Terres rares, l'Esprit Sorcier fait le point sur ces métaux sales... moteurs de l'énergie propre

11 février 2020 à 11h29
74
esprit sorcier terres rares

Des métaux indispensables pour les énergies propres... Dont l'extraction est polluante. Fred se penche sur les enjeux que soulèvent les terres rares.



En quelques mots

  • Les terres rares, c'est le nom donné à 17 métaux abondants, mais présents en faible concentration dans des minerais. La Chine contrôle 90 % de la production mondiale de ces terres rares.

  • Déforestation, pollutions minière, toxique voire radioactive : l'extraction de terres rares est extrêmement polluante pour la nature, mais aussi pour les travailleurs.

  • Les terres rares sont utilisées dans les smartphones, téléviseurs, ordinateurs ou les voitures. On les retrouve également dans les industries du pétrole, du nucléaire ou pour les éoliennes.

  • Si la présence de terres rares dans les éoliennes remet en cause la propreté de l'énergie qu'elles génèrent, une note de l'ADEME souligne que seulement 3 % des éoliens terrestres françaises en utilisent.
Modifié le 11/02/2020 à 11h58
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
74
29
ecologie_realiste
Les nouvelles énergies renouvelables… sont-elles assurément renouvelables ?<br /> « Pour une capacité installée équivalente, les énergies solaires et éoliennes nécessitent 15 fois plus de béton, 90 fois plus d’aluminium, 50 fois plus de fer, cuivre et verre que les énergies fossiles ou le nucléaire. (Metals for a low-carbon society - Nature - 2013)<br /> On parle ici de « capacité installée ». C’est-à-dire que si l’on considère les kilowatt-heure produits, la réalité est pire encore, d’un facteur 4 à 5, pour deux raisons. D’une part, une capacité installée de solaire ou d’éolien produit beaucoup moins que la même capacité installée de fossile ou nucléaire (facteur de charge d’environ 15 % pour le solaire, 25 % pour l’éolien). D’autre part, la durée de vie d’une éolienne installée est de l’ordre de 20 ans seulement, contre 40 ans pour des installations thermiques ou nucléaire. Après 20 ans, il faut construire une nouvelle éolienne, avec encore du béton, encore des métaux et des matériaux rares.<br /> Et cela sans compter les fameuses terres rares, ni les terres mises à l’ombre par le solaire.
zoup01
c’est formidable le nucléaire…<br /> la durée de vie des déchets est hors de l’échelle de temps humaine, et en plus, depuis plus de 50 ans, on ne sait toujours pas quoi en faire !!!<br /> alors du béton pour les éoliennes tous les 20 ans, ou du plutonium ?<br /> bilan, l’électricité propre, cela n’existe pas, il faut vivre avec ça.
AlexLex14
Si vous voulez en savoir plus sur l’Esprit Sorcier, je pose ça ici :<br /> https://www.clubic.com/whatthetube/actualite-846723-interview-fred-esprit-sorcier-science-ouverte.html<br /> Notre interview de l’historique Fred
dvaid
Bien sûr que si on sait quoi en faire : on creuse des tunnels, c est juste que ça a un coût, mais pour le moment on ne sait pas faire mieux.
Nmut
Même si ce que tu annonces n’est pas faux, tu forces un peu trop le trait. Par exemple, une éolienne n’est pas renouvelée à 100% en 20 ans. Un ancrage peut être réutilisé, tout comme le mat. Seules les pales (et ce n’est pas recyclable ) et certaines parties du générateur sont à renouveler régulièrement. Et encore pour le générateur, c’est en grande partie recyclable (ok, c’est la même chose pour une centrale thermique, mais pas pour une centrale nucléaire).<br /> Pour les terres gachées par le solaire, c’est clair que c’est assez débile, mais si on utilise toutes les surfaces perdues des toitures, on a déjà une base solide de production, et pas que en photovoltaïque, le thermique est aussi (et surtout?) un excellente solution en relevage de chauffage et production d’eau chaude!<br /> Pour les « terres rares », pourquoi ne met-on quasiment jamais en perspective les consommations des autres industries (principalement électronique, pétrolière et automobile) pour ces ressources et insiste t’on toujours sur les la production d’énergie renouvelable et les véhicules électriques?
dredre
Ce qu’il manque surtout dans cette vidéo c’est :<br /> Qu’est-ce qui fourni de l’électricité quand les éoliennes ne tournent pas (ce qui n’est pas rare pour une éolienne terrestre) ?<br /> Réponse : Une centrale au gaz ou au charbon qui s’enclenche et déclenche plus rapidement que le nucléaire.<br /> Donc remplacer le nucléaire par des éolienne c’est produire plus de CO2, il suffit de regarder l’exemple Allemand pour le comprendre ! Le comparatif de la fin est donc faussé et trop simpliste.
