iOS et iPadOS 13 permettront un partage de connexion facilité et permanent

Pierre Crochart Contributeur
05 juin 2019 à 18h19
0
iPhone iPad partage connexion
© Apple

D'ores et déjà accessible aux développeurs et bêta-testeurs chevronnés, iOS 13 et son corollaire iPadOS 13 se dotent de quelques améliorations ayant trait au partage de connexion cellulaire.

Frustrante, la version actuelle d'iOS ne permet pas de prioriser la connexion d'un iPad au réseau partagé d'un iPhone, si une autre connexion Internet est disponible dans la liste. iOS 13 corrige le tir, et optimise l'impact énergétique du partage de connexion.

Se connecter par défaut au réseau partagé de son iPhone


C'est nouveau : un iPad ou même un iPhone tiers peut désormais se connecter automatiquement à un réseau cellulaire partagé par un autre appareil de la marque à la pomme. Plus besoin d'aller fouiller dans les réseaux disponibles et de forcer la connexion donc.

Dans le même ordre d'idées, la connexion ainsi établie reste active même lorsque l'iPad entre en veille. Il peut donc continuer de recevoir des notifications.

Enfin, on sait que le partage de connexion est particulièrement consommateur de données pour l'hôte. Aussi, un mode « données insuffisantes » est présent sur le nouvel iOS pour forcer les appareils connectés à limiter leur usage de datas.

Source : iGen
2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top