🔴 Soldes : jusqu'à - 60% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Comment la Grande-Bretagne compte devenir une super puissance de la tech

15 juin 2022 à 13h30
17
UK Tech

Avec sa toute nouvelle Stratégie Numérique, le gouvernement britannique entend placer le pays sur le devant de la scène tech.

Un programme ambitieux, annoncé au lancement de la London Tech Week, qui s'intéresse aux compétences du pays, ses investissements et son infrastructure sur le vaste domaine de la tech.

Make Great Britain Great in Tech

Pour réaliser cet énorme chantier, le plan de Stratégie Numérique établit six piliers estimés indispensables pour une « croissance numérique constante ». Ces piliers se présentent comme suit :

  • Infrastructure ;
  • Propriété intellectuelle ;
  • Compétences et talents ;
  • Financement ;
  • Approche sur le terrain national ;
  • Direction mondiale.

Sur le plan de la propriété intellectuelle plus précisément, le gouvernement britannique entend effectuer une large opération de recherche et développement. Celle-ci se concentrerait sur les domaines très porteurs de l'intelligence artificielle, des semi-conducteurs et l'informatique quantique.

Qui dit plan de restructuration, dit évidemment vaste opération de recrutement fondée sur l'apprentissage, afin que le pays rattrape son retard sur le terrain des compétences. Ainsi, le gouvernement britannique a notamment financé 2 000 bourses d'étude. L'objectif est de disposer d'un large panel de personnes prêtes à faire de la Grande-Bretagne la superpuissance de la tech qu'elle souhaite être.

Un engagement pour l'avenir

Lors d'un panel de la London Digital Week, le ministre du Numérique Chris Philp a tenu ces propos : « Durant les cinq dernières années, la Grande Bretagne a fait la course en tête de l'Europe pour devenir un leader mondial de la tech. Maintenant, nous mettons le cap vers l'avenir. La Stratégie Numérique est la feuille de route que nous allons suivre pour renforcer notre position mondiale en tant que superpuissance scientifique et de la tech. Notre prospérité future et place dans le monde en dépendent. »

Outre une ambitieuse opération d'apprentissage, la Grande-Bretagne entend également capitaliser sur les sociétés dites « licornes » qui ont connu une croissance folle et extrêmement rapide dans le domaine de la tech.