ecologie_realiste
Les déchets radioactifs sont-ils dangereux ? Oui.<br /> Sait-on les traiter et les stocker de façon à ce qu’ils ne présentent pas de risques ? Oui.<br /> Le déchet CO2 est-il dangereux ? Oui.<br /> Sait-on traiter le déchet CO2 pour qu’il ne nuise pas ? Non.<br /> Quelles nuisances dues aux déchets nucléaires subissons-nous ?<br /> Aucune.<br /> Quelles nuisances dues au déchet CO2 subissons-nous ?<br /> Le réchauffement climatique et son cortège d’ouragans, de sécheresses, d’inondations…<br /> ► Le pire des déchets, l’ennemi public N°1, c’est le déchet CO2.
MisterGTO
ecologie_realiste:<br /> Sait-on les traiter et les stocker de façon à ce qu’ils ne présentent pas de risques ? Oui<br /> Non
zoup01
Le nucléaire, c’est bien quand ça marche…<br /> Et quand ca deconne, c’est création immédiate d’un no man’s land définitif !!! Même une marée noire fait moins de dégâts.<br /> Quand au retraitement, va donc faire un tour vers les canalisations de rejet vers la mer à la hague…la criirad le dénonce régulièrement.
alexmirage
Le nucléaire c’est surtout indispensable a tous les pays développés … Celui qui pretend le contraire se fout un doigt de pied dans l’oeil !!! Comment voulez vous avec une société qui les années passant a prit pour acquis de posséder l’équivalence 500 esclaves chacun en terme de consommation éléctrique puisse se passer de cette forme de production ?Ok on a l’exemple de l’allemagne mais regardez un peu le défi économique que ca represente pour la plus grande puissance economique européenne qui n’est pas sur de garder sa place de cador des PIB européen, Qui plus est, la recherche progresse beaucoup aujourd’hui dans le retraitement de déchets radioactifs, on parle meme à moyen terme de reutiliser ces dechets traités dans de nouveaux types de batteries … Donc il n’y a rien de blanc ou de noir , seulement des nuances de gris !
tfpsly
Marrant comme à chaque fois que ça mentionne le nucléaire, ça repart des mêmes arguments basiques en ignorant les discussions précédentes.<br /> la durée de vie des déchets est hors de l’échelle de temps humaine, et en plus, depuis plus de 50 ans, on ne sait toujours pas quoi en faire !!!<br /> Pas vraiment : on a bien eu des solutions permettant de « brûler » les déchets dangereux pour produire encore plus d’électricité (Superphénix Astrid et co). Mais nos politicards « Verts » anti-écolo en ont à chaque fois exigé l’arrêt. Parce qu’un nucléaire propre, ça rendrait leur programme complètement caduque. Résultat on a laissé un boulevard aux Russes, qui exportent désormais leurs surgénérateurs.<br /> quand ca deconne, c’est création immédiate d’un no man’s land définitif<br /> Tchernobyl et Fukushima montrent bien que non. Voir les discussions précédentes sur le sujet, je n’ai pas envie de faire un copié-collé.<br /> Bref. Pour l’instant, le nucléaire est la production électricité ayant tué le moins de personnes et ayant le moins pollué (fabrication + usage) en regard de la quantité d’énergie fournie.
zoup01
Ma confiance envers la cogema ( a l’epoque) est un peu limitée…<br /> J’ai tiré des wagons ( chateau) de déchets sans précautions particulières, jusqu’au jour jour où la contamination extérieure des wagons a été révélée…<br /> La cogema était au courant mais n’a pas voulu nous alerter !!!, ils allaient résoudre le problème…oups…<br /> Je ne suis pas un intégriste anti nucléaire, mais ma confiance dans le système a des limites…<br /> Quand à Tchernobyl, oui tu as raison, on peut y faire du tourisme aujourd’hui ( pripiat)…
Fodger
Polluantes est un euphémisme, on rase des montagnes qui ont mis des millions d’années à se former ! Une aberration totale, on ne vaut pas mieux que des lemmings.
Unicorn220
En gros, rien de neuf, faut juste se réveiller
MisterGTO
Oui, l’exploitation du pétrole, surtout les « non conventionnels » sont beaucoup plus respectueux de l’environnement
Goodbye
On le recycle comment les millions de tonnes de pétrole utilisé par des voitures ?<br /> Combien en moyenne un véhicule brûle du pétrole avant d’être recyclé ?<br /> Il faudrait ajouter à cela la pollution engendrée par l’extraction, le raffinage, les accidents (marée noire etc.) et le transport.<br /> Il faudrait calculer l’impact sur les cancers aussi du pétrole au quotidien.<br /> Je sais pas pourquoi, mais à l’échelle mondiale, ça en ferait aimer le nucléaire à plus d’un.<br /> Aaaah.
