Un simple MMS pourrait mettre à mal 95% des smartphones Android (maj)

29 juillet 2015 à 13h09
0
Mise à jour en bas de page - Un porte-parole de Google a réagi face aux révélations de Zimperium


Un chercheur explique avoir découvert ce qui semble être la plus critique des failles Android jamais révélée : il suffirait en effet d'envoyer un simple MMS pour déployer une attaque de grande envergure.

Au mois d'avril, le cabinet de sécurité Zimperium expliquait avoir découvert des vulnérabilités affectant toutes les éditions d'Android supérieures à la version 2.2. Si ces informations ont été partagées avec Google afin que les partenaires de la société californienne déploient un correctif, le chercheur Joshua Drake estime que les smartphones des consommateurs n'ont pas reçu de mise à jour. Au total 950 millions de smartphones seraient potentiellement vulnérables.

La vulnérabilité en question affecte Stagefright, un outil de lecture média intégré à Android. Un hacker serait en mesure d'exécuter du code à distance et de récupérer des informations personnelles. Pour exploiter cette faille il suffirait simplement d'envoyer un MMS. Il serait alors possible d'enregistrer les sorties audio et vidéo ou de récupérer les photos stockées sur la carte SD.

Le magazine Forbes, qui rapporte l'information, précise que l'attaque diffère en fonction de l'application utilisée pour consulter ses messages multimédias. Sur les versions récentes d'Android, ces derniers s'ouvrent par défaut avec Google Hangouts. Dans ce cas, le code malveillant est immédiatement exécuté même avant d'obtenir la notification. En revanche sur les éditions plus veille du système, avec Android 4.0 par exemple, l'application MMS est Messenger. Le code est alors activé lorsque le message est ouvert, mais il n'est pas nécessaire de lire les éléments multimédia de ce dernier.

035C000008121914-photo-android-ban-gb.jpg


En avril et en mai, Joshua Drake a envoyé à Google deux types de problèmes liés à cette faille, soit sept vulnérabilités au total, et la société s'est montrée particulièrement réactive dans les deux cas. Toutefois, à l'heure actuelle, le Nexus 6, bien qu'ayant reçu un patch, serait toujours vulnérable. Les constructeurs partenaires de Google devraient déployer un correctif dans les prochaines semaines voire les prochains mois.

Notons que Stagefright est également utilisé sur le Blackphone ainsi que sur Firefox OS. Silent Circle et Mozilla ont déjà appliqué les correctifs nécessaires. Davantage d'informations sur ces découvertes devraient être partagées la semaine prochaine lors de la conférence Defcon qui se tiendra à Las Vegas.

Mise à jour :
Un porte-parole de Google a envoyé un communiqué en expliquant :
« Cette vulnérabilité a été identifiée en laboratoire sur des appareils Android plus anciens et, à notre connaissance, personne n'a été touché. Dès que nous avons été informés de la vulnérabilité, nous avons immédiatement agi et transmis une solution à nos partenaires afin de protéger les utilisateurs.

Dans le cadre d'une mise à jour régulière prévue, nous avons prévu de renforcer les protections sur les appareils Nexus à partir de la semaine prochaine. Enfin, nous publierons ces protections en open source quand les détails seront rendus publics par le chercheur de BlackHat.
 »




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top