En l'état actuel, la Grande-Bretagne fait face à une situation économique délicate, notamment en raison de l'inflation et des pénuries d'approvisionnement engendrées en grande partie par la pandémie. Tourner son regard dès maintenant sur le domaine de la tech est ainsi un moyen pour le pays de ressortir la tête de l'eau, pour un avenir plus serein.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
15
Urleur
C’est surtout pour l’image du brexit, pour leur donner raison, il n’en ai rien actuellement.
Proutie66
« Ils ont fait la course en tête en europe ? »<br /> Mais dans leur europe à eux, genre où ils sont tout seul ?<br /> Je veux pas être chauvin, mais réaliste, quel logiciel / site / tech est vraiment anglais ?
Popoulo
@Proutie66 : L’Europe, le continent. Pas l’UE.<br /> @Urleur : Ca sera toujours mieux que l’UE et ses pays au fond du gouffre.
Popoulo
« augmenter la VAB annuelle du secteur technologique britannique de 41,5 milliards de livres sterling supplémentaires d’ici 2025 et créer 678 000 emplois supplémentaires. ». Ils se donneraient les moyens. Combien ça disait dans un autre article concernant l’UE et la « tech » ? une 30aine de milliards ? Voilà quoi…
Popoulo
Edit : 42mia pour les semis conducteurs. mea culpa.<br /> Cependant, leur vision semble bien plus actuelle qu’essayer de rafler un marché dominé par les chinois à des prix/coûts qui risquent de n’être jamais égalés en europe. Mais on pourrait être surpris, qui sait.<br /> @urleur : Au final le Brexit semble bien leur réussir.<br /> « L’année dernière, une nouvelle licorne technologique - des entreprises privées évaluées à 1 milliard de dollars - a été créée tous les onze jours, doublant ainsi le nombre de licornes britanniques par rapport à 2017. En tant que principal hub numérique d’Europe, le secteur technologique britannique a levé plus de capitaux privés et vu plus d’annonces publiques. que n’importe quel pays de l’UE en 2021. ».<br /> Ils auraient donc fait mieux à eux seuls que l’ensemble de l’UE.
toast
Asmtrad, Sinclair, Acorn, Apricot…
g-m1n1
Le secteur technolique britannique a levé plus de fonds que n’importe quel pays de l’UE, pas que l’ensemble de l’UE…
MattS32
Popoulo:<br /> Au final le Brexit semble bien leur réussir.<br /> […]<br /> Ils auraient donc fait mieux à eux seuls que l’ensemble de l’UE.<br /> Mauvais raisonnement. Le fait qu’ils aient atteint ces résultats ne prouve en aucun cas que c’est le Brexit qui leur réussit. Pour ça il faudrait prouver qu’ils auraient fait moins bien sans le Brexit. Et ça on n’en sait strictement rien. Si ça se trouve, ils auraient même fait mieux.<br /> Ensuite, l’effet du Brexit doit se mesurer de façon globale, pas sur un seul secteur… Parce que pour quelque dizaines de milliers de financiers ou d’informaticiens qui profitent peut-être (sûrement pour les financiers, moins sûrement pour les informaticiens), tu as en face des millions de britanniques qui subissent des pénuries diverses, ainsi que la menace grandissante que le Royaume-Uni devienne le Royaume-Desuni, avec l’indépendance de l’Irlande du Nord (ou son rattachement à l’Irlande) et de l’Écosse…<br /> Enfin et surtout, c’est encore beaucoup trop tôt pour juger de l’effet réel du Brexit. Un changement aussi majeur, c’est à moyen/long terme qu’il faut le juger, d’autant plus que le covid est venu sacrément perturber les choses, rendant toute évaluation à court terme particulièrement compliquée.
Thebadcrc
Ahahahahah
cid1
Les processeurs ARM sont Anglais, quand on voit l’importance qu’ils ont de nos jours, je ne comprend pas pourquoi ils ont revendus leur infrastructure et leurs brevets, enfin ils en ont profité pendant des années…<br /> fr.wikipedia.org<br /> ARM (entreprise)<br /> Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus<br /> Sommaire Pour les articles homonymes, voir ARM.<br />
sandalfo
oui ils ont l’IP d’ARM et ils avaient aussi l’IP des GPU PowerVR avec Imagination tech. je crois.<br /> Ce qui est sur c’est que les anglais n’ont plus le même accès au marché commun, on les emmerde sur l’import/export avec des formalités et tarifs de douane maintenant je pense.
Nmut
Houla, on a trouvé un deuxième vieux ici (je suis le premier …)!<br /> Et depuis les années 80-90, il s’est passé quoi?
pecore
J’en pense que je commence à en avoir raz le bol qu’à chaque fois que l’on parle de l’Angleterre ou l’Europe certains en profitent pour balancer leur fiel sur l’Union Européene. Cet article parle du R.U et de ses projets, réagissez donc dessus. Qu’est ce que vous venez nous casser les noix avec vos opinions politiques anti-Europe et insulter les états qui la constitue.<br /> Je ne comprends même pas que ce genre de trolls soient laissés libres de pourrir de tels sujets encore et encore.
toast
M’en parle pas, la cinquantaine approche à grands pas <br /> Ben ils ont au moins ARM. Après, honnêtement, je ne sais pas vraiment. Ou peut-être si, mais sans savoir que c’est anglais.
bmustang
si la chine veut toujours commercer avec nous c’est moins évident que cela peut paraitre aujourd’hui et surtout demain !? Et n’oublions pas que les échanges commerciaux vont dans les deux sens et là, c’est plutôt chaotique On aura de toute manière pas le choix de développer la tech chez nous si on veut pas être dépendant des anglais et d’ailleurs.
julla0
et ce sont souvent les mêmes…
leulapin
ARM en partie, vodaphone, CommAgility…<br /> Ils ont plein de licornes dans l’east london, la moitié environ de ces grosses boites hors bourse d’Europe de l’ouest en fait, ce qui fait un écosystème riche et en symbiose avec leurs grandes universités et leur place bancaire qui attire le capital risque.<br /> (et leur place privilégiée pour les liaisons réseau transatlantiques)<br /> SudOuest.fr<br /> Économie : Flambée d’investissements dans la « tech » en 2021,...<br /> La capitale britannique a levé à elle seule la somme record de 25,5 milliards de dollars sur un total de 115 milliards sur le continent, et ce, malgré le Brexit<br />
MattS32
Y a aussi l’ordinateur le plus vendu depuis le Commodore 64 qui est anglais : le Raspberry Pi (toutes versions confondues, c’est même le plus vendu de l’histoire, il a dépassé le C64).
pecore
Il faut bien reconnaitre que niveau tech, les Anglais ne sont pas les pires et visiblement ils comptent faire en sorte que cela reste ainsi. Le futur Taïwan Européen ?
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Attention à ce scam qui a déjà fait 10 millions de victimes sur Facebook
Le VPN de CyberGhost est à prix vraiment cassé en ce moment !
CyberGhost, le VPN à petit prix pendant les soldes d'été !
Sécurisez-vous pendant vos vacances grâce à NordVPN et son offre VPN à prix fou !
Soldes d'été : les VPN profitent également de prix cassés !
Ce nouveau malware s'en prend aux YouTubeurs
Pour les soldes, NordVPN sort le grand jeu avec son offre VPN à prix cassé !
Un autre service VPN quitte l'Inde pour échapper aux nouvelles régulations
Ameli : une campagne de phishing continue sur le site de l’assurance maladie, êtes-vous concerné ?
CyberGhost propose un prix délirant sur son VPN pour les soldes !
Haut de page