionnels, diverses et utiles pour tout type de contenu, aussi bien pour illustrer des articles d’actualité que des sites professionnels.

Getty Images est une banque d’images réservée aux entreprises avec un budget important. Les prix demandés sont très élevés et ne seront pas accessibles à la plupart des professionnels, et encore moins à des particuliers. Cependant, si votre budget le permet, vous aurez accès à une base de données gigantesque d’images de qualité, réalisées par des professionnels, diverses et utiles pour tout type de contenu, aussi bien pour illustrer des articles d’actualité que des sites professionnels.

Celle qui a commencé comme une banque d’images pour les agences publicitaires est devenue un incontournable de la photo de presse grâce à un partenariat avec l’AFP, sans délaisser son cœur de cible. Getty Images ne s’adresse cependant pas à tous les utilisateurs : c’est la banque d’images la plus chère de ce comparatif, et il sera dur de s’offrir ses services sans avoir le budget d’une grande entreprise.

Les images créatives sont sous licence libre de droits et n’ont aucune restriction de nombre d’utilisations, de lieu ou de support. Il faudra tout de même respecter de nombreuses conditions, détaillées dans le contrat de licence. Le contenu éditorial, quant à lui, peut être régi par une licence en droits gérés ou une licence en droits clé en main qui ne couvrent qu’une utilisation spécifique et parfois restreinte géographiquement.

Utilisation du site et images proposées

Getty Images propose une recherche correcte sur tous les points. Le site arrive à prendre en compte tous les mots-clés d’une requête complexe, ce qui permet d’être assez précis. Les filtres pour affiner les résultats font l’affaire, mais restent basiques. La recherche par image s’en sort honorablement au niveau des personnes et des paysages, mais a plus de mal à analyser les objets.

On trouve sur Getty Images des photos de stock, comme des clichés plus artistiques et retouchés. Toutes les photographies sont de très bonne qualité. Les médias y trouveront un contenu éditorial conséquent, composé de photos et de vidéos prises par des photographes de presse dans le monde entier. Getty Images a une base de données assez diverse pour satisfaire les besoins de chacun, mais c’est au niveau des prix que le service devient inaccessible pour les plus petites structures.

Getty Images recherche par image © Getty Images

Getty Images : prix et abonnements

Les prix des images à l'unité vont de 175€ à 475€, avec des petites réductions lorsqu'elles sont achetées en packs. Les entreprises peuvent contacter les équipes commerciales pour obtenir un abonnement sur-mesure. Pouvoir se payer les services de Getty Images nécessite donc d’avoir un certain budget, et ce ne sera pas à la portée de la première startup venue. Sous certaines conditions, détaillées dans notre test, le service autorise l’utilisation gratuite de ses images.

5. 123RF : la banque d’images (trop) classique

123RF
  • Grand choix d'illustrations
  • Editeur intégré
  • Prix abordables

Si vous ne comptez pas utiliser les images dans des produits destinés à la vente, 123RF a pour elle l’avantage de prix compétitifs par rapport à d’autres banques d’images. Cependant, la qualité variable des photos de stock trop classiques, la recherche inefficace, des chargements un peu longs et les nombreuses licences pas toujours faciles à naviguer font de 123RF un service qui ne parvient pas à se positionner comme un concurrent sérieux aux meilleures banques d'images.

Si vous ne comptez pas utiliser les images dans des produits destinés à la vente, 123RF a pour elle l’avantage de prix compétitifs par rapport à d’autres banques d’images. Cependant, la qualité variable des photos de stock trop classiques, la recherche inefficace, des chargements un peu longs et les nombreuses licences pas toujours faciles à naviguer font de 123RF un service qui ne parvient pas à se positionner comme un concurrent sérieux aux meilleures banques d'images.

123RF a deux avantages pour elle : des prix relativement abordables tant que l’on se contente d’images standard, et un choix énorme d’illustrations. La recherche est cependant améliorable, et la qualité peine à se renouveler.  