Maga83
La radioactivité c’est bien… la preuve…<br /> eau-minc3a9rale-radioactive-1.jpg800×617 124 KB<br />
Thoach
Dans le livre « Éolienne : la face noire de la transition écologique », il est bien précisé que TOUTES les éoliennes contiennent des terres rares (une moyenne de 2 à 3 kilos par MW). En fait, l’ADEME joue sur les mots en utilisant des explications assez flous. En d’autres termes, l’ADEME ment, ainsi que tous les officines écologiques qui défendent encore des pylônes immondes. Cette agence ne doit être pas prise au sérieux de quelque manière que ce soit, elle n’est motivée aucunement par l’intérêt général.<br /> Plus d’infos sur Contrepoints :<br /> Contrepoints – 5 Nov 13<br /> Éoliennes, Terres rares et désastre environnemental : une vérité qui dérange<br /> Le développement de technologies vertes telles que les éoliennes reposent sur les « terres rares », dont l’exploitation en Chine se fait dans des conditions sanitaires et environnementales sc…<br />
jardinero
Comment fait on l’l’électricité pour les voitures électriques?<br /> Quelle perte de rendement par rapport à l’essence et au gasoil ?<br /> Un litre de pétrole donne tant de kms pour un moteur thermique et tant pour un moteur électrique .<br /> L’électricité vient seulement du nucléaire ou du renouvelable?<br /> Et le moteur à hydrogène, voir à air comprimé ?<br /> J’ai toujours eu envie d’d’utiliser mon trop plein d’energie solaire pour en faire de l’air comprimé puis de l’électricité ou autre .<br /> Mais c’est pas assez bobo aujourd’hui.
Niverolle
Et en plus elle était arséniée et lithinée !!! Mais bon si c’était déclarée d’intérêt public, qui sommes nous pour critiquer…
Maga83
Et en plus… si tu lis bien les petites lignes… elle soigne la débilité.<br /> Y’a rien là ! <br /> J’en connais un paquet sur ce forum qui devraient en boire.
trollkien
La vache ! il a prit un coup de vieux !<br /> Ah marde… moi aussi… ;’(
trollkien
Quand je suis allé au Japon, un des Onsen ou je suis allé (dont j’ai oublié le nom, Dory Inside) vantait les mérites de sa source aux roches radioactives, et l’etablissement était plein de personnes (agées surtout) qui se baignaient et buvaient cette eau radioactive gaiement.<br /> Bon du coup j’ai fait pareil, espérant que cela ferai chuter ma pilosité corporelle, mais non, je suis toujours un crane rasé poilu o_o’
phil15
Je pense que nous ne sommes pas prêts de réconcilier les pros et les anti nucléaires. Nous avons largement exploité cette technologie qui nous a permis, certes, d’avoir de l’énergie « bon marché ». Sauf que, telle la patate chaude que l’on refile au suivant, le coût du démantèlement n’est jamais pris en compte, et là cela se compte en milliards pour une seule centrale. On comprend mieux pourquoi on essaie de rafistoler et de faire durer de 20 à 30 % de durée supplémentaire (pour l’instant) nos centrales vieillissantes. Au vu des sommes englouties par le lobby nucléaire, dont on nous fait maintenant mutualiser les pertes à travers EDF (Areva était devenue invendable), c’est autant de moins pour la recherche et développement en de nouvelles solutions plus vertueuses. Pourquoi le moteur électrique et surtout son stockage ont-ils si peu évolués en 1 siècle ?<br /> Il faudra prendre tôt ou tard des décisions pragmatiques car se persuader que nous maîtrisons tout et sommes à l’abri de tout est bien prétentieux. Que deviendrait notre petit territoire si une catastrophe dans une centrale, par exemple dans le Rhône, venait à se produire ? Les pays frontaliers voisins ne seraient-ils pas en droit de demander dédommagements ? Impact humain, économique, écologique, etc… Je crois que nous ne mesurons pas la chance que tout ce soit bien passé jusqu’ici sans incidents majeurs. Courir ce risque des décennies supplémentaies avec des centrales vieillissantes (oublions l’EPR) n’est pas sérieux. Si nous voulons nous inventer de nouvelles énergies pour dans, minimum, 20 ans, les décisions doivent se prendre aujourd’hui et les budgets réorientés.