Valeo s'attaque au marché des vélos électriques, avec de sérieux atouts

16 décembre 2020 à 14h25
27
Valeo vélo électrique © Valeo
© Valeo

L'équipementier français entend révolutionner le marché, avec une bicyclette électrique à boîte automatique.

Alors que le marché du vélo électrique pourrait être multiplié par 15 dans les dix prochaines années, et que celui-ci représente autour de 15% des ventes de vélos en France, Valeo se lance sur ce juteux marché, non sans ambition. L'équipementier automobile français veut révolutionner le VAE, avec une boîte de vitesses automatique, commandée par des algorithmes. Finis le dérailleur, la chaîne, les pignons et les commandes de vitesse au guidon.

Une boîte de vitesses automatique et intelligente

Et si Valeo venait bousculer le marché du vélo électrique ? L'affirmation est encore un peu précipitée, mais il semble que le géant français se donne les moyens de ses ambitions. Valeo a dévoilé, mardi, le « Smart e-Bike System », vendu comme étant la première bicyclette électrique à intégrer à la fois un moteur électrique et une boîte de vitesses automatique (adaptative), tous deux intégrés dans le pédalier. Une technologie inédite, développée en partenariat avec l'entreprise spécialiste de la boîte de vitesses pour vélo, Effigear, basée dans la Loire.

« Grâce à cette nouvelle assistance électrique, c'est le vélo qui s'adapte au cycliste et non plus l'inverse », dit l'entreprise. En fait, le passage de vitesse (sept au total) sera complètement automatisé et des algorithmes viendront adapter l'intensité de l'assistance électrique en fonction des besoins du cycliste et de son coup de pédale.

Valeo précise que le changement de vitesse s'opère sans à coup, et sans activer la moindre commande. « Le vélo électrique peut désormais bénéficier des mêmes atouts qu'une voiture en matière de boîte automatique adaptative », explique l'entreprise.

Valeo met à profit son moteur électrique 48 V

Outre sa boîte de vitesse révolutionnaire, le vélo sera porté par un moteur électrique 48V (contre des moteurs 24V ou 36V sur le marché), qui s'inspire directement de l'équipement que Valeo a déjà installé sur des véhicules de ville, comme récemment la Citroën AMI . Le moteur promet d'offrir une assistance électrique de 130 Nm (newtons mètres), « la meilleure assistance électrique pour vélo à ce jour », selon la firme. Elle pourrait en tout cas multiplier par huit l'effort du cycliste, contre un petit x5 sur les modèles proposés sur le marché actuellement.

Grâce à cette audacieuse combinaison, un vélo cargo pourrait, en théorie, franchir des obstacles à 14% (de bien belles pentes donc) avec une charge de 150 kg, sans fournir le moindre effort.

Valeo vélo électrique zoom
© Valeo

Alors que la proposition de Valeo est déjà très prometteuse sur le papier, l'entreprise entend équiper le Smart e-Bike System d'une fonction anti-vol qui, une fois activée, bloquera toute possibilité d'utiliser le vélo, puisqu'intégrée dans le pédalier. Un mode « piéton » permettra également de bénéficier d'un soutien au moment de pousser son vélo, ce qui sera bien utile, surtout si vous transportez du matériel.

Trois vélos sont ainsi en finalisation de développement : l'un en mode cargo, l'autre pour la randonnée, et un troisième destiné à la ville. Valeo, qui doit désormais discuter avec des constructeurs de vélos, espère un lancement avant la fin de l'année prochaine.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
15
xryl
Intéressant. J’espère que la législation évoluera pour autoriser plus de puissance délivrée par le moteur lorsque requise. C’est idiot de limiter à 250W lorsque, pour une bonne grosse pente, 750W serait utile. Autant une limite de vitesse ça se comprend (puisque c’est la source de l’énergie cinétique), autant une limite de puissance, non.
