50 % des motards favorables à un changement pour l'électrique, selon un récent sondage outre-Manche

18 mars 2021 à 17h01
63
© SDP

Les jeunes motards adhèrent plus aux motos électriques que leurs aînés et les plébiscitent notamment pour leurs performances.

À l’instar des automobilistes, beaucoup de motards (environ la moitié) seraient enclins à enfourcher une moto électrique. C’est ce que révèle une étude menée par BikeSure au Royaume-Uni sur un panel de 632 motards.

Des motos électriques qui dépotent

Plus précisément, 3,6 % des motards interrogés possèdent déjà une moto, un scooter ou un cyclomoteur électriques. Parmi les autres, 46,7 % aimeraient acquérir une telle monture. Une très légère majorité, 50,3 % des motards, se montrent ainsi favorables à l’électrique.

Cependant, il y a une forte corrélation entre l’âge et cet intérêt. Les jeunes motards sont nettement plus enclins à adopter l’électrique que les anciens. En effet, 58 % des sondés ayant moins de 25 ans répondent être intéressés par un véhicule électrique. Cette adhésion tombe à 41 % pour la tranche des 55-64 ans. Elle s’effondre à 32 % chez les plus de 65 ans.

Pour 57,8 % des motards, le principal attrait d’une motocyclette électrique réside dans sa faculté à atteindre instantanément son couple maximal, gage d’accélérations grisantes. À ce propos, l’un des sondés, qui a déjà eu l’occasion de piloter une 2020 Zero SR/F capable de passer de 0 à 100 km/h en 3,6 secondes, rapporte : « J'ai testé une Zero. C'était le meilleur moteur de moto que j'ai connu en plus de 40 ans de conduite. »

Là encore, l’âge a une incidence sur l’importance accordée à cette caractéristique. Il est vu comme un critère important chez 84,9 % des moins de 25 ans, mais chez seulement 52 % des motards ayant entre 55 et 64 ans.

© BikeSure

Les motards estiment que les motocyclettes électriques offrent quatre autres avantages par rapport à des motocyclettes à moteur thermique.

Ils considèrent à 43,68 % qu’elles engendrent moins de dépenses. Une plus petite part, 38,34 %, pense qu’elles permettent de réduire l’empreinte carbone. Environ un tiers louent des nuisances sonores réduites. Enfin, presque un motard sur quatre voit en leur légèreté un atout.

Les freins à l’achat

Comme chez les automobilistes, la principale réticence des motards envers l’électrique concerne l’autonomie. C’est l’élément dissuasif chez 65,08 % des 632 motards interrogés. Ils pointent aussi des temps de recharge trop longs.

Par ailleurs, une part non négligeable, 42,20 %, reconnaît que la douce mélodie du moteur thermique lui manquerait.

© BikeSure

Quid d’une future interdiction des moteurs thermiques ?

La dernière question du sondage portait sur une potentielle interdiction des motocyclettes neuves à moteur thermique dans un futur proche, comme ce sera le cas des automobiles en 2030 outre-Manche. Les avis sont assez partagés.

Environ 44 % des personnes interrogées pensent qu’il ne faudrait jamais interdire les motocyclettes thermiques, jugées moins polluantes que les automobiles.

Néanmoins, peut-être par esprit de solidarité, 12,78 % des motards sont d’avis qu’il faudrait une mesure similaire pour les deux roues. Quasiment un tiers, 31,05 %, partagent ce sentiment. Cependant, ils ne seraient pas contre quelques années de sursis supplémentaires pour les moteurs thermiques.

© BikeSure

Source : Bikesure

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
63
36
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page