<br /> Les détracteurs vont probablement répondre que l’on ne sait pas par quoi les remplacer. Certes aujourd’hui nous n’avons pas de solutions solides pour y pallier, mais tant que les crédits aux énergies seront monopolisés par ce gouffre nucléaire et bien il ne se passera rien d’autre…<br /> Il faut aussi tenir compte du réchauffement climatique et de la baisse de certains cours d’eau, en été, qui sont indispensables au fonctionnement des centrales. (Ce sera d’ailleurs peut-être le moyen de plus naturel de les arrêter : la contrainte logique et naturelle, hélas). Se pose aussi la gestion des ressources hydrauliques de notre pays dont beaucoup de nos barrages sont en passe de subir la privatisation avec tous les inconvénients sur la sécurité que cela pourra engendrer (réduction des coûts), la gestion délicate des approvisionnements nécessaires au réseau national par des tranches appartenant au privé qui devront se négocier à prix plus élevé et les ressources en eau détournées au plus offrant (ce ne sera peut-être pas l’agriculture française la mieux disante…) etc…<br /> On voit donc qu’il y a lieu à réfléchir urgemment à ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et de penser à notre futur développement d’une éventuelle filière d’excellence, comme l’a pu être en son temps le nucléaire français…
Niverolle
« elle soigne la débilité » ==&gt; c’est qu’à l’époque, ils n’avaient pas encore réalisé que c’était inutile: en fait c’est l’intelligence qui est une maladie de la connerie, et non l’inverse !
Maga83
Cépafo.
xeno
ce ne serais pas un problème aussi conséquent si on arrêtais de vendre des produits merdique a la durée de vie très courte, résultat on jette du materiels qui pourrais très bien upgradé ou évolué, mais non on colle tout et dès qu’une puce mémoire deconne on jette tout
odyssseus
Oui, pourtant une éolienne représente une sacrée surface. On sait faire des panneaux solaires souples maintenant, elle pourrait en être couverte.<br /> Donc par beau temps sans vent, elle servirait à quelques chose.
rexxie
Corrigeons quelques faits, il n’y a aucune terre rare dans les batteries, et plus du quart des terres rares sont utilisées dans la fabrication des pots catalytiques et le raffinage du pétrole.<br /> "A l’inverse de ce que l’on peut lire ci et là dans certains médias et sur le net, la Chine, bien que toujours premier producteur mondial de terres rares ne détient pas la majorité des réserves : seulement 30 à 40 % d’entre elles selon les estimations. Le Brésil (avec des réserves estimées à 22 millions de tonnes, soit plus de la moitié de celles de la Chine), l’Inde, les Etats-Unis, le Canada, le Groenland, la Russie, l’Australie, l’Afrique du Sud, le Vietnam, la Thaïlande et plusieurs pays en Afrique de l’Est, notamment, disposent d’importants gisements. "<br /> « Plus du quart (26 %) des terres rares utilisées dans le monde le sont en tant que catalyseurs dans l’industrie du pétrole et dans les pots catalytiques des voitures à moteur thermique. Leur utilisation dans la fabrication d’aimants permanents pour moteurs électriques est l’autre application la plus consommatrice (20 à 23 % des usages). L’intérêt des aimants à terres rares est que le volume et le poids nécessaires pour une performance magnétique équivalente est bien inférieur à celui des aimants fabriqués avec d’autres technologies. Ils permettent ainsi une miniaturisation intéressante pour les micromoteurs électriques dans l’automobile (lève-vitres, rétroviseurs, sièges réglables, …), les ordinateurs, les têtes de lecture des disques durs, etc. Bon à savoir : dans chaque habitation des terres rares sont utilisées dans les moteurs équipant nos frigos, aspirateurs et autres appareils électroménagers. »
rexxie
Il n’y a que le pied qui dérange, on peut y mettre forêt, culture et bétail sans soucis.
Talentire
Ce qui fait surtout chié avec le nucléaire, c’est qu’on la introduit pour réduire notre dépendance au pétrole.<br /> Il y a un siècle, on prescrivait de la cocaine pour sevrer les héroïnomanes et autres opiomanes.<br /> On n’apprend vraiment rien.
dvaid
ecologie_realiste:<br /> déchet CO2 est-il dangereux ? Oui.<br /> Sait-on traiter le déchet CO2 pour qu’il ne nuise pas ? Non.<br /> Quelles nuisances dues aux déchets nucléaires subissons-nous ?<br /> Aucune.<br /> Quelles nuisances dues au déchet CO2 subissons-nous ?<br /> Le réchauffement climatique et son cortège d’ouragans, de sécheresses, d’inondations…<br /> On commence à en revenir : le gaz à effet de serre le plus important est le H2O. En plus sa concentration augmente avec le réchauffement climatique.<br /> Et le CO2 n’est pas toxique et est favorable au développement des végétaux.<br /> En revanche les particules fines provenant de la combustion sont toxic.