KlingonBrain
Oui, je dirais même que c’est d’une bêtise sans nom.<br /> Et surtout, c’est très embêtant pour les personnes obèses. Car non seulement elles vont peiner énormément dans les côtes, mais l’assistance sera limite en puissance pour les aider.<br /> Du coup, ces personnes laisseront tomber l’idée de se déplacer à vélo.<br /> Mais bon, je crois que c’est à l’image de beaucoup de mesures prises en France. Mal pensé, mal réfléchi. Et des millions de gens qui subissent.<br /> Comme vous le dites, il faut mettre une limite de vitesse, pas une limite de puissance.
Sans_Plot
Je ne m’y connait pas tellement sur le sujet des moteurs, mais je pense que c’est une limite de puissance plutot que de vitesse car, si la puissance est grande mais la vitesse limité, des gens arriveraient a contourner cette limite pour aller bien plus vite
Altenna13
Pas besoin de ça pour contourner la limite pour aller plus vite.<br /> Mais un peu plus de puissance pourrait être intéressant.<br /> Sinon pour les personnes obèse je pense que le couple et tout aussi important voir plus important que la puissance.
fus1111
C’est exactement ça, la puissance est définie par le moteur, il se coupe à la vitesse de 25km/h, il existe donc des débrideurs pour dépasser cette vitesse de coupure moteur. Débrideurs interdits sur route bien sur, mais je me fait doubler de temps en temps en ville par des vélos aux alentours de 40km/h des VTTAE comme le miens, sur du plat impossible sans débridage. Au US la limite est de20 miles/h soit environ 30km/h je trouve que cela serait la bonne plage. Au delà, sur piste cyclable c’est déjà dangereux, pour les autres.
pmoulin
La limite de 250 Watt c’est déjà bien plus que ce que peut produire un cycliste «&nbsp;ordinaire&nbsp;» seuls les sportifs entraînes peuvent produire plus, pour info les «&nbsp;gros bras&nbsp;» du tour de France peuvent atteindre les 500 W.
syn80
Idem que mon vdd, 250 W sont bien suffisants surtout avec un facteur x4 ou x8 ( pour obtenir 250 W on fournit seulement 30 ou 60 W ce qui correspond à une résistance très faible.<br /> 750 W sur un vélo c’est pour jouer, et si c’est pour couper à 25 km/h aucun intérêt.
syn80
"Grâce à cette audacieuse combinaison, un vélo cargo pourrait, en théorie, franchir des obstacles à 14% (de bien belles pentes donc) avec une charge de 150 kg, sans fournir le moindre effort. "<br /> l’expression " sans le moindre effort " est inadaptée puisque sur un VAE réglementaire il faudra toujours un peu pédaler pour avoir de l’assistance.
zeebix
Que de condescendance… pour dire pas mal de bêtises, d’une ça fait longtemps qu’on est capable de faire des moteurs puissants mais qui adapte sa puissance à ce qu’on lui demande et donc ne consomme pas plus à demande équivalente.<br /> De deux demander de la puissance ne veut pas dire qu’on veut aller plus vite, mais juste qu’il soit possible de demander plus d’efforts quand nécessaires au moteur (pente raide, personnes obèses etc … etc…)<br /> Et enfin, pour une femme (par exemple) porter 24kg c’est loin d’être léger, tout le monde peut le faire certes mais pas forcément facilement.<br /> Vous êtes mignons à sortir votre science les gars mais arrêtez de vous regarder le nombril …
carinae
500 W avec ou sans dopage ? Désolé mais il fallait que je la fasse <br /> Sinon pour le reste même a 250 W je suis c’est largement suffisant pour la plupart des besoins.<br /> L’idée est vraiment ingénieuse, espérons que ça sera viable commercialement. Et en plus l’antivol intégré c’est une très bonne chose (et encore plus si on peut l’activer a distance)…
KlingonBrain
