L'hébergeur français OVH prépare son entrée en Bourse

09 mars 2021 à 16h34
10
OVHcloud

Le leader français et poids lourd européen de l'informatique en nuage , OVHcloud, semble avoir enfin pris la décision de se lancer sur le marché boursier, pour accélérer son développement.

OVHcloud est en train, doucement mais sûrement, de franchir une nouvelle étape fondamentale de son développement. Même si l'entreprise fondée par Octave Klaba à Roubaix il y a plus de 20 ans commence à avoir de la bouteille, elle fait partie, au même titre que Blablacar, Doctolib, Contentsquare, ou encore la petite dernière Mirakl, de la grosse dizaine de licornes françaises, ces entreprises porteuses de croissance et valorisées à plus de 1 milliard d'euros (le gouvernement en veut 25 d'ici 2025). Voici désormais OVHcloud sur le chemin de la Bourse !

Le processus n'est encore qu'au stade des préparatifs

En étant devenu au fil des ans l'un des acteurs importants du Cloud français mais surtout européen, OVHcloud coche les cases pouvant lui donner le crédit nécessaire à une introduction en Bourse.

Comme l'indiquent nos confrères des Échos, en sa version papier, le sujet a toujours été un peu tabou du côté de Roubaix. Mais le conseil d'administration semble enfin décidé de passer à la vitesse supérieure et d'entamer les premières démarches, internes pour l'instant.

Les dirigeants d'OVHcloud vont avancer étape par étape. Sans certitude encore d'aller au bout, le curseur n'est pour l'instant situé qu'au stade des préparatifs. « Si l'introduction en Bourse se concrétise, elle se ferait à Paris (Ndlr : Euronext) et la famille Klaba resterait actionnaire majoritaire », avance toutefois une source relayée par le journal. Aujourd'hui, Octave Klaba et sa famille possèdent 80% de l'entreprise. Les autres 20% du capital sont détenus par KKR et TowerBrook Capital Partners, deux fonds d'investissement américains, sources de la plus importante levée de l'entreprise, de l'ordre de 250 millions d'euros en 2016.

OVHcloud, un acteur qui compte, sans toutefois tenir la comparaison avec ses illustres concurrents

La situation d'OVHcloud est aujourd'hui un peu floue. L'entreprise entretient le mystère autour de ses chiffres, et n'a guère communiqué que son chiffre d'affaires en 2019 : 600 millions d'euros. Si son aura est certaine, la firme du Cloud fait face à une lourde concurrence et, avec ses 2% de parts de marché en Europe au début de l'année 2020, demeure très loin des géants Amazon, Microsoft, Google, IBM, Salesforce, Deutsche Telekom et Oracle, qui la devancent.

Pour avancer davantage, le numéro 8 mondial OVHcloud doit donc investir davantage. Et pour ne pas se laisser distancer d'un point de vue technologique, il va lui falloir de nouveaux moyens, et ainsi entrer dans « un nouveau cycle d'investissement et de croissance », comme le confiait Octave Klaba lui-même en novembre dernier.

Il est évident que l'arrivée en Bourse offrirait à OVHcloud une nouvelle manne financière qui lui permettrait d'accélérer ses investissements, et qui renforcerait sa notoriété auprès de ses partenaires potentiels et actuels, mais aussi aux yeux de ses concurrents, aux milliards de dollars de revenus.

Source : Les Échos n°23406, Entreprise & Marchés page 17.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
9
norwy
Bravo et bon courage à OVHcloud.<br /> Espérons qu’ils gagnent enfin en souveraineté et mettent fin aux partenariats consistant à sous-traiter l’infrastructure et sa gestion aux autres acteurs, friands d’acquérir plus de données personnelles par ce biais…
jvachez
C’est plutôt une mauvaise nouvelle. La priorité d’une société en bourse c’est les actionnaires pas les clients.
dorian33fr
Bonne nouvelle ! Solution française
Element_n90
Mais pourquoi restent t-ils si petit sur un marché aussi dynamique alors que tant de personnes disent qu’ils sont si bon ??
dFxed
Gagner en souveraineté lors d’une introduction en bourse <br /> C’est généralement l’inverse qui se produit…
norwy
Je parlais de l’infrastructure et des services pour la gérer. La politique de gestion des données dans le Cloud n’appartient déjà plus à OVH depuis que ce domaine revient aux mains des gouvernements.
Skoleras
dFxed:<br /> Gagner en souveraineté lors d’une introduction en bourse <br /> C’est généralement l’inverse qui se produit…<br /> Eh oui mais la faute à qui ? Aux français qui ne veulent pas investir en Bourse. Heureusement que les investisseurs étrangers sont là pour soutenir les entreprises françaises…
dFxed
Pas du tout d’accord. Beaucoup de Français investissent en bourse via notamment les assurances vies, Perco et j’en passe.<br /> Et quand je vois comment sont gérées les entreprises cotées, je ne comprends même pas que l’état puisse laisser faire sans tenter de réguler.<br /> L’entreprise, c’est un bien commun de ceux qui y contribuent, pas de celui qui prête ou qui permet.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

2021, l'année des semi-conducteurs : le secteur a progressé de plus de 25 % malgré les pénuries
Dans son procès contre Apple, Epic ressort la carte du droit antitrust
Amazon va ouvrir une boutique dans laquelle vous serez habillé... par des algorithmes
Diablo et Call of Duty bientôt exclusifs à Xbox ? Microsoft se paye Activision Blizzard
Spendesk devient la 5e licorne française du mois ; que fait-elle ?
Exotec devient la 25ème licorne française : mais que fait cette start-up au juste ?
La plateforme WordPress est-elle en perte de vitesse ?
Les marketplaces plaisent aux Français, dépassant la croissance du traditionnel e-commerce : voici pourquoi
Reconditionné : Back Market lève 450 millions pour se renforcer et développer de nouveaux services
Qonto est la plus grosse licorne française, après une levée d'un demi-milliard... mais que fait-elle ?
Haut de page