srochain
Vous oubliez le principal La puissance hyper concentré de la production en 19 petits points du territoire qu’il faut apporter à 70 millions de personnes répartis partout sur ce territoire et certainement pas à côté de 19 producteurs, c’est 300 000 pylônes de 90m de haut et trente d’envergure montés sur 4 pattes pour porter 110 000 km de ligne THT et HT qu’il est impossible d’enterrer et qui défigurent la France depuis plus de 50 ans alors qu’avec des production de plus faibles puissances comme les éoliennes et les fermes solaires se contentent de MT (vous n’avez jamais de pylônes et de lignes aériennes à cotés de ces sources d’énergie) qu’il devient possible d’enterrer comme le font les pays qui utilisent des sources de faibles puissances comme la Hollande (qui malheureusement recourent à des centrales à gaz), qui n’ont aucune ligne aérienne dans le pays et pas le moindre pylône. Alors faisons la même chose en mettant des éoliennes et des fermes solaires à la place des centrales à gaz et le pays redeviendra beau, j’échange 50 000 éoliennes contre les 300 000 pylônes déjà individuellement beaucoup plus laids.<br /> Serge Rochain
zoup01
Les pylônes, c’est pas beau, mais ça ne pollue pas …
rexxie
Les éoliennes polluent 100 fois moins que le gaz et est 1 000 000 de fois moins dangereux que le nucléaire.
tfpsly
Les éoliennes […] et est 1 000 000 de fois moins dangereux que le nucléaire.<br /> Faux mais c’est pas grave… Connaissance générale au niveau de la grammaire je suppose <br /> Deaths-from-different-sources-of-energy.png445×648 5.22 KB<br /> Déjà corrigé sur Clubic - Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ? et déjà oublié?
toug19
L’électricité propre n’existe certainement pas, mais ce n’est pas une raison pour rester sur les technologies les plus sales: les énergies fossiles.
zoup01
ces mêmes énergies fossiles qui produisent 80% de électricité mondiale …<br /> là aussi , il y a du travail !!
zoup01
ramener le nombre de mort par rapport à la production et au fric !!! lamentable.<br /> combien de gamins tués au congo dans l’extraction du cobalt ?
tfpsly
zoup01:<br /> ramener le nombre de mort par rapport à la production et au fric !!! lamentable.<br /> Tu es le seul à parler de fric ici. Lamentable?<br /> « ramener le nombre de mort par rapport à la production » : tu veux les compter comment, sinon? Tu veux ne pas les compter, juste les ignorer? C’est pas ça qui serait lamentable?<br /> C’est pourtant simple : si tu remplaces le nucléaire par des éoliennes, le nombre de morts va augmenter. Ça, c’est lamentable.
zoup01
en gros pour toi, je produis plus donc j’ai droit à plus de morts ?<br /> trump doit être content de lire ça.
tfpsly
en gros pour toi, je produis plus donc j’ai droit à plus de morts ?<br /> Non : je produits autant avec moins de morts. Manque de bol, l’éolien échoue sur les deux côtés, « produire autant » et « moins de morts ». <br /> trump doit être content de lire ça.<br /> Aucun rapport. C’est quoi la suite? Elvis sur Mars? Les aliens?
zoup01
le principe même de cette « statistique » ou plutôt propagande , ratio nombre de mort/production est juste à vomir…<br /> nous ne sommes pas sensibles au mêmes arguments…je suis plus sensible au thèses de la criirad qu’à celle des profiteurs (du point de vu finance) de l’industrie nucléaire.
tfpsly
CQFD : tu te fous qu’une source d’énergie soit plus dangereuse ou mortelle.
zoup01
CQFD: et toi tu te fous ce ce que tu vas laisser comme déchets à tes enfants…
tfpsly
Ah non je ne m’en fous pas : c’est les Vers qui ont refusé de les bruler dans un surgénérateur…
rexxie
Le problème avec votre graphique c’est que les morts éoliens et solaires ne sont que des accidents de travail ordinaires, rien à voir avec la nocivité de la ressource. Le vent et le soleil ne provoquent aucun déchet de quelque nature que ce soit. La contamination du nucléaire est sournoise et peut prendre des années à se manifester, et dans la plupart des cas, produira des no man’s land pour des milliers d’années, comme à Tchernobyl.<br /> Vous avez compté les 900 000 morts indirectes de Tchernobyl? Les cancers et malformations génétiques? Les morts indirectes de la vidange quotidienne de 300 tonnes d’eaux à Fukushima? Le bouchon qui vient de craqué sur la poubelle géante aux îles Marshall, et les autres accidents militaires non déclarés?<br /> Ce qu’on ne sait pas peut faire très mal.