La limite de 250 Watt c’est déjà bien plus que ce que peut produire un cycliste « ordinaire » seuls les sportifs entraînes peuvent produire plus, pour info les « gros bras » du tour de France peuvent atteindre les 500 W.<br /> Sauf que les cyclistes qui font le tour de France ont un poids d’athlète de haut niveau.<br /> Si tu prends un gars lambda de grand gabarit, pas particulièrement affûté, tu peux monter dans les 120kg, soit le double du poids de ces athletes. Et bien sûr, pas forcément entrainé.<br /> Rajoute un peu d’age et/ou quelques soucis de santé si tu veux un moyen de transport qui puisse convenir à une grande partie de la population.<br /> Bien sûr, si tu est jeune, en pleine santé et sportif, je dirais que tu n’as pas besoin d’assistance.<br /> @SamGold<br /> Pour les gros, ils n’ont qu’à pédaler plus fort, comme ca ils deviendront moins gros.<br /> Je crois surtout qu’ils vont garder leur 4x4.<br /> Mais surtout, ce n’est pas vrai. Dans les personnes de grande taille et de forte carrure, il n’est pas rare de trouver des gens qui pèsent plus de 100kg sans être obèses.<br /> Tiens, je te suggère d’aller lui exposer ta théorie sur les gros <br /> fr.wikipedia.org<br /> Teddy Riner<br /> Teddy Riner, né le 7 avril 1989 aux Abymes en Guadeloupe, est un judoka et animateur français évoluant dans la catégorie des plus de 100&nbsp;kg (poids lourds), détenteur d'un record de dix titres de champion du monde, champion olympique à Londres en 2012 et à Rio de Janeiro en 2016, médaillé de bronze à Pékin en 2008, quintuple champion d'Europe. Il a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l'UNICEF en 2018.<br /> Il est le porte-drapeau de l'équipe de France aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2...<br /> @carinae<br /> Sinon pour le reste même a 250 W je suis c’est largement suffisant pour la plupart des besoins.<br /> Sur les trottinettes électriques, tu as des puissances qui sont capables de pousser à 500-600 watts en crète dans les côtes. Et ce n’est pas de trop quand tu est un peu costaud. Ce qui ne les empêche pas de couper à 25km/h.<br /> @Altenna13<br /> Sinon pour les personnes obèse je pense que le couple et tout aussi important voir plus important que la puissance.<br /> Oui et non.<br /> On apprends en physique qu’avec la démultiplication la puissance importe peu.<br /> En pratique, il faut quand même une vitesse minimale pour qu’un vélo reste stable.<br /> @Sans_Plot<br /> si la puissance est grande mais la vitesse limité, des gens arriveraient a contourner cette limite pour aller bien plus vite<br /> Justement, les trottinettes ont une forte puissance et une limitation de vitesse par logiciel.<br /> En théorie, c’est facile à débrider. Mais il suffit de regarder l’amende si tu te fait chopper à plus de 25km/h pour comprendre qu’il vaut mieux éviter. C’est 1500€ ET confiscation de l’engin.<br /> Et c’est sans compter le refus d’indemnisation direct en cas d’accident.<br /> Personnellement, je ne m’amuserais pas à ça.<br /> mais je me fait doubler de temps en temps en ville par des vélos aux alentours de 40km/h des VTTAE comme le miens, sur du plat impossible sans débridage.<br /> Un bon cycliste, ça peut aller plus vite que ça. Et sans la moindre assistance.<br /> Et encore, je ne parle même pas des jours ou il y a un peu de vent ou des descentes.
MattS32
Le but d’un VAE, c’est d’avoir juste une assistance. Pas d’avoir un vélo qui roule tout seul à 25 km/h même dans une grosse montée (si c’est ça ton besoin, tu prends un cyclomoteur…).<br /> Avoir des puissances beaucoup plus élevées, même en gardant la limite de vitesse à 25 km/h, ça serait très dangereux : ça permettrait des accélérations fulgurantes, qui risquent de surprendre les autres usagers de la route, qui ne s’y attendent pas. Déjà avec les VAE de 250W, on a parfois des mauvaise surprises à ce niveau, alors j’ose même pas imaginer avec 3 fois plus de puissance.
