Android : Google refuse de corriger une vulnérabilité de Jelly Bean

13 janvier 2015 à 11h17
0
Une vulnérabilité affectant près d'un milliard d'utilisateurs d'Android a récemment été découverte. Google refuse de corriger cette dernière.

00AF000005286704-photo-logo-android-4-1-jelly-bean.jpg
Les experts en sécurité du cabinet Rapid7 ont découvert une faille au sein d'Android Jelly Bean 4.3. Celle-ci affecte WebView, l'un des composants principaux du système d'exploitation mobile permettant d'afficher les pages Web. Ce composant a été mis à jour au sein d'Android 4.4 en s'articulant autour du moteur de Chromium.

Rapid7 n'a pas détaillé la nature de cette vulnérabilité mais explique que Google n'a aucunement l'intention de corriger cette dernière. Pour le module WebView, le géant californien limitera le développement de correctifs à Android 4.4 KitKat et Android 5.0 Lollipop.

Tod Beardsley, de Rapid7, qui rapporte l'information, explique avoir demandé à Google de clarifier sa position sur les modalités de support pour les différentes versions d'Android. L'équipe chargée de la sécurité d'Android explique ainsi : « Si la version de WebView affectée date d'avant 4.4, nous ne développons généralement pas de patchs nous-mêmes mais nous informons nos partenaires du problème ».

Pourtant, Google confirme que les autres composants de Jelly Bean, comme le lecteur multimédia, continueront de recevoir des correctifs. Concernant WebView, Google explique que la société « ne délivre plus de certifications aux appareils tiers disposant du navigateur Android » (NDLR : par opposition à Chrome). Pour la firme de Mountain View, la meilleure manière de s'assurer que les appareils Android sont sécurisés est de les mettre à jour sur la dernière version d'Android.

Seulement la théorie ne colle pas véritablement avec la réalité du marché. Nous rapportions récemment les chiffres officiels publiés par Google auprès des développeurs : Android 5.0 Lollipop, la dernière version en date, représente moins de 0,1% de l'écosystème Android. L'édition 4.4 KitKat progresse mais Android Jelly Bean (4.1x, 4.2.x et 4.3.x) compte pour 46% de l'ensemble des terminaux Android. Si l'on y inclut les versions précédentes de l'OS dont la prise en charge de WebView a également été stoppée, ce taux passe à 60,9%. Enfin en se basant sur les chiffres de Gartner sur l'adoption globale du système Android, plus de 930 millions de terminaux seraient donc officiellement laissés pour compte sans correctifs de sécurité officiels.

0226000007851733-photo-android-marketshare.jpg


S'agit-il pour Google de casser la fragmentation avec une pratique drastique pour inciter les mobinautes à mettre à jour leurs smartphones ? En tout cas, les appareils disposant des anciennes versions d'Android sont également bien souvent les plus accessibles financièrement.

Si Google ne développe plus de patchs de sécurité pour l'un des éléments phares des anciennes versions du système Android, qui s'en chargera ? L'OS de Google dispose d'une source ouverte. Des correctifs pourraient ainsi être conçus par les constructeurs de smartphones, par les opérateurs ou par la communauté greffée autour du projet. Reste que le déploiement restera probablement restreint.

Android Jelly Bean 4.3 a été dévoilé par Google il y a deux ans et demi en juillet 2013.

  • Découvrez Android 5.0 Lollipop en vidéo :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top