rexxie
En passant vous savez pourquoi on dépense 300 tonnes d’eau chaque jour à Fukushima? C’est pour empêcher le réacteur de fondre, de s’enfoncer dans le sol et de provoquer un vrai cataclysme. Cataclysme qu’on a évité de justesse à Tchernobyl aussi. Non merci, on en avait un seul réacteur ici au Québec, et nous sommes bien heureux de s’en être débarrassé… enfin pas vraiment car on doit dépenser des milliards en entretien pour la période de refroidissemnt, qui prend environ CINQUANTE ANS!<br /> Pour ceux qui croit que le nucléaire n’est pas dangereux du tout, vous devriez voir « La Bataille de Tchernobyl » documentaire Français fait par de vrais journalistes, sur youtube.<br /> C’est vrai que le nucléaire n’est pas dangereux… jusqu’à ce qu’il y ait une fuite ou un accident.<br /> Moi c’est le genre de roulette russe que je considère complètement irresponsable, surtout lorsque les alternatives sont moins chères, plus flexibles, renouvelables à l’infini et sans danger<br /> aucun.
tfpsly
Vous avez compté les 900 000 morts indirectes de Tchernobyl?<br /> Non puisqu’ils n’ont jamais eu lieu. Comme déjà répondu sur Clubic - Le nucléaire provoque-t-il moins de morts que le solaire ou l’éolien ?, les 1M de morts était une estimation très grossière par Greenpeace au lendemain de la catastrophe, ne reposant sur rien et ne s’étant heureusement jamais vérifiée.
rexxie
Indirectement c’est probablement plus de 2 millions de morts depuis l’accident. Regardez « La Bataille de Tchernobyl » et vous serez édifiés! Vous serez aussi édifiés sur les pression du lobby nucléaire qui a fait fondre le nombre de victimes depuis…
tfpsly
Indirectement c’est probablement plus de 2 millions de morts depuis l’accident.<br /> Oh à mon avis c’est même 20 milliards. On n’est plus à ça près. Et oui, je me suis déjà renseigné sur le sujet, pour ne pas raconter n’importe quoi comme le « un million de morts ».
zoup01
Oui, je sais que le cobalt est utilisé ailleurs que pour la simple fabrication d’aimants…(50% quand même de la production mondiale de cobalt sert quand même à la fabrication des batteries en 2017)<br /> Le problème, c’est qu’aujourdhui, cette extraction est digne de « Germinal »
dredre
@Rochain<br /> Vous dites qu’il faut installer des éoliennes et fermes solaires pour remplacer le gaz ? C’est impossible.<br /> Il faut comprendre que :<br /> Nucléaire = production continu et difficilement variable, on ne peut pas juste augmenté la puissance rapidement.<br /> Solaire = quand il y a du soleil<br /> Eolien = quand il y a ni trop ni trop peu de vent, Oui pendant une tempête on laisser tourner une éolienne sans production pour éviter des dégâts. (j’en ai 3 sous le nez à 2km en permanence je les connais que trop bien).<br /> Donc vous voulez remplacé une production électrique au gaz par de l’éolien ou du solaire, vous faites comment la nuit lorsqu’il n’a pas de vent ou en cas de tempête comme le week-end dernier ?<br /> Au final, il faudra installer pour l’équivalent de la totalité du besoin du pays dans chaque source ?<br /> Comme ça le jour ou il n’y a pas de vent utilisable on prend du solaire. Le jour ou c’est aucun des 2 on prend de l’hydro, le jour ou aucune source dite « renouvellable » n’est disponible on prend sur le gaz.<br /> Au final c’est ça avoir une capacité de production de 300% du besoin pour palier à tous les effets aléatoire ?<br /> On accepte de payer aussi un prit x3 pour entretenir cette capacité de production ?
MisterGTO
Parce qu’on paye le vrai coût du nucléaire ?
rexxie
100% possible à moindre coût avec des batteries de régulation/stockage.
Nmut
Tu tiens d’où cette proportion de cobalt pour les batteries? Pour moi, l’industrie pétrolière est toujours de loin le premier consommateur… Peut-être est-ce une projection si la proportion de VE augmente fortement et la consommation de carburants fossiles diminue?