MattS32
Si avec un moteur de 250W un obèse n’arrive pas à monter une côte, ce qui est mal réfléchi et mal pensé, ce n’est pas la limitation à 250W, c’est le vélo en lui même (démultiplication non adaptée à la contrainte).<br /> Un cycliste pro, sur la longueur d’un col, il développe moins de 400W de moyenne, avec des pics à un peu plus de 500W. Mais il te monte ce col à 20-25 km/h.<br /> Le but du VAE, ce n’est pas de passer n’importe quel col à 25 km/h. C’est d’aller à la même vitesse qu’un vélo classique avec moins d’effort. Donc en monté, 10-15 km/h. Et si 400W suffisent à faire monter un col à 75 kg de cycliste pro à 20-25 km/h, 250W suffisent largement à faire monter ce même col à 150 kg de cycliste obèse à 10 km/h.<br /> Mais à condition bien sûr que le vélo soit bien conçu pour, ie qu’il propose une démultiplication entre la roue et le moteur telle qu’il puisse effectivement fournir ces 250W quand le vélo roule à seulement 10 km/h.<br /> C’est sûr que si c’est un moteur bas de gamme qui n’atteint les 250W qu’à son régime maximal et avec une démultiplication fixe, donc qui en fait sera capable d’envoyer 250W quand le vélo est à 25 km/h (donc quand il n’y a plus besoin de beaucoup de puissance, puisqu’il faut juste maintenir la vitesse…) et à peine une 100aine de W quand le vélo est à 10 km/h, ça n’ira pas avec une forte charge.<br /> Si par contre le moteur atteint ces 250W sur la moitié de sa plage d’utilisation (donc dès 12.5 km/h avec une démultiplication fixe) et/ou qu’il y a en plus une possibilité de faire varier la démultiplication, pour permettre de sortir les 250W même à très faible vitesse, ça emmènera sans gros problème une forte charge en montée.<br /> C’est une des raisons pour lesquelles les moteurs intégrés au pédalier sont bien plus intéressants que ceux intégrés au moyeu d’une des roues : l’intégration du moteur au moyeu, ça implique en général une démultiplication fixe, alors que quand le moteur est dans le pédalier on peut avoir plusieurs pignons à l’arrière ou une boîte de vitesses intégrée au moyeu arrière (voire, plus rarement, plusieurs plateaux à l’avant) pour faire varier la démultiplication.
KlingonBrain
Un cycliste pro, sur la longueur d’un col, il développe moins de 400W de moyenne, avec des pics à un peu plus de 500W. Mais il te monte ce col à 20-25 km/h.<br /> Un cycliste pro qui veut être bon en montagne est très léger. Mais un gars «&nbsp;lambda&nbsp;» peut parfois peser beaucoup plus lourd, il faudra beaucoup plus d’énergie.<br /> Et aussi, il ne faut pas oublier qu’un VAE pèse significativement plus lourd qu’un vélo normal. Et je ne parle même pas des vélo utilisés en haute compétition, qui en plus d’être léger ont un excellent rendement.<br /> Donc en monté, 10-15 km/h. Et si 400W suffisent à faire monter un col à 75 kg de cycliste pro à 20-25 km/h, 250W suffisent largement à faire monter ce même col à 150 kg de cycliste obèse à 10 km/h.<br /> Mais les cols de montagne que grimpent les coureurs du tout de France, ce n’est pas le pire. En fait, ce qui fait que c’est très difficile, c’est parce que c’est très long. Mais le pourcentage n’est pas très élevé.<br /> Cela peut étonner, mais on trouve assez facilement des côtes bien plus raides… en ville. Et même en région parisienne. Et c’est justement dans ces cas la qu’une assistance est très utile.<br /> Il faut bien comprendre que les gens ne sont pas tous jeunes, ni sveltes, ni entraînés. Et que tout le monde ne peut pas arriver à son travail trempé de sueur.<br /> Si par contre le moteur atteint ces 250W sur la moitié de sa plage d’utilisation (donc dès 12.5 km/h avec une démultiplication fixe) et/ou qu’il y a en plus une possibilité de faire varier la démultiplication, pour permettre de sortir les 250W même à très faible vitesse, ça emmènera sans gros problème une forte charge en montée. C’est une des raisons pour lesquelles les moteurs intégrés au pédalier sont bien plus intéressants que ceux intégrés au moyeu d’une des roues : l’intégration du moteur au moyeu, ça implique en général une démultiplication fixe, alors que quand le moteur est dans le pédalier on peut avoir plusieurs pignons à l’arrière ou une boîte de vitesses intégrée au moyeu arrière (voire, plus rarement, plusieurs plateaux à l’avant) pour faire varier la démultiplication.<br /> Certes, mais la démultiplication ne fait pas tout. Augmenter le couple suppose de diminuer la vitesse. Et un vélo, ça demande un minimum de vitesse pour rester stable, surtout quand il faut continuer de pédaler.<br /> Certains diront que c’est suffisant pour eux. Mais quel age ont t’ils ? Quels poids font t’ils ? Sont t’ils en costard ? Transportent t’ils leurs documents de travail dans les sacoches ?<br /> Alors oui, le VAE, on s’en passait très bien avant et même maintenant pour peu qu’on soit un sportif régulier. Mais il ne faut pas oublier que le but, c’est quand même d’arriver à convaincre un maximum de gens… qui prennent la bagnole pour aller acheter leur pain et qui ne sont pas sportifs du tout.
