Succès de Véligo : sa flotte va accueillir 5000 nouveaux vélos électriques à la location

09 septembre 2020 à 08h00
1

Lancé en septembre 2019, le dispositif Véligo a rencontré un énorme succès post-confinement. Tant et si bien qu’une longue liste d’attente s’est créée pour se procurer l’un de ces vélos électriques, disponibles en location longue durée. Île-de-France Mobilités a même décidé d’agrandir son parc de 5 000 engins.

La région Île-de-France et Île-de-France Mobilités (le syndicat des transports d'Île-de-France) ne s'attendaient pas au succès rencontré par le service Véligo, introduit il y a tout juste un an . De fait, si 13 000 personnes ont d’ores et déjà profité de ce service de vélos électriques disponibles en location longue durée, le dispositif n’arrive aujourd’hui plus à suivre la demande. Et ce depuis le déconfinement, rapporte Le Parisien.

200 à 300 demandes par jour

« Au déconfinement, ça a été l'explosion. On avait 200 à 300 demandes par jour », a confié Adeline Goge-Lefaivre, à la tête de Véligo au sein du consortium Fluow (en charge de gérer le service). Et de poursuivre : « Nous allons avoir 5 000 vélos de plus à cette rentrée, qui nous seront livrés petit à petit en septembre et octobre. Avec ces vélos et les retours des premiers abonnés, on va pouvoir satisfaire la liste d'attente, qui est d'environ 7 500 personnes ».

Le principe de Véligo repose sur une idée simple : louer des deux-roues durant six à neuf mois maximum pour ensuite pousser les utilisateurs à en acquérir un. De ce fait, un système de roulement s’effectue automatiquement : à l’issue de l’échéance, les premiers utilisateurs rendent leur vélo, qui servira alors à d’autres bénéficiaires. À noter que d'après les retours, environ 50 % des premiers usagers seraient intéressés pour s’offrir un vélo personnel.

Vers un acte d'achat

Pour rappel, un Véligo revendique 75 kilomètres d’autonomie et une puissance de 250 W. Aussi, les locataires profitent d’un système d’éclairage et d’un porte-bagage, complétés par diverses options payantes : sacoches, porte-bébé ou mini-pompe. La location tutoie quant à elle les 40 € par mois, bien que plusieurs réductions existent pour les plus petites bourses.

Toujours d’après Adeline Goge-Lefaivre pour Le Parisien, « 80 % des abonnés utilisent Véligo pour leurs trajets domicile-travail, signe qu'ils sont en passe d'être convertis au vélotaf ».

Les Parisiens intramuros représentent par ailleurs 40 % des clients, les habitants de la grande couronne 42 %. La responsable note, enfin, « un équilibre homme-femme quasiment atteint ».

Source : Le Parisien

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Une route capable de recharger votre véhicule à 200 kW ? C'est ce que tente l'État de l'Indiana
Routeur Wi-Fi 6, écran gaming WQHD, écouteurs... Xiaomi annonce 5 nouveaux produits
Toyota dévoile son plan « Beyond Zero » pour devenir le leader mondial de la mobilité zéro émission
Incendies de batteries : GM rappelle à nouveau les Chevy Bolt et pointe LG du doigt
L'ouverture des Superchargeurs aux autres marques pourrait rapporter 25 milliards à Tesla
Les véhicules électriques ont doublé leur part de marché en Europe en 2021
Mercedes-Benz tease une électrique capable de 1 000 km d'autonomie
Mercedes-Benz se veut tout électrique d'ici 2030
General Motors stoppe la production de ses pick-up à cause de la pénurie de semi-conducteurs
Aux États-Unis, les utilisateurs de Lyft pourront bientôt réserver des trajets en voiture autonome
Haut de page