Nmut
Encore une fois, l’argument n’est pas faux mais biaisé. A part pour le solaire photovoltaïque ou effectivement la nuit il n’y a aucune production (mais la demande est également plus faible…), pour l’éolien, il n’y a jamais 100% de la production éolienne et solaire française (et même de l’Europe car la production est en grande partie mutualisée) à l’arrêt. De plus il n’y a pas que les centrales à charbon qui sont modulables, le brulage des déchets produit aussi quelques MW par exemple et éventuellement du biogaz (agricole ou déchets ménagers) aussi utilisable dans des centrales au gaz. Une bonne gestion de grid et des compteurs intelligents (pour inciter à consommer à certaines heures, le principe jour-nuit étendu est plus fin) font aussi parti des solutions. Rien n’est tout blanc ou tout noir, c’est une question de compromis comme d’habitude.
zoup01
Pas mal de site ont l’air de donner cette proportion…<br /> http://www.mineralinfo.fr/sites/default/files/upload/documents/Fiches_criticite/fichecriticitecobalt-180102.pdf<br /> http://crm-slsj.ca/fiches_information/FI_16_Ni-Cu-Co_FINAL_MAI2016.pdf<br /> Wikipedia ( pour ce que ça vaut)<br /> Nanalyze – 19 Mar 18<br /> Investing in the World's Largest Producer of Cobalt<br /> We're going to be upfront about this and tell you that our track record when it comes to dispensing investment advice regarding commodities isn't the best. Our first foray into the subject was an article published in August of 2015 titled Don’t...<br />
Nmut
Je tiens le coupable: ma mémoire!<br /> En fait, l’industrie pétrolière est de loin la plus grosse consommatrice de cobalt, mais pour les catalyseurs (donc plus de 50% de 5% donc 2.5% aux dernières statistiques)…
zoup01
Mon épouse estime aussi que je ne mémorise pas grand chose
Nmut
Les femmes ont une super mémoire! Surtout pour se souvenir de nos bêtises ou de ce que l’on a dit…<br /> Au moins, je me souviens d’une chose: ne pas me fier à ma mémoire…
rexxie
LA solution évidente c’est l’énergie propre, gratuite et infiniment renouvelable du vent et du soleil couplée à des batteries de stockage.<br /> Sauf que ça ne fait pas l’affaire des grands cartels de l’énergie de perdre leur clientèle captive, surtout pour ceux qui se font installer des toitures solaires.<br /> On les voit se démener partout pour donner mauvaise presse à ces énergies douces par des fakes, articles, études, commentateurs, etc. proclamant à qui mieux mieux l’« énorme pollution » des solutions vertes et indépendantes, sans jamais comparer avec la monstrueuse pollution des hydrocarbures et des dangers totalement irrationnels de la roulette russe du nucléaire, dont les déchets continue de s’accumuler sans qu’on ait de solution définitive.
zoup01
Le cobalt utilisé catalyseur représente 9% environ de la production mondiale…le raffinage n’est pas ( et de loin) l’utilisation majoritaire.<br /> C’est 5 fois moins que pour les batteries ( même s’il y en a que 7% dans la composition d’une batterie).<br /> La métallurgie ( acier inoxydable par exemple) tourne autour de 20%<br /> Chiffre moyen des sources facilement trouvables .
rexxie
Il semble qu’on m’ait enlevé la possibilité de joindre des liens sinon c’est sur le site Roulez-électrique que j’ai trouvé ces chiffres.<br /> C’est pas difficile de comprendre que si l’industrie pétrolière l’utilise pour le raffinage que le tonnage total soit supérieur à ce qui est utilisé pour les batteries, qui n’en contiennent que relativement peu, et qui reste le même taux pour toute la durée de vie de la dite batterie.
rexxie
Je re-cite<br /> rexxie:<br /> " Saviez-vous qu’un des secteurs utilisant le plus gros tonnage de cobalt est le secteur des raffineries?<br /> En effet, le cobalt est un [catalyseur utilisé dans le processus de raffinage].(cobaltinstitute point org desulphurisation point html) pour permettre de retirer le souffre du pétrole qu’on raffine pour obtenir du diesel ou de l’essence. Un partie du catalyseur au cobalt se retrouve dissous dans le pétrole raffiné, ce qui en fait un contaminant qu’on retrouve dans l’essence et le diesel. Comme ces carburants sont brûlés, le cobalt dissous se retrouve finalement comme contaminant atmosphérique qu’on ne peut récupérer ou recycler. Dans une batterie au lithium, le cobalt reste dans la batterie tout au long de sa durée de vie et est récupérable et recyclable lorsque la batterie atteint sa fin de vie."<br />
pemmore
Je trouve que les éoliennes n’ont pas que des effets négatifs, d’abord une éolienne classique installée ne prend qu’une petite partie d’un champ et exclut tout bétonnage proche. Le drame c’est ces villes qui s’étalent comme des cancers.<br /> En mer, ben ça va provoquer des zônes de naissage des alevins, le retour de crabes et de coquillages avec la fin du chalutage, et le pied de nez aux Parisiens qui se sont cru la nécessité de mettre face à la mer les cîtés qu’ils adorent chez-eux: je suis moche dixit le moulin à vent géant, tu t’es regardée la côte avec ta gueule d’ehpad!<br /> Je rigole mais ma lande couverte de fleurs naines et odorantes de la maison du grand-daron à la plage ne reviendra pas.