KlingonBrain
Le but d’un VAE, c’est d’avoir juste une assistance. Pas d’avoir un vélo qui roule tout seul à 25 km/h même dans une grosse montée (si c’est ça ton besoin, tu prends un cyclomoteur…).<br /> Certes, l’argument à du sens. Mais le but du VAE, c’est de permettre des efforts modérés dans la plage d’endurance et d’éviter les gros pics d’efforts en résistance. Avec l’avantage de pouvoir quand même se dépanner si la batterie est à plat.<br /> Avoir des puissances beaucoup plus élevées, même en gardant la limite de vitesse à 25 km/h, ça serait très dangereux : ça permettrait des accélérations fulgurantes, qui risquent de surprendre les autres usagers de la route, qui ne s’y attendent pas. Déjà avec les VAE de 250W, on a parfois des mauvaise surprises à ce niveau, alors j’ose même pas imaginer avec 3 fois plus de puissance.<br /> Pas forcément. L’accélération ça se contrôle facilement par le firmware. La puissance maximale peut tout à fait être activée seulement dans les côtes les plus raides.
MattS32
«&nbsp;Cela peut étonner, mais on trouve assez facilement des côtes bien plus raides… en ville. Et même en région parisienne. Et c’est justement dans ces cas la qu’une assistance est très utile.&nbsp;»<br /> Oui, c’est vrai. Mais ces pentes sont courtes. Donc les monter à 5-6 km/h n’est pas un problème. À condition que le vélo soit capable de développer ses 250W à cette vitesse. Et c’est là qu’il est le problème.<br /> Encore une fois, le but n’est pas d’aller à 25 km/h tout le temps, mais de pouvoir circuler comme un vélo classique avec moins d’effort. Or un cycliste amateur, il monte pas une pente raide à 25 km/h, ni même à 15…<br /> Après, c’est vrai que beaucoup de VAE ne peuvent pas sortir leurs 250W à 5 km/h. Mais c’est à cause d’une conception faite à la va vite, en ajoutant juste un moteur là où c’est le plus facile de l’ajouter sur un vélo classique (et le pire, c’est qu’on trouve même ça sur des prétendus haut de gamme, qui surfent en fait bien plus sur le buzz et le hype que sur leur qualité de conception…). Avec un moteur au pédalier et plusieurs vitesses, ça se fait sans problème, surtout qu’il ne faut pas oublier de compter la 100aine de W supplémentaires que peut apporter le cycliste sans trop se fouler (c’est à peu près la puissance que doit développer une personne de 120 kg pour marcher à 4 km/h sur plat, devoir fournir le même effort qu’en marche à 4 km/h sur plat pour passer une pente raide à 5 km/h, c’est pas demander la Lune…).<br /> Côté moteur il y a aussi 250W et 250W… Certains VAE d’entrée de gamme affichent un moteur «&nbsp;250W&nbsp;», mais où les 250W sont en fait la puissance électrique maximale absorbée par le moteur, et non la puissance mécanique qu’il délivre. Or c’est sur cette puissance que porte la réglementation… Selon la qualité du moteur, il peut y avoir 10 à 30% d’écart entre les deux…<br /> «&nbsp;Et un vélo, ça demande un minimum de vitesse pour rester stable, surtout quand il faut continuer de pédaler.&nbsp;»<br /> Moins de 5 km/h suffisent. J’ai déjà monté des côtes très raides (+ de 20%) où j’allais tellement lentement que mon compteur de vitesse s’arrêtait. Et c’est à peu près à 5 km/h qu’il s’arrête.