Le mode de tarification choisi par 123RF permet de ne payer que ce dont on a besoin pour l'usage qui sera fait des images, mais rend aussi les conditions d’utilisation plus compliquées à appréhender. La licence standard ne permet aucune utilisation dans des produits à commercialiser. La licence « Impression » permet de tirer l’image à 10 000 exemplaires sur des produits physiques destinés à la vente, mais pas de l’utiliser pour des produits numériques. Pour la licence « Electronique », c'est le contraire. Enfin, la licence « Complète » réunit les deux licences précédentes.

Utilisation du site et images proposées

La recherche se montre assez aléatoire. Dès que l’on utilise plusieurs mots-clés, le site peine à suivre et ignore une partie des termes. La recherche par image se montre quasiment inutile, sauf pour des photos de paysage. L’expérience n’est pas améliorée par un chargement parfois lent et des options de filtrage encore trop classiques.

123RF se démarque sur les illustrations. Les styles sont variés et le choix est assez important pour qu’elles répondent à de nombreux besoins, notamment pour habiller articles de blog et sites web. Les photos reprennent tous les critères de la photographie de stock : fond uni, personnes aux émotions exagérées, montages comiques avec des animaux… Elles sont correctes, mais ont un côté « déjà vu » et manquent de modernité et d’originalité.

123RF filtres © 123RF

123RF : prix et abonnements

Les packs de téléchargement permettent d'acheter un nombre fixe d’images et vont de 27€ à 299€. Les crédits à la demande permettent d’obtenir d’autres contenus que des images et d’acquérir la licence étendue des photos, pour 47€ à 399€. Pour les besoins récurrents, la banque d’images propose des abonnements de 30€ / mois à 145€ / mois. L’offre est intéressante si vous n’avez pas besoin d’obtenir une licence étendue pour les images, qui fait monter les prix.

6. Dreamstime : celle qui est restée dans le passé

Dreamstime
  • Recherche par image très efficace
  • Beaucoup d'images proposées

Difficile de recommander objectivement Dreamstime. Les images ne sont pas d’une qualité satisfaisante, en plus d’être chères pour ce qui est fourni et par rapport à d’autres services similaires. Les formules d’abonnement sont incompréhensibles et le site est déplaisant à utiliser, avec sa traduction automatique et ses interruptions régulières. Seul point positif : la recherche par image qui fonctionne très bien la plupart du temps, mais qui ne sera pas suffisante pour justifier l’utilisation de cette banque d’images.

Difficile de recommander objectivement Dreamstime. Les images ne sont pas d’une qualité satisfaisante, en plus d’être chères pour ce qui est fourni et par rapport à d’autres services similaires. Les formules d’abonnement sont incompréhensibles et le site est déplaisant à utiliser, avec sa traduction automatique et ses interruptions régulières. Seul point positif : la recherche par image qui fonctionne très bien la plupart du temps, mais qui ne sera pas suffisante pour justifier l’utilisation de cette banque d’images.

Dreamstime n’a pas beaucoup d’atouts dans sa manche pour rivaliser avec les autres banques d’images. Traduction partielle, site lent, photos peu originales… Ajoutez à ça un système d’abonnement confus, et nous voilà face à un service qui ne plaira pas à tout le monde.

La licence « Royalty Free » autorise l’utilisation des images pour du marketing et de la publicité et pour illustrer des articles. La licence « Unlimited Seats » étend « Royalty Free » à tous les membres d’une organisation, tandis que la licence « Web Usage » permet d’utiliser l’image dans des produits virtuels destinés à la vente. La licence « Print Usage » permet d’utiliser l’image dans des produits physiques destinés à la vente. Enfin, la licence « Sell The Rights » permet d’obtenir la propriété exclusive de l’image.

Utilisation du site et images proposées

La recherche par mot-clé est assez inefficace sur des requêtes longues ou complexes : il vaudra donc mieux se limiter à un ou deux mots-clés pour que la requête soit comprise. En revanche, Dreamstime s’en sort bien mieux que la majorité des sites sur la recherche par image. Elle a parfois quelques ratés, mais arrive la plupart du temps à déterminer le sujet de l'image et à proposer d’autres photos similaires. Il faudra cependant faire preuve de patience, car le temps de chargement est assez long.

Dreamstime propose de la photo de stock basique et souvent vue et revue, même sur des banques d'images gratuites. Difficile de conseiller d’investir dans quelque chose d'aussi classique. Ce n'est pas plus honorable sur les illustrations, qui mélangent designs modernes et dessins qui rappellent le début des années 2000.

Dreamstime illustrations © Dreamstime

Dreamstime : prix et abonnements

Le fonctionnement des abonnements est obscur, au moins autant que leurs prix : ainsi, l’abonnement pour 15 images est proposé à un prix inférieur à celui pour 10 images ! Les tarifs vont de 23€ à 180 € / mois. Dreamstime vend également des packs de crédits, qui vont de 14,41€ à 1691,41€. Un rapport qualité/prix qui soulève tout de même quelques interrogations.

Banque d'images

Comment choisir une banque d'images ?

Quelle est la meilleure banque d'images ?

La réponse dépend bien sûr de votre utilisation. Les professionnels et entreprises apprécieront l’offre tout-en-un de Shutterstock, qui héberge tout type de contenu. Les personnes à la recherche de photos modernes et de bonne qualité auront tendance à privilégier iStock. Les grandes entreprises et agences qui ont besoin d’un contenu régulier et fiable pourront se tourner Getty Images, dont la réputation n’est plus à faire.

Comment trouver des images de bonne qualité ?

Se tourner vers les banques d’images les plus populaires est un choix sûr pour trouver des images de bonne qualité. Déjà, elles sont populaires pour une raison : les utilisateurs les apprécient et achètent leur contenu. Ensuite, elles ont des équipes dédiées pour s’assurer que les contributions des artistes répondent bien à leurs critères de qualité. Vous pouvez visiter plusieurs sites que vous appréciez pour aller voir dans les crédits photos quelle banque ils utilisent. Chez Clubic, par exemple, c'est Shutterstock !

Comment fonctionne une banque d'images ?

Les banques d’images proposent des contenus provenant de photographes du monde entier. Ces derniers touchent une commission sur les téléchargements de leurs œuvres. Chaque banque d'images choisit le pourcentage qui reviendra aux artistes, celui-ci variant souvent selon des critères d’exclusivité ou de nombre de téléchargements. Les utilisateurs achètent une licence qui les autorise à utiliser le contenu sous certaines conditions définies par la licence. Mais attention : les images continuent d'appartenir aux artistes !

Pourquoi utiliser des images libres de droits ?

Que l’on soit un indépendant ou une entreprise, on a parfois besoin d’images pour sa communication, son site Internet ou ses articles de blog. Utiliser des images libres de droits plutôt que n’importe quelle image trouvée sur Internet vous assure d’être dans la légalité tant que vous respectez les conditions d’utilisation de la licence, et est moins « lourd » à gérer que de faire appel aux services d’un photographe. Les sites s’occupent de la curation, vous n’avez qu’à piocher dans les propositions.

Comment utiliser librement des images trouvées sur Internet ?

Ce n'est pas parce qu'on le trouve en deux clics que vous pouvez l'utilisez librement : toutes les images trouvées sur Internet ont des conditions d’utilisations. Ces dernières ne sont pas toujours explicitées, et si vous ne trouvez pas la licence liée à l’image, il est plus prudent de ne pas l’utiliser. Pour les autres, il existe plusieurs types de licence : le domaine public, les licences Creative Commons ou encore les licences éditoriales et les licences commerciales.

Pour pouvoir utiliser librement des images trouvées sur Internet, il faudra donc éplucher les conditions d’utilisation qui accompagnent chaque licence pour vous assurer que celle que vous avez acquise correspond bien à l’utilisation que vous souhaitez faire de l’image. 

Fanny Dufour

Arrivée dans la rédaction par le jeu vidéo, c’est par passion pour le développement web que je me suis intéressée plus largement à tout ce qui gravite autour de notre consommation des outils numérique...

Lire d'autres articles

Arrivée dans la rédaction par le jeu vidéo, c’est par passion pour le développement web que je me suis intéressée plus largement à tout ce qui gravite autour de notre consommation des outils numériques, des problématiques de vie privée au logiciel libre en passant par la sécurité. Fan inconditionnelle de science-fiction toujours prête à expliquer pendant des heures pourquoi Babylon 5 est ma série préférée.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page