rexxie
Une éolienne c’est joli, joyeux, c’est vivant, un vire-vent géant, c’est comme une grande fleur d’espoir de se libérer des cartels des énergies fossiles qui nous intoxiques de smog et font capoter le climat.
zoup01
toute les statistique d’utilisation vont dans le même sens …je n’y peut rien si cela contrarie tes convictions et tes croyances…<br /> site usine nouvelle avec évolution 2012-2017 ( la catalyse ne représente plus que 6%)…<br /> usinenouvelle.com/<br /> [Data] Cobalt, l’état des lieux à fin 2018 - L'Usine Matières premières<br /> Entre 2012 et 2017, la demande mondiale de cobalt a augmenté de 30%. Une hausse largement portée par l’essor des batteries rechargeables et les espoirs de... - L'Usine Matières premières<br />
pemmore
pour les centrales atomiques je suis un peu plus mesuré, mais ce qui ne me plait pas c’est le lieu ou ça été installé.<br /> Celles de Normandie la hague ça va en bord de mer dans une zône un peu éloignée , donc risque minimum.<br /> Mais celle de Chinon Avoine, n’est même pas sur la Loire , mais à côté sur un petit affluent qui n’a même pas 1 m d’eau en été.<br /> Imagine que le bidule diverge, la loire pollue jusqu"à la mer ravageant saumur ancenis nantes st nazaire, les vignobles les châteaux, essentiels au tourisme, le pays serait ruiné.<br /> Et si on parle de l"autre centrale de fessenheim, on ne dit rien de Chinon avoine tout aussi àgée.<br /> Il ne doit plus avoir aucune centrale sur un fleuve ou une rivière, et si ça casse les pieds aux touristes on ne les oblige pas à venir. La mer c’est d’abord fait pour refroidir les centrales, lol!
pemmore
les terres rares pour les aimants aux nombres de gauss les plus élévés sont les neodymes , moteurs brushless disques durs (en train de disparaitre), mais malheureusement on ne maitrise pas le recyclage pour l’instant, donc je garde mon stock en supposant que quand ça arrivera ça vaudra de l’or ou de l’argent.<br /> En broyant comme de la poudre ils peuvent en mélanger un peu avec du neuf.<br /> Les amants plus classiques sont des ferrites, la valeur en gauss est intermédiaire entre l’acier et le néodyme, mais on peut les mouler.<br /> Bien sur on peut en faire aussi des brushless mais bien plus gros et plus lourds.
rexxie
Ce qui me chicotte c’est que jamais jamais, avant la montée des voitures électriques, on ne parlait de la pollution du cobalt, ni des enfants Africains, et pourtant l’industrie pétrolière utilise ces métaux rares depuis des décades.
pemmore
Sur quelle base on suppose q’une éolienne va ne durer que 20 ans, ben moi j’y crois pas, à mon avis 40 ans et encore.<br /> pour la mécanique, si le graissage est bien fait, le refroidissement aussi, comme sont des générateurs ou alternateurs, peu importe, la vitesse est peu élevée, il n’y a pas d’usure.<br /> Quand au terres rares ce sont des aimants néodymes, ce qui se fait de plus puissant en nombre de gauss, c’est pas si rare que ça, sauf que c’est devenu très très cher le rendement est plus élevé le poids plus faible<br /> Reste la durée des pales, en réalité personne ne sait quand ça va casser, 10 ans, 30 ans, 50 ans?, ça remplace de toute façon et surement avec des mégaimprimantes 3D.
lapin-tfc
c’est sur qu’entre la croyance et les faits il y a un monde, moi je ne veux pas croire que je suis mortel et pourtant…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pack Xbox One X 1 To édition Gears 5 à 299,99€
Duel Xerox-HP : Xerox revoit son offre et menace le conseil d'administration
System Shock 3 : le développement interrompu par une avalanche de départs
Des malwares cachés dans les
Windows 10 : le support des processeurs ARM va encore s'étendre
ARM présente ses nouveaux processeurs dédiés à l'IA
Nikola Motors présente un pick-up électrique de 1 000 km d'autonomie
Google envisagerait un mode
Un bug empêche Windows 7 de s'éteindre, Microsoft enquête
Haut de page