MattS32
«&nbsp;Pas forcément. L’accélération ça se contrôle facilement par le firmware. La puissance maximale peut tout à fait être activée seulement dans les côtes les plus raides.&nbsp;»<br /> Tout ce qui est bridé par le firmware est en général facile à débrider et difficile à vérifier en cas de contrôle. Il n’y a rien qui permette de constater visuellement que le firmware est débridé, et il suffit de prévoir que le débridage ne s’active que en faisant une certaine action (par exemple, un tour de pédale en arrière) pour que même si le policier essaye le vélo il ne constate rien d’anormal…
pmoulin
Beaucoup de gens ont achetés des VAE alors qu’ils n’ont jamais fait de vélo de leur vie, un vélo c’est pas une mobylette, un vélo c’est fait pour pédaler. Je me fait régulièrement doubler dans les cotes par des mecs de 120 Kg, les mecs pas une goutte de transpiration, pas le moindre effort, tout au moteur, j’en est même vu la clope au bec, c’est dire si c’est des sportifs.
syn80
Oui, n’oublions pas qu’un VAE ça reste un vélo dans le code de la route… S’il faut plus cela existe, ça s’appelle un «&nbsp;speed-bike&nbsp;» et c’est dans la catégorie cyclomoteurs ( si &lt; 45 km/h ), chacun ses besoins…<br /> Un VAE plus puissant ou plus rapide ne se comporterait plus comme un vélo , et le mélanger aux musculaires sur les pistes cyclables par exemple le rendrait plus dangereux<br /> ( même si perso je pense que le bridage ne devrait pas être à 25 km/h mais plutôt vers 30 pour que les voitures ne soient pas tentées de doubler dans pas mal de situations )
Peutch
La loi impose une puissance nominale de 250w, on ne parle pas de puissance crête ou instantanée. A chaque nouvelle génération de moteur le couple augmente la vitesse reste la même il faut bien jouer sur un autre paramètre physique pour compenser. La plupart des moteurs dit de 250w font 350w crête. Mon «&nbsp;750w&nbsp;» pousse à 1.2kw lors de fortes sollicitations.
micquer2
130 Nm c’est une valleur de "couple " !!!
KlingonBrain
Tout ce qui est bridé par le firmware est en général facile à débrider et difficile à vérifier en cas de contrôle. Il n’y a rien qui permette de constater visuellement que le firmware est débridé, et il suffit de prévoir que le débridage ne s’active que en faisant une certaine action (par exemple, un tour de pédale en arrière) pour que même si le policier essaye le vélo il ne constate rien d’anormal…<br /> Il ne faut pas sous estimer les policiers. Nous ne sommes plus à l’époque du début des cyclomoteurs ou la police n’y connaissait rien.<br /> Déjà, ils ont l’habitude d’observer. Et ce n’est pas très difficile pour eux de repérer un VAE qui file à une allure inhabituelle sans vraiment pédaler.<br /> Et pour les «&nbsp;trucs&nbsp;» qui permettent de «&nbsp;planquer&nbsp;» le débridage, il ne faut pas se faire d’illusion, un policier formé à la question qui se tient au courant connaîtra facilement les principaux «&nbsp;trucs&nbsp;» pour les activer.<br /> Au moindre doute, le vélo sera immobilisé et contrôlé par un expert. Avec le matériel adéquat, il n’est pas très dur de lire le contenu de la puce contrôleur et de le comparer à une liste de firmwares officiel… et débridés.<br /> Et la, le «&nbsp;petit malin&nbsp;» risque vraiment très gros : 30000€ d’amende et 1 an de prison selon l’article L317-1.<br /> A ce prix la, tu peux te payer bien plus rapide qu’un VAE débridé, par exemple une grosse moto, permis compris.<br /> Oui, c’est vrai. Mais ces pentes sont courtes. Donc les monter à 5-6 km/h n’est pas un problème. À condition que le vélo soit capable de développer ses 250W à cette vitesse. Et c’est là qu’il est le problème.<br /> Pas si courtes que ça. Et pas si rare, en plus.<br /> Et certes, un cycliste aguerri est capable de maîtriser son vélo à une vitesse très basse. Mais c’est loin d’être le cas des cyclistes occasionnels pour lesquels une limite basse de 10-12km/h me parait beaucoup plus raisonnable.<br /> Après, c’est vrai que beaucoup de VAE ne peuvent pas sortir leurs 250W à 5 km/h.<br /> Côté moteur il y a aussi 250W et 250W… Certains VAE d’entrée de gamme affichent un moteur « 250W », mais où les 250W sont en fait la puissance électrique maximale absorbée par le moteur, et non la puissance mécanique qu’il délivre. Or c’est sur cette puissance que porte la réglementation… Selon la qualité du moteur, il peut y avoir 10 à 30% d’écart entre les deux…<br /> Justement, ça serait plus simple pour le consommateur s’il y avait un peu plus de marge. Cela simplifierait l’implémentation et la lecture des fiches techniques.<br /> surtout qu’il ne faut pas oublier de compter la 100aine de W supplémentaires que peut apporter le cycliste sans trop se fouler (c’est à peu près la puissance que doit développer une personne de 120 kg pour marcher à 4 km/h sur plat, devoir fournir le même effort qu’en marche à 4 km/h sur plat pour passer une pente raide à 5 km/h, c’est pas demander la Lune…).<br /> Oui, mais il ne faut pas perdre de vue que tout l’intérêt d’un VAE, c’est de garantir un niveau d’effort maximal qui soit totalement indépendant de la situation. Et cela de façon à permettre:<br /> Son usage par des non sportifs.<br /> Eviter à tout prix de suer, même un peu. Car le but n’est pas l’usage sportif, mais d’être un véhicule permettant de remplacer une voiture pour aller à son travail.<br /> Et il ne faut pas oublier qu’on sue beaucoup plus avec l’âge.<br /> Moins de 5 km/h suffisent. J’ai déjà monté des côtes très raides (+ de 20%) où j’allais tellement lentement que mon compteur de vitesse s’arrêtait. Et c’est à peu près à 5 km/h qu’il s’arrête.<br /> Cela dépends du niveau.<br /> Un pistard arrive à tenir son vélo à l’arrêt. Un bon cycliste tient à 5km/h sans problème. Mais un utilisateur peu habitué met le plus souvent pied à terre en dessous de 10km/h.
KlingonBrain
Effectivement, à lire le décret, vous avez raison, on parle bien de 250w nominaux de manière continue.<br /> Ce qui complique les choses inutilement et pose le problème de savoir ce qu’est «&nbsp;continu&nbsp;» et «&nbsp;discontinu&nbsp;» et le flou que cela peut engendrer aussi bien juridiquement que techniquement.<br /> Juridiquement, car rappelons le, en France tout est question d’intime conviction des juges.<br /> Techniquement, aussi. Difficile d’obtenir la garantie que la puissance indiquée est réelle.<br /> Par exemple, on peut indiquer une puissance très élevée pour faire joli sur une fiche technique, mais qui n’est tenable que sur 1/2 seconde.<br /> Exemple de ce genre : Un lave linge qui indique une vitesse d’essorage de 1400 tours/min mais dont le moteur ne tient cette vitesse que 2 secondes pendant le cycle.<br /> Bref, je reste persuadé qu’il vaudrait mieux laisser la puissance moteur totalement libre et réglementer l’accélération et la vitesse.<br /> @syn80<br /> Oui, n’oublions pas qu’un VAE ça reste un vélo dans le code de la route… S’il faut plus cela existe, ça s’appelle un « speed-bike » et c’est dans la catégorie cyclomoteurs ( si &lt; 45 km/h ), chacun ses besoins…<br /> Un VAE plus puissant ou plus rapide ne se comporterait plus comme un vélo , et le mélanger aux musculaires sur les pistes cyclables par exemple le rendrait plus dangereux<br /> Le but n’est nullement que cela soit plus rapide, mais de pouvoir garantir qu’on ne dépasse pas un certain effort quel que soit la circonstance.<br /> Il faut réaliser que le but d’un VAE c’est de pouvoir remplacer une voiture se rendre au travail en vêtement de ville sans suer dedans. Donc sans puer toute la journée devant des clients.<br /> Sauf exception, cela n’a pas trop d’intérêt dans un cadre purement sportif.<br /> Rappelons que la différence par rapport à la catégorie «&nbsp;cyclomoteur&nbsp;» est la vitesse maximale de seulement 25km/h et l’obligation de pédaler pour que l’assistance fonctionne. Même avec un moteur plus puissant, la différence avec un cyclomoteur continuera d’exister.
Marco6661
Je suis surpris que personne n’ait fait de réflexion concernant la photo d’illustration.<br /> Vous avez vu la taille du VAE par rapport à l’utilisateur?
xryl
Un très bon cycliste peut fournir 700W (proche d’un CV)<br /> Mais pas pendant longtemps.
xryl
Je crois que vous confondez beaucoup de choses en physique. La puissance du moteur, la puissance du cycliste et la «&nbsp;montée&nbsp;» et, malheureusement, l’énergie. Si vous avez une pente de 20% (soit 20m sur 100m) sur 300m de long (comme devant chez moi), l’énergie nécessaire juste atteindre le haut de la pente (c’est à dire à 0 km/h) est égale à 59kJ (60m * 100kg * 9.81m/s²). Avec un moteur de 250W, il faut qu’il travaille pendant 236s à plein régime, ce qui donne une vitesse de 4.5km/h (ce qui, disons le, ne vaut pas le coût comparé à marcher à côté du vélo). Avec un moteur de 750W, c’est 3x plus vite, soit ~14km/h, ce qui permet de rester sur sa selle (et de ne pas être en danger vis à vis des autres véhicules sur la route).<br /> Bien sûr, c’est dans le cas d’un rendement parfait entre le moteur et le sol (sans frottement, sans perte sur la transmission, etc…) donc la vitesse est encore plus faible, mais vous avez l’idée. Donc non, 250W ce n’est pas suffisant, sauf à vivre en Hollande.
Peutch
C’est vrai, soit le gars est un Golgoth ou ses roues sont en 24 pouces!
pmoulin
Si le législateur a fixé la puissance maxi a 250 W c’est pas pour rien, au boulot il y a deux gugus qui ont bidouillé leur vélo électrique en montant des moteurs électriques illégaux trouvé sur le net, plus une batterie supplémentaire.<br /> Sur le plat ils atteignent les 80Km/h sans pédaler plus que ça, aucun des deux n’est sportif, j’ai vérifié en les suivant en moto un soir, j’étais a 80 au compteur.
pmoulin
Tu a fait le test pour affirmer ça ?<br /> Je n’ai jamais été pro, seulement amateur, j’ai fait les test cardio et puissance.<br /> Le test dure 20 minutes, résultat au maxi de ma forme 350 W en crête, le toubib ma dit que pour dépasser les 400 W seuls les pro y arrivait, j’ai lu dans une revue vélo que Armstrong dépassait les 500 W, mais on sait comment…
xryl
Clique sur le 700W de mon commentaire précédent, tu auras ta réponse. Ce que tu dis rejoint ma première remarque, ce n’est pas la puissance qui devrait être limitée mais bien la vitesse. Le risque, c’est la chute ou la collision et le risque est proportionnel à la vitesse au carré (E=1/2mv2). C’est sûr que pour atteindre 80km/h avec 200W ça va être plus dur qu’avec 800W (mais pas impossible). La puissance c’est utile (voir mon commentaire plus haut pour les calculs dans une pente), il faut simplement que le régulateur soit asservi également en vitesse et ne délivre pas 700W lorsque le vélo avance à plus de 25km/h. C’est déjà le cas des régulateurs certifiés.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Vous pouvez désormais regarder Netflix... sur votre Amazon Echo Show
Exit la Silicon Valley, Oracle déménage son siège social au Texas
Microsoft : le Surface Duo et ses deux écrans arriveront en France début 2021
Programme Artemis : la NASA a dévoilé la liste des astronautes qui pourraient marcher sur la Lune dès 2024
Xavier Niel n'hésite plus à se mouiller pour Free, au propre comme